Emeute de l’eau à مسيلة M’Sila – 1 janvier 2012

L’émeute laisse place au vandalisme. 100.000 habitants privés d’eau à M’sila

lexpressiondz.com

Par Mohamed BOUFATAH – Lundi 02 Janvier 2012

La ville de M’sila consomme, à elle seule, le tiers des 33.500 m3 d’eau produits chaque jour à travers la wilaya.

Pour se faire entendre, les habitants de M’zaïr, une localité limitrophe du chef-lieu de la wilaya de M’sila, s’en sont pris aux stations de pompage de l’eau potable alimentant la même ville. Dès lors, plus de 100.000 habitants de la ville de M’sila seront privés d’eau potable pour une période indéterminée à cause de la détérioration par des protestataires de deux stations de pompage desservant leurs quartiers, a-t-on appris auprès de la direction locale de l’Algérienne des eaux (ADE). Cet acte a été commis dans le but d’attirer l’attention des pouvoirs publics quant à l’absence d’un réseau d’assainissement au niveau de leur localité.
L’absence totale d’une quelconque société civile, le laxisme des autorités poussent souvent les citoyens en colère à agir en foule inconsciente. Ainsi, après l’émeute, le pourrissement pousse au vandalisme. Si rien ne peut justifier ce genre d’actes, il n’en demeure pas moins que la violence et l’insurrection semblent constituer une alternative. Un mode d’expression souvent efficace puisque plus l’acte est violent, plus il a de chance de susciter la réaction des autorités. «Seule la violence paie chez nous.
La capacité de nuisance est un facteur déterminant pour régler toutes sortes de revendications. Cette situation est exacerbée par les événements ou les révoltes arabes», commentent plusieurs observateurs. Un tel sabotage ciblant des infrastructures vitales et sensibles est sans précédent. Pour certains, il est d’une très grande gravité et n’augure rien de bon pour l’avenir. Saboter une station électrique, un gazoduc, voire un pipeline n’est plus une possibilité à écarter. Dès lors que la prime à la violence est érigée en mode de gouvernance, indique-t-on. Par ailleurs, l’inexistance d’une société civile est synonyme d’un saut dans l’inconnu. Lire la suite…

Plus d’infos

~ par Alain Bertho sur 2 janvier 2012.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :