Lycées : échauffourées à Bastia – 20 octobre 2010

Bastia : Le maire Emille Zuccarelli face aux jeunes manifestants

Corse Matin

octobre 21st, 2010

Une trentaine de casseurs ont mis le feu à plusieurs containers poubelles sur le boulevard Paoli, à Bastia puis sur place du marché. Lorsqu’ils ont commencé à incendier une nouvelle fois la porte de l’ancienne mairie, c’est le premier magistrat de la ville, Emile Zuccarelli, et ses élus qui se sont interposés face aux jeunes casseurs encagoulés. La non intervention des forces de l’ordre a également soulevé quelques critiques.

Plusieurs syndicalistes ont engagé le dialogue devant la préfecture de Haute-Corse, à Bastia, avec une quarantaine de jeunes avec ce mot d’ordre : «  si vous mettez la pagaille, le mouvement contre la réforme est discrédité. » Ce à quoi plusieurs jeunes ont répondu «  on est là pour casser du flic  » avant d’enfiler leurs cagoules et de jeter pierres et marrons de terre contre la préfecture. Actuellement, les casseurs se sont regroupés sur la place Saint Nicolas.

Après une entrevue avec le directeur de cabinet du préfet de Haute-Corse, les responsables CGT ont annoncé à midi qu’ils seraient présents aujourd’hui dans le cortège de jeunes manifestants, opposés à la réforme des retraites ou venus simplement pour casser, qui doit se rassembler devant la préfecture à 14 heures. Les habitants du quartier ont fait connaître leur exaspération après les deux précédentes journées d’affrontements.

Bastia: un mineur de 16 ans placé sous contrôle judiciaire

Corse Matin

octobre 21st, 2010

Tout au long de la journée d’hier, de jeunes Bastiais, pour la plupart mineurs, ont poursuivi leur « mobilisation contre la réforme des retraites ». Après les incidents survenus mardi après-midi devant la préfecture de Haute-Corse (jets de pierres et de pétards contre gaz lacrymogènes), une vingtaine de jeunes garçons se sont donc retrouvés ce mercredi à proximité du rond-point de la préfecture et au cœur de l’avenue Maréchal-Sebastiani pour un nouveau face à face avec les forces de l’ordre.

Une manifestation pour « maintenir la pression et tenter de faire reculer le gouvernement », pouvait-on apprendre auprès des jeunes manifestants.

Autre mot d’ordre : soutenir l’un de leurs camarades ayant été interpellé, mardi, par les autorités judiciaires suite aux affrontements qui se sont déroulés avec les CRS dans les rues du centre-ville. Rappelons également que lors de cet après-midi du 19 octobre, des conteneurs de poubelles ont été incendiés et des voitures endommagées.

Dans un esprit d’apaisement, le préfet de Haute-Corse, Jean-Luc Nevache, a tenu à rappeler « qu’il n’était aucunement question de répression mais que l’objectif des forces de l’ordre était de parvenir à canaliser les possibles débordements des jeunes manifestants ».

L’adolescent âgé de 16 ans ayant été interpellé mardi a été présenté hier après-midi devant l’un des juges pour enfants du tribunal de grande instance de Bastia. Après son audition, il a été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire.

En fin de journée, après que le face à face entre les jeunes et les CRS se soit déplacé sur la place Saint-Nicolas, le calme est revenu à Bastia.

~ par Alain Bertho sur 22 octobre 2010.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :