Nuit d’affrontements à Amiens – 9 octobre 2010

 

Une nuit de violences urbaines dans le quartier nord d’Amiens

Metrofrance.com

10-10-2010

Sans que l’on sache ce qui a provoqué les heurts, des jeunes ont incendié quelques véhicules et caillassé la police à Amiens Nord.

Cinq personnes ont été interpellées dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 octobre dans le quartier nord d’Amiens après une nuit d’échauffourées qui a opposé une dizaine de jeunes individus aux forces de l’ordre, a indiqué la préfecture de la Somme.

Outre des jets de projectiles à l’encontre de véhicules de police et d’un bus, huit voitures et une douzaine de poubelles ont été incendiées lors de ces violences urbaines, précise le communiqué de la préfecture, sans que l’on sache ce qui a mis le feu aux poudres.

Le calme est revenu dans les rues d’Amiens vers 3h du matin, alors que 120 fonctionnaires de police avaient été dépêchés sur les lieux, de même qu’un hélicopère selon France Bleu Picardie.

D’après la radio, les incidents ont commencé à 18h avec des caillassages et des feux de poubelles qui ont nécessié une trentaine d’interventions des pompiers. La radio évoquant les témoignages de policiers parle de groupes d’émeutiers de 10 à 20 personnes.

La nuit prochaine, la préfecture indique la mise en place d’un dispositif de sécurité renforcé afin de garantir l’ordre public et d’éviter de nouveaux « faits de violences, qui ne sont pas admissibles ».

Il y a un an et demi, en mai 2009, ce même quartier d’Amiens avait déjà été le théâtre de violences après la mort d’un jeune motard pourchassé par la police. Une dizaine de voitures et trente poubelles avaient été brûlées, un poste de police en partie incendié et un policier avait été renversé par des individus cagoulés se livrant à un rodéo.

Violences urbaine Amiens

Lepost.fr

10/10/2010

AMIENS Flambée de violence pendant la nuit

Poubelles et voitures brûlées, forces de l’ordre caillassées, renforts de CRS… La nuit de samedi a dimanche a été particulièrement agitée. Le décès d’un ado du quartier dans un accident de la route pourrait être la cause de cette nuit de feu.

 

La nuit de samedi à dimanche replonge la capitale régionale dans un scénario de violences urbaines connu. Mais, cette fois-ci aucun des déclencheurs habituels n’a mis le feu aux poudre. Pas d’interpellation ni d’accident mettant en cause les forces de l’ordre.

Seul hypothèse évoquée, la mort cette semaine d’un jeune homme de 19 ans, après de longues semaines passées à l’hôpital. En juillet dernier, il s’était fracassé le crane en percutant, sans casque et à moto, une voiture dans le quartier Nord.

Samedi soir, les violences ont sérieusement débuté vers 22 heures. Trois voitures accidentées ont paralysé une partie de la rue Leo Lagrange près du marché du Colvert au quartier Nord. 20 minutes plus tard, un des véhicules était en proie aux flammes.

Policiers et pompiers caillassés

Tout autour, l’agitation est telle que les pompiers ne peuvent intervenir. Les policiers essuient des volées de pierres.

Pour tenter de juguler l’accès de fièvre, la police décide de barrer l’accès au quartier Nord par le boulevard de Roubaix. La police municipale vient donner un coup de main pour bloquer l’accés. Ce barrage au bas du boulevard est aussi une cible pour de petits groupse qui envoient des pierres sur les fonctionnaires.

Pendant ce temps, d’autres policiers reçoivent des pierres au kiosque rue du docteur Fafet et à Condorcet, au sud-est de la ville, où un groupe a aussi décidé d’en découdre.

Cinq interpellations

Une demi compagnie de CRS arrive à Amiens vers minuit pour prêter main forte aux policiers locaux.

Durant la nuit Cinq jeunes gens seront interpelés. Certains pour outrage. D’autres comme le conducteur d’une Renault Twingo qui narguait les policiers à l’entrée du quartier, est soupçonné d’avoir envoyé des projectiles sur les forces de l’ordre.

Le calme est revenu vers 4 heures ce dimanche matin.

Une trentaine de conteneurs à ordures ménagères est parti en fumée, tout comme une dizaine de véhicules. Il semble que personne n’a été blessé dans ces échauffourées

Nuit d’échauffourées dans le quartier nord d’Amiens

AFP

10 10 2010

LILLE — Le quartier nord de la ville d’Amiens a été le théâtre dans la nuit de samedi à dimanche de plusieurs heurts entre une trentaine de jeunes et les forces de l’ordre, donnant lieu à cinq interpellations, a-t-on appris dimanche auprès de la préfecture.

Une douzaine de feux de poubelles ont été allumés et huit voitures ont été incendiées. Plusieurs jets de projectiles ont également eu lieu contre un bus et des véhicules de police, indique la préfecture dans un communiqué.

Près de 120 fonctionnaires de police ont été dépêchés sur place et ont réussi à ramener le calme vers 3H00 du matin.

Cinq personnes ont été interpellées suite à ces échauffourées, indique la préfecture, sans donner plus de précision.

Les causes de cette poussée de fièvre ne sont pas connues, affirme la préfecture.

Du côté du quartier, plusieurs jeunes évoquent des « provocations de la police », tandis que pour Nicolas Da Silva, ancien médiateur, les violences sont plutôt l’expression d’un « ras le bol des jeunes qui se sentent exclus de tout ».

Un dispositif de sécurité renforcé sera mis en place dans la nuit de dimanche afin que « ces faits de violences, qui ne sont pas admissibles » ne se reproduisent pas et de garantir l’ordre public, ajoute le communiqué.

De son côté, la maire d’Amiens, Gilles Demailly (PS), a lancé dimanche soir « un appel au calme pour les heures et les jours à venir ».

« Les faits incriminés, oeuvre de quelques individus, ne doivent en aucun cas stigmatiser l’ensemble de ces quartiers et de leur population », a-t-il souligné dans un communiqué.

En mai 2009, le quartier nord s’était déjà enflammé, à la suite de la mort d’un jeune motard au cours d’une course-poursuite.

Onze voitures et trente poubelles avaient notamment été brûlées, tandis qu’un poste de police avait été partiellement incendié. Des caillassages avaient également eu lieu et un policer avait été blessé, après avoir été renversé par des personnes cagoulées qui participaient à un rodéo.

Violences à Amiens : sécurité renforcée dans le quartier nord

Leparisien.fr

10.10.2010

Nuit chaude à Amiens. Des heurts se sont produits dans la soirée de samedi et durant la nuit entre une trentaine de jeunes et les forces de l’ordre dans le quartier nord et dans le quartier Condorcet, au sud-est de la ville. De 18 heures à 4 heures du matin, les pompiers sont intervenus pour éteindre une douzaine de feux de poubelles et huit voitures incendiées.

La préfecture précise que des projectiles ont été jetés contre un bus et des véhicules de police.

Près de 120 fonctionnaires de police ont été dépêchés sur place et ont réussi à ramener le calme vers 3 heures du matin. Cinq personnes ont été interpellées suite à ces échauffourées, indique la préfecture. Les causes de cette poussée de fièvre, selon la préfecture, ne sont pas connues. Dans le quartier, des jeunes évoquent des provocations policières. Un ancien médiateur, cité par l’AFP, parle d’un «ras le bol des jeunes qui se sentent exclus de tout».

Un appel au calme du maire

Par ailleurs, la préfecture a annoncé la mise en place d’un dispositif de sécurité renforcé pour la nuit de dimanche à lundi afin que «ces faits de violences, qui ne sont pas admissibles» ne se reproduisent pas et pour garantir l’ordre public. Le maire d’Amiens, Gilles Demailly (PS), a lancé dimanche soir «un appel au calme pour les heures et les jours à venir». «Les faits incriminés, oeuvre de quelques individus, ne doivent en aucun cas stigmatiser l’ensemble de ces quartiers et de leur population», a-t-il souligné dans un communiqué.

En mai 2009, le quartier nord d’Amiens s’était déjà enflammé, suite à la mort d’un jeune motard au cours d’une course-poursuite. Outre des caillassages, on avait déploré l’indendie de onze voitures, de trente poubelles et d’un poste de police.Un policier avait été blessé, après avoir été renversé par des personnes encagoulées qui participaient à un rodéo.

Des violences urbaines cette nuit à Amiens

Leparisien.fr

10.10.2010

Nuit chaude à Amiens. Selon nos confrères de France Bleu Picardie, des heurts se sont produits entre des groupes d’habitants et les forces de l’ordre d’une manière qui semble organisée.

En effet, de 18 heures à 4 heures du matin, les pompiers sont intervenus pour éteindre une trentaine de feux de poubelles et une dizaine de voitures incendiées dans le quartier nord d’Amiens, et dans le quartier Condorcet au sud-est de la ville.

Selon France Bleu, «les policiers disent avoir fait face à des groupes de 10 à 20 personnes. Les CRS sont venus les épauler et un hélicoptère a survolé la zone une partie de la nuit».
Quelques interpellations ont eu lieu mais la préfecture ne donne pas de précision. On ne sait pas non plus ce qui a provoqué cette soudaine poussée de fièvre.

Hier après-midi, dans le cadre des Journées de la sécurité intérieures, pompiers, policiers municipaux, gendarmes et douaniers faisaient découvrir leur métier dans la galerie commerciale d’Auchan Dury au sud d’Amiens. Le préfet Michel Delpuech s’était à cette occasion félicité d’une baisse des chiffres de la déliquance dans la Somme, les statistiques montrant 900 faits de délinquance en moins sur les neuf premiers moins de l’année.

Précisions sur les violences urbaines de cette nuit

radiofrance.fr

10 octobre 2010 – 9h50

De 18h à 4h du matin, il y a eu des caillassages, une trentaine de feux de poubelles dans le quartier nord d’Amiens, surtout boulevard de roubaix, rues Fafet et Brossolette et une dizaine de voitures ont été incendiées toujours à Amiens Nord mais aussi quartier Condorcet au sud-est de la ville.

Les policiers disent avoir fait face à des groupes de 10 à 20 personnes. Les CRS sont venus les épauler et un hélicoptère a survolé la zone une partie de la nuit.

Quelques interpellations ont eu lieu mais la préfecture ne veut pas en dire plus pour l’instant. On ne sait toujours pas ce qui a pu déclencher ces violences

Feux de poubelles et de voitures à Amiens cette nuit

radiofrance.fr

10 octobre 2010 – 6h

La nuit a été agitée à Amiens. Les pompiers ont été appelés pour une trentaine de feux de poubelles à Amiens Nord, boulevard de Roubaix surtout. Il y a eu une dizaine de feux de voitures quartier nord mais aussi quartier Condorcet au sud-est de la ville. Ca a duré de 18h à 4h du matin.

On ne sait pas encore ce qui a provoqué cette vague de violences urbaines.

~ par Alain Bertho sur 10 octobre 2010.

Une Réponse to “Nuit d’affrontements à Amiens – 9 octobre 2010”

  1. Fin septembre, Orléans, ville de droite, connaissait trois nuits d’émeute dans le quartier de l’Argonne mais ces événements n’ont rencontré aucun écho dans la presse nationale. Le week-end dernier, Amiens, ville de gauche, connaît une flambée de violence dans le quartier nord et fait aussitôt la Une médiatique. Deux poids, deux mesures ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :