Lycées : échauffourées à Chambéry – 14 octobre 2010

Répression policière contre les lycéens à Chambéry

LaVoixDesAllobroges

14/10/2010

A Chambéry, les forces de l’ordre ont chargé ce jeudi matin environ trois cents lycéens qui bloquaient leur établissement à l’aide d’une barricade faite de palettes et de poubelles enflammées. La situation a dégénérée après qu’un lycéen a eu la très mauvaise idée de lancer un cailloux sur les pompiers venu éteindre le feu, touchant le pare-prise du véhicule. Très vite, les forces de l’ordre sont arrivées sur place… Et après un face à face d’une vingtaine de minutes pendant lesquels elles ont reçus plusieurs cailloux, elles ont chargé à l’aide de gaz lacrymogènes les lycéens ; n’hésitant pas à rentre dans l’enceinte du lycée où les jeunes s’étaient réfugiés.

Des affrontements entre une centaine de lycéens et les forces de police se sont poursuivis tout l’après-midi devant le lycée, après que les premiers aient été repoussés du centre-ville par les seconds. A l’issue de la journée, plusieurs lycéens ont été arrêté.

Incidents entre lycéens et forces de l’ordre en Savoie: dix arrestations

ledauphine.com

14 10 2010

Dix manifestants ont été interpellés jeudi à Chambéry lors d’une journée d’action contre la réforme des retraites émaillée d’incidents entre des lycéens, principalement, et les forces de l’ordre, a-t-on appris de source préfectorale.

Quatre cents personnes, parmi lesquelles une majorité de lycéens mais aussi des militants politiques, s’étaient rassemblées jeudi matin devant un lycée répondant à l’appel national lancé par l’Union nationale lycéenne (UNL), a précisé un responsable de la préfecture.

Quelques manifestants ont mis le feu à une poubelle. Les pompiers sont alors arrivés pour éteindre l’incendie et ont reçu des jets de pierre, qui ont ensuite visé deux pelotons de gendarmerie prépositionnés près du lycée.

«Les gendarmes ont tiré cinq grenades lacrymogènes. Les policiers ont de leur côté tiré trois grenades lacrymogènes pour dégager la rue devant le lycée et mettre un terme aux jets de pierre», a ajouté la préfecture.

Les forces de l’ordre ont ensuite poursuivi des petits groupes de manifestants désireux d’en découdre à travers la ville.

Dans l’après-midi, environ 150 à 200 jeunes se sont à nouveau regroupés devant le même lycée et ont recommencé à envoyer des projectiles alors que les autorités avaient réclamé leur dispersion, a précisé la préfecture. Les forces de l’ordre ont de nouveau fait usage des gaz lacrymogènes.

Au total dix jeunes ont été interpellés pour avoir incendié des poubelles et pour jets de projectile.

En début de soirée, la situation était calme devant le lycée, où se trouvaient toujours une trentaine de CRS. Un appel à un nouveau rassemblement a été lancé pour vendredi matin.

 

~ par Alain Bertho sur 14 octobre 2010.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :