Echauffourées à Somain – 22-24 septembre 2011

Douaisis : des violences urbaines dans le quartier de Sessevalle à Somain

lobservateurdudouaisis.fr

27/09/2011

Interpellations de jeunes du quartier, des policiers insultés, des poubelles brûlées, ce quartier populaire de Somain connaît, depuis quelques jours, une brusque poussée de fièvre.

Le quartier populaire de Sesseval à Somain connaît depuis quelques jours une poussée de fièvre. Les premiers faits ont lieu jeudi 22 septembre dernier. Vers 20 heures, quatre patrouilles de police sont alertées par une rixe entre habitants du quartier, tout près de l’agence de La Poste, rue Achille-Andris. C’était finalement une fausse alerte. Les policiers décident tout de même de procéder à un contrôle d’identité qui, au bout de quelques minutes, tourne mal. Les policiers sont insultés. Un jeune a été placé en garde à vue, dans la nuit, au commissariat de Douai. Cet incident a provoqué quelques violences urbaines avec des pneus et des poubelles brûlées.

Quelques jours après, dans la nuit de samedi 24 septembre, des policiers de la BAC interviennent près d’un transformateur électrique que cinq jeunes ont réussi à forcer. Au mépris de leur vie, ces derniers parviennent à couper l’électricité dans une partie du quartier. Deux de ces jeunes sont alors interpellés. L’un d’entre eux, un jeune de 20 ans, a été jugé en comparution immédiate lundi 26 septembre. Il a été condamné à un an avec sursis. Le parquet a fait appel de cette décision. L’autre jeune, un mineur, doit être prochainement jugé par le tribunal pour enfants. Lire la suite…

~ par Alain Bertho sur 28 septembre 2011.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :