Commerce informel : émeute à Dakar – 11 novembre 2011

 

Déguerpis de leurs lieux de commerce : Les marchands ambulants se défoulent sur le Palais de justice

 

walf.sn

 

Les marchands ambulants ont saisi le prétexte d’être déguerpis de leurs lieux de commerce pour se livrer à un type de défoulement collectif, en s’attaquant au palais de Justice.Dakar n’avait pas été confrontée à une telle débauche de violence depuis les événements du 23 juin 2011.

Vendredi noir au palais de Justice de Dakar ! Le Temple de Thémis a été la cible des marchands ambulants dans la matinée d’hier. Plusieurs bureaux se situant dans le couloir du tribunal départemental ont fait l’objet de casse, avec notamment les vitres caillassées par un groupe de jeunes. Il suffit juste de se placer derrière l’édifice pour constater des trous sur les vitres et les grosses pierres par terre. Fort heureusement, les occupants de ces bureaux (des juges) n’étaient pas sur place au moment où se déroulaient ces ‘actes de vandalisme’, de la part des manifestants. Il aura fallu l’intervention des forces de l’ordre, qui sont descendues sur les lieux à 12 heures 42 minutes, pour repousser les manifestants vers le rond-point du marché de Sandaga.

Les policiers, croyant avoir dissuadé les manifestants, se sont rendus compte qu’il ne s’agissait que d’un repli stratégique des marchands ambulants, pour mieux affûter leurs armes. Et le spectacle reprendra de plus belle sur l’avenue Jean Jaurès : routes barrées, pneus brûlés, magasins et étals méthodiquement saccagés, vont planter le décor.

Plusieurs quartiers des alentours ont été victimes de la situation, avec notamment les avenues Peytavin et Pompidou, Rebeuss, Niayes Thioker. Les véhicules de transport en commun et ceux de particuliers ont été obligés d’emprunter une autre voie pour ne pas être victimes de la furie de ces manifestants. Dans la foulée, deux voitures d’ambulance de la clinique La Madeleine et du centre de santé El Hadji Abdou Aziz Sy ont été bloquées, plusieurs heures durant, dans un embouteillage monstre. Au finish, il fallait passer devant le tribunal pour avoir une circulation fluide. Lire la suite…

~ par Alain Bertho sur 12 novembre 2011.

3 Réponses to “Commerce informel : émeute à Dakar – 11 novembre 2011”

  1. Je crois que la fracture entre ceux qui travaillent pour joindre les 2 bouts et l’élite gouvernante devient un abîme. L’être humain fantasme beaucoup son « pouvoir ». Ceux qui vivent au raz-des-pâquerettes savent parfaitement que ceux qui appartiennent à la hiérarchie sont à côté de la plaque. Il faut parfois rappeler à l’ordre les institutions, mais celles-ci croient très sérieusement qu’elles sont dans leurs droits puisqu’elles organisent la société pour le bonheur de tous ! Les « élites » dirigeantes de tous les pays vont devoir se mettre en question et ça ce sera nouveau.

  2. Je ne connais pas le verbe «  » » »
    être déguerpir «  » »
    voulez vous ( universitairement )

    user du verbe  » déguerpir «  » ?
    ( groupe 20 du Bled , du deuxième groupe sur le modèle du verbe finir )comme je l’apprenais à l’école primaire ????

  3. C’est une expression d’Afrique de l’ouest qui signifie expulser

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :