Emeute à سيدي بوزيد Sidi Bouzid – 19 décembre 2010

>>les vidéos<<

Des suites

***

Emeutes sur facebook

Communiqué de la FTCR

APRES REDAYEF et BENGARDANNE LA VILLE DE SIDI BOUZID  SE RÉVOLTE
CONTRE LA MISÈRE ET L’INJUSTICE BRUTALE DES AUTORITÉS TUNISIENNES

Le jeune diplômé chômeur Mohamed BOUAZIZI  originaire de la ville Sidi BOUZID a tenté de s’immoler par le feu devant le gouvernorat  pour protester contre l’injustice des autorités locales de la ville qui  ont confisqué ses fruits et légumes qu’il s’apprêtait à vendre sur le marché. Atteint de brulures graves le jeune Bouazizi a été admis à l’hôpital des grands brulés de Ben Arous.

Face à cet acte de désespoir et face au refus consternant des autorités de répondre aux problèmes de ces jeunes chômeurs diplômés, des habitants de la ville se sont réunit devant le gouvernorat et ont organisé un sit-in pacifique. Le lendemain samedi 18 des heurts ont opposé des forces de l’ordre à des manifestants qui protestaient contre le silence ahurissant de tous les dirigeants tunisiens ainsi que des médias officiels et proches du pouvoir. Les incidents se sont étendus à plusieurs zones de la ville et se sont poursuivis durant le  samedi en fin de journée et jusqu’à la nuit du dimanche lundi. Les forces de l’ordre aidées par de grand renforts ont procédé à une grande vague d’arrestations et ont organisé un blocus autour de la ville.

Le journaliste Zouhaïer Makhlouf correspondant du site d’Assabilonline qui s’apprêtait à se rendre à Sidi Bouzid pour couvrir les événements a été victime d’une agression sauvage, perpétrée par des agents de la police politique qui l’ont attaqué devant sa maison, sous les yeux de son épouse et de sa petite fille qui a été traumatisée même après le départ des agents.

Face à la brutalité des forces de l’ordre et les dizaines d’arrestations, les manifestations de protestations ont continué le dimanche surtout dans les quartiers populaires. Les syndicalistes ont tenus  une réunion au local de l’Union Régionale du Travail. Il a été décidé dans la foulée d’organiser une marche de protestation afin d’exiger la libération des personnes arrêtées. Cette marche s’est dirigée vers le gouvernorat. Un comité régional de suivi de la situation à Sidi ouzid a été crée.

La FTCR présente tous ses vœux de rapide guérison et de rétablissement à Mohame Bouazizi , diplômé de l’université chômeur, et seul soutien de famille, la région de Sidi Bouzid compte un taux élevé de chômage parmi les promus de l’enseignement supérieur. Elle lui exprime tout son soutien.

Elle dénonce la brutalité des forces de l’ordre qui continuent à maltraiter la jeunesse de la Tunisie ; elle demande la libération de tous les emprisonnés à la suite de ce mouvement.

La FTCR est solidaire de la lutte des habitants de Sidi Bouzid pour l’emploi, la dignité et le développement durable.

La FTCR salue la lutte de la jeunesse et des syndicalistes qui refusent la politique ultra sécuritaire du pouvoir tunisien, incapable  de mettre en place des plans de développement dans les régions oubliées comme Sidi Bouzid. La FTCR considère que la persistance  chômage des jeunes diplômés est une honte pour les gouvernants.


Tunisie : heurts entre manifestants et forces de l’ordre à Sidi Bouzid

nouvelobs.com

18 12 2010

Les accrochages se sont déroulés au lendemain de la tentative de suicide d’un commerçant ambulant dont les autorités avaient saisi la marchandise, alors que le taux de chômage s’avère élevé dans cette région.

Des accrochages ont opposé samedi 18 décembre à Sidi Bouzid, à 265km de Tunis, dans le centre de la Tunisie, des forces de l’ordre et des manifestants mécontents qui tentaient de s’introduire au siège du gouvernorat (préfecture), ont rapporté un témoin et un parti d’opposition. Plus…

Emeute dans une ville de Tunisie après une immolation par le feu

20minutes.fr

19.12.10

La police d’une ville de province tunisienne a fait usage de gaz lacrymogène dimanche pour disperser des centaines de jeunes gens qui brisaient des vitrines de magasins et endommageaient des voitures, a-t-on appris auprès de témoins. Les autorités n’ont fait aucun commentaire sur ces incidents dans l’immédiat. Selon des témoins, plusieurs centaines de jeunes se sont rassemblés samedi soir dans la ville de Sidi Bouzid, située à 200 km au sud-ouest de Tunis. Plus …

 

~ par Alain Bertho sur 19 décembre 2010.

2 Réponses to “Emeute à سيدي بوزيد Sidi Bouzid – 19 décembre 2010”

  1. Merci a Dieu qui a pu éveiller la consciences des frères tunisiens !!!Je suis très heureux qu’il y est des Hommes dans mon pays accaparé par le pouvoir policier ou les richesses sont partagées que par les nobles crées de toutes pièces par la famille présidentielle !!Quelle honte que les Droits de la valeurs humaines sont bafouillées par ce pouvoir Dictateur égoïste !!!!
    Mes courage , ces hommes sont fort que par leur armes mais rassurez vous ils sont commandés par leur femmes guidés par les oreilles comme des ânes par leurs Maitres de l’occident ! La mort existe mais la peur pourquoi? savez le pays! la Tunisie appartient au peuple mais pas a la police !Vive la Tunisie état libre et indépendant! vive les Hommes , les pionniers et continuer nous sommes sur la bonne voie !!Aux jeunes policiers qui tuent leurs frères , sachez que personne ne reste sur terre , ou est le roi de la Tunisie , Pharaon? Attendez vous aurez votre moment et vous serez jugés sous les pieds du peuple !!

  2. quelle honte ! Un peuple (tunisien) riche d´une civilisation vieille de plus de 25 siècles se laisse humilier par une mafia politique ignorante munie d´un intellect misérable. Quel malheur ! la tunisie connait, malgré 55 ans d´indépendance, seulement 2 Présidents « Roi ». L´actuel veut établir une dinastie ( sa femme? son fils? ou …).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :