Retraites : affrontements à Lorient – 19 octobre 2010

Blocage du port : au moins trois blessés parmi les manifestants

Letelegramme.com

19 10 2010

La situation devient très tendue à Lorient. Entre 300 et 400 manifestants font face aux CRS au port de Kergroise, à proximité du dépôt pétrolier, depuis plus d’une heure. Les forces de l’ordre usent de bombes lacrymogènes pour tenter de disperser les opposants. Il y aurait au moins trois blessés dont un vieux monsieur de 77 ans qui a été pris d’un malaise. Des personnes sont couchées à terre. des traces de sang sont visibles. Les CRS n’auraient pas utiliser leurs matraques, ni leurs flashballs. Les blessures seraient dues aux seules bombes lacrymogènes qui auraient touché directement certains manifestants avant leur déclenchement. A 13 h, le face-à-face se poursuivait dans une ambiance électrique.

Manifestation à Lorient: quatre blessés légers et deux interpellations

ouest-france.fr

mardi 19 octobre 2010

De violents affrontements ont opposé les gendarmes mobiles et policiers à une centaine de manifestants à la fin du défilé lorientais vers 13h. Quatre personnes ont été légèrement blessées et les policiers ont procédé à deux interpellations. La situation est toujours tendue aux abords du port de commerce de Lorient où 3 000 manifestants patientent en attendant de nouvelles actions.

Manifestations: Des incidents à Lorient

Lejdd.fr

19/10/2010

La situation est tendue à Lorient ce mardi, de violents affrontements opposant manifestants et forces de l’ordre, relate le site de Ouest-France . Quelque 3.000 personnes se sont rassemblées dans les rues de la ville pour protester contre le projet de réforme des retraites. La police a procédé à deux interpellations et quatre personnes ont été légèrement blessées, ajoute le journal en ligne.

Les lycéens rejoignent les grévistes au port

letelegramme.com

18 octobre 2010

Ils avaient donné rendez-vous à 13 h 30 devant l’Hôtel de Ville. Les lycéens du Pays de Lorient – Hennebont, Lanester, Port-Louis, entre autres – étaient près de 150, tout à l’heure. Se sont joints à eux quelques dizaines d’instituteurs, d’enseignants, d’agents territoriaux et des finances publiques en grève.

200 personnes

Le cortège de près de 200 personnes s’est aussitôt dirigé vers le port de commerce, pour rejoindre les dockers et autres personnels grévistes. Sur le rond-point faisant la jonction entre la rue Robert-Winter et l’avenue Melchior, une quarantaine de CRS et de gendarmes mobiles les attendaient. Ils les ont fait refluer dans l’avenue, sans faire usage de la force, dégageant ainsi la circulation sur le rond-point.

Une heure de face-à-face

Le face-à-face s’est prolongé près d’une heure dans l’avenue Melchior, les manifestants reculant jusqu’à un brasier allumé ce matin devant une entrée du port de commerce. Finalement, en concertation avec les manifestants adultes présents, qui craignaient une charge des forces de l’ordre, les lycéens sont repartis calmement en ville.

 

 

~ par Alain Bertho sur 19 octobre 2010.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :