Football : émeute à Annaba – 23 mars 2011

50 blessés, des policiers touchés, bagarres à l’arme blanche… : Le vente des tickets dégénère en de violents affrontements

lebuteur.com

 

24-03-2011  PAR HAMZA RAHMOUNI

On a parlé d’un mort à Annaba. La vente des billets s’est poursuivie hier

La vente des billets d’accès au stade du 19- Mai-56, en prévision du match de dimanche prochain, qui mettra aux prises l’Algérie avec le Maroc, pour le compte de la troisième journée des éliminatoires, a débuté hier matin. C’est le directeur du stade, Hamdi Lachichi, en collaboration avec les autorités locales de la ville de Annaba, qui a pris cette décision. Au début, on croyait que l’opération allait se dérouler dans de bonnes conditions, persuadé que les leçons de ce qui s’était passé à l’occasion de la confrontation amicale Algérie-Serbie, du 3 mars 2010 au stade du 5juillet, ont été retenues. Finalement, ce ne fut pas le cas, du moment qu’on a assisté, hier, à une grande anarchie conséquence de la mauvaise organisation. Pour dire vrai, c’était pire que ce que nous avons vécu au stade du 5-Juillet. Ce qui s’est passé hier au stade du 19 Mai-56 dépasse l’entendement. Les supporters ont vécu un véritable enfer, les forces de l’ordre ne savaient plus où donner de la tête. C’est vraiment regrettable qu’en 2011, on n’arrive toujours pas à mettre en place une bonne organisation à même d’assurer le bon déroulement de l’opération vente des billets.

Des supporters ont passé la nuit devant les guichets

Tout a commencé avant-hier mardi. De nombreux supporters venant des wilayas avoisinantes ont rallié la ville d’Annaba et passé la nuit à proximité du stade, afin d’être les premiers à s’acquérir le fameux sésame. Ils sont venus de Batna, Tébessa, Souk Ahras. D’ailleurs, le bus de l’Equipe nationale avait éprouvé les plus pires difficultés à accéder au stade, pour permettre à la bande de Benchikha d’effectuer sa séance d’entraînement. Il aura fallu l’intervention des unités spéciales (à ne pas confondre avec les forces anti-émeutes) pour que cette marée humaine ne puisse pas entrer au stade, quand on sait que Benchikha avait instaurer le huis clos, après tout ce qui s’est passé lundi au stade Chabou, lorsque les supporters ont envahi le terrain, causant l’interruption de la séance d’entraînement. Hier, un groupe de supporters venus de Souk-Ahras nous ont dit : «On est venus mardi soir et on a passé la nuit devant le stade. C’est pour avoir de grandes chances de se procurer le billet d’accès au stade qu’on a décidé de venir avant tout le monde.» Lire la suite…

 

 

 

 

 

~ par Alain Bertho sur 24 mars 2011.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :