Affrontements à Haiti – octobre 2010

Riots in Haiti force aid agency to shut cholera clinic

seek4media.com

2010-10-28

Riots forced the closure of an emergency clinic in Haiti that was to have provided a lifeline to victims of the cholera outbreak, amid growing public tension over the spread of the disease.

The Haitian Government has asked Médecins Sans Frontières, a French humanitarian group, to dismantle its 400-bed treatment centre in the town of Saint-Marc, the centre of the outbreak, after residents threw stones, burned tents and blocked access to the site with tyres and rocks.

UN troops in riot gear fired warning shots to disperse the crowd, which was worried that the clinic could infect a neighbouring school.

MSF said closure of the facility would compromise efforts both to ease pressure on the town’s main hospital and to contain the epidemic — which yesterday had advanced to within 20 miles (32km) of the crowded capital, Port-au-Prince.

A total of 4,722 cases have been registered, with 303 deaths, according to the UN’s Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA).

“No one took the time to explain the cholera treatment centre to the local population, who are obviously — and understandably — on edge right now,” Imogen Wall, OCHA’s spokeswoman in Haiti, told Seek4media. “Because nobody had engaged the community, they reacted very badly. It’s resolvable, but the lesson we’ve all taken back is that we now know that when we put things up, we have to explain them properly to the surrounding community.

“This is a very frightening disease and it kills very fast and we need to make sure people understand.”

In a separate incident, an attempt by the Red Cross to deliver 20,000 litres of water to the clinic in Saint-Marc on Tuesday was also disrupted when hundreds of schoolchildren staged a protest, some hurling stones and tearing up equipment. Armed troops from the UN stabilisation force quashed the riot. “They [UN troops] came in with rifles,” said Sophie Chavanel of the Canadian Red Cross. “The driver had to take everything and leave. The kids weren’t threatening us, they just didn’t understand. They didn’t want cholera next to their school. But this clinic was massive, it could have assisted a lot of patients.”

In Terrain Accra, a camp for 26,000 displaced earthquake survivors in Port-au-Prince, humanitarian workers have started a “sensitisation programme” to smooth things over after residents attacked a cholera treatment centre next to their football field.

Haïti-Elections : Un accès de violence marque cette étape de la campagne électorale

Alterpresse.org

jeudi 28 octobre 2010

P-au-P, 28 oct. 2010[AlterPresse] — Des actes de violence marquent la campagne électorale en cours pour les élections présidentielles et législatives du 28 novembre prochain.

Des affrontements entre les partisans de deux candidats à la députation pour Cerca Carvajal (Centre / Est), le député sortant Arodon Bien-Aimé (INITE) et son rival Hugue Bien-Aimé (Groupement Solidarité), ont fait mercredi 27 octobre une quinzaine de blessés légers dans les deux camps, rapporte la station privée Radio Kiskeya.

Ces incidents surviennent 24 heures après l’attaque par un groupe de présumés bandits contre un bus qui transportait des journalistes qui se rendaient dans le nord du pays (Cap-Haïtien) en vue de couvrir la campagne du candidat à la présidence et ancien premier ministre Jacques Eduard Alexis.

L’attaque, perpétrée dans la localité de Passereine, à environ 12 Kms de la ville de Gonaïves, a fait deux morts, dont un assaillant et le chauffeur, Gaurin Théodore, (agent 3 de la police).

La police a fait savoir à AlterPresse que 7 personnes ont été arrêtées par l’Unité Départementale du maintien de l’ordre de Gonaïves (UDMO).

La Police a récupéré les appareils et les bagages des sept journalistes qui étaient à bord du bus et les ont remis aux confrères, précise-t-elle.

Un agent de l’UDMO, Jean Maxo, ayant pris part aux opérations, a été blessé.

Les 7 journalistes, Dessources Dieumaitre, Victor Wilky, Richardson Jouda, Fedlin Joseph, Chrisler Elméra, Pierre Fatal et Dazema Dieubon, n’ont pas été physiquement atteints.

La Mission des Nations Unies pour la stabilisation d’Haïti (MINUSTAH) a exprimé dans un communiqué, son indignation par rapport à cet incident survenu dans un contexte de campagne électorale. [rh gp apr 28 /10/2010 06:00]

Violents affrontements électoraux dans le Plateau Central : une quinzaine de blessés légers

Radio Kiskeya

mercredi 27 octobre 2010,

Les partisans des candidats à la Députation Arodon Bien-Aimé (INITE) et Hugue Bien-Aimé (Solidarité) se sont livrés à une guerre de pierres et de bouteilles, en marge d’un rassemblement public à Cerca Carvajal

Des affrontements à coups de pierres et de bouteilles entre les partisans de deux candidats briguant le siège de la circonscription électorale de Cerca Carvajal (centre), le Député sortant Arodon Bien-Aimé (INITE) et son rival Hugue Bien-Aimé (Groupement Solidarité), ont fait mercredi une quinzaine de blessés légers dans les deux camps.

L’ex-parlementaire, qui se trouvait sur le théâtre des événements, après avoir tenu un meeting dans la localité de Cercady, a affirmé au micro de Radio Kiskeya avoir été giflé à deux reprises par les partisans déchaînés de son rival.

Il estime qu’il a réagi « sagement » à cette provocation, ce qui aurait évité un bilan plus lourd à son équipe qui a essuyé des jets de pierres en passant devant le quartier-général de Hugue Bien-Aimé.

Ce dernier n’était pas joignable par les journalistes qui se sont rendus sur place.

Les autorités policières et judiciaires de Cerca Carvajal ont tenté de trouver une conciliation entre les deux parties, lors d’une rencontre.

Aucune arrestation n’a été effectuée.

Les incidents violents entre rivaux politiques affectent régulièrement les périodes électorales dans le Plateau Central (centre) où des armes auraient été distribuées à des partisans zélés du pouvoir en prévision du scrutin présidentiel et législatif du 28 novembre, ont dénoncé des parlementaires de l’opposition. spp/Radio Kiskeya

 

~ par Alain Bertho sur 29 octobre 2010.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :