Lycées : échauffourées à Lens – 14 octobre 2010

Interpellations après des heurts à Lens

AFP

14/10/2010

Une dizaine de jeunes manifestants ont été interpellés à Lens (Pas-de-Calais) après qu’une manifestation rassemblant près de 2.000 lycéens a dégénéré en heurts avec la police, a-t-on appris de source policière. « Vers 12H00, plusieurs cortèges de lycéens qui manifestaient dans les rues de Lens ont convergé vers la gare, où se sont massées 2.000 personnes. Des fauteurs de troubles isolés, dont certains portaient des cagoules, en ont alors profité pour caillasser les forces de l’ordre », a expliqué Daniel Lejeune, commissaire divisionnaire à Lens. « Il y a eu plusieurs jets de pierre de ballast et de bouteilles sur les effectifs policiers et plusieurs voitures ont également été dégradées autour de la gare et aux abords du stade Bollaert », a-t-il ajouté.

La police a riposté en utilisant des gaz lacrymogènes pour disperser la foule. Ces incidents ont donné lieu à une dizaine d’interpellations. Six jeunes étaient encore en garde à vue cet après-midi.

Près de 70 policiers et une unité de renfort de CRS ont été mobilisés pour tenter de ramener le calme. « Vers 13H15, la manifestation a été dispersée et la situation est redevenue normale aux abords de la gare », a assuré le commissaire divisionnaire.

Lens : des lycéens qui manifestent dans le centre-ville s’en prennent aux forces de l’ordre

La Voix du Nord

jeudi 14.10.2010

Au moins un millier de lycéens ont pris part à une manifestation ce matin dans le centre-ville de Lens. Des élèves venus du secteur d’Hénin-Beaumont et de Lens.

Alors qu’ils s’étaient regroupés devant la gare de Lens, certains se sont mis à jeter de grosses pierres sur les forces de l’ordre. Au moins deux jeunes ont été interpellés et la vitre d’une voiture d’un particulier stationnée près de la gare a été brisée. Dès lors, la police a dû charger les manifestants pour les disperser. Actuellement, plusieurs groupes de lycéens déambulent en ville bloquant quelques axes principaux de circulation. Et une trentaine de policiers de la section d’intervention départementale, appelés en renfort, viennent d’arriver sur place. Des cartouches de gaz lacrymogènes ont été lancées sur les manifestants.

 

~ par Alain Bertho sur 14 octobre 2010.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :