Emeute à Belleville (Paris) – juin 2010

Que s’est-il passé à Belleville ?

liberation.fr

21/06/2010

Par EMILIE BROUZE

La manifestation devait rester pacifique, elle a dégénéré. Ils étaient des milliers de Chinois et d’Asiatiques à manifester (8500 selon la police) dimanche après-midi, dans le quartier parisien de Belleville, pour protester contre l’insécurité dont ils se disent victimes. Que s’est-il passé ?

La manifestation: les raisons de la colère

Selon les organisateurs, il s’agit de la plus importante manifestation de cette communauté jamais organisée en France. Ils protestaient contre l’insécurité dont ils se disent victimes et perpétrés, selon eux, par des groupes de jeunes vivant à Belleville ou dans d’autres quartiers de l’est parisien. «Il y a tout le temps des vols de sac, dans la rue. Des viols, aussi», expliquait une commerçante chinoise. «On est attaqué parce que les Chinois ont souvent du liquide sur eux, on est des cibles faciles», ajoute un habitant. Même pas la moitié vont porter plainte. Surtout à cause de la langue: beaucoup parlent mal français et n’osent pas se rendre au commissariat.»

Florence habite le 19e arrondissement, contigu à Belleville: «Cela fait des années que ça dure, depuis 2002. J’ai assisté plusieurs fois à des agressions, à des insultes, principalement de maghrébins contre des personnes d’origine chinoise. Trois fois, en 2003, j’ai appelé la police qui a refusé d’intervenir. Ça fait longtemps qu’ils sont au courant mais qu’ils ne font rien. J’ai vraiment la sensation d’une inertie.» Hier, le collectif réclamait «des actions concertées et coordonnées» des autorités pour renforcer la sécurité dans le quartier.

Dérapage

C’est à cause d’un vol de sac à main d’une femme dans le cortège que le rassemblement a dégénéré. D’après plusieurs témoignages, des manifestants chinois ont pris à partie les voleurs qui ont dû se réfugier dans le commissariat avec le sac, pour éviter le lynchage. Des échauffourées ont ensuite éclaté, vers 17 h 30. Trois personnes d’origine asiatique ont immédiatement été interpellées par la police. Les manifestants ont ensuite demandé à plusieurs reprises aux forces de l’ordre de les relâcher en scandant « libérez », les poings levés.

Les échauffourées

Les premiers incidents interviennent peu après le vol, vers 17 h 35, entre une cinquantaine de jeunes manifestants et de jeunes extérieurs au cortège, d’origine maghrébine et africaine. Jets de bouteilles, d’œufs, poubelles brûlées: des camions de CRS et de gendarmes investissent rapidement le quartier, à l’intersection du boulevard et de la rue Belleville. Des gaz lacrymogènes dissipent ensuite la foule. Après le départ en trombe des forces de l’ordre, sous les projectiles, un groupe renverse une voiture rue de Belleville et une auto banalisée de la police. La tension est palpable dans la rue: discussions houleuses, tensions communautaires. Rapidement, les gendarmes et CRS reviennent et doivent avoir recours aux gaz lacrymogènes. Peu après 20 heures, le dialogue entre les manifestants et les forces de l’ordre permet de calmer le jeu: ils promettent que les interpellés seront relâchés le lendemain. Après le départ des gendarmes mobiles, des petits groupes de manifestants déplacent des voitures garées afin de bloquer la circulation. Deux personnes sont même renversées par une auto. Nouvelle intervention. La dernière : à 22 heures, le calme revient.

Bilan

Trois policiers ont été blessés durant les affrontements. Au total, huit personnes ont été interpellées dimanche, cinq étaient encore en garde à vue hier soir.  Les manifestants qui réclamaient des «des actions concertées et coordonnées», ont été entendu. «Nous sommes d’accord pour créer un comité de pilotage unique, explique le maire du 20e arrondissement, Frédérique Calandra. Il s’agit de simplifier la vie des ressortissants chinois, mieux prendre en compte leur demande.» Un projet qui réunirait les quatre arrondissements de Belleville (10, 11, 19 et 20e). La première séance de travail doit se tenir avant l’été.

Echauffourées à Belleville après une manifestation de Chinois contre l’insécurité

Leparisien.fr

20.06.2010,

Des échauffourées ont éclaté dimanche dans le quartier parisien de Belleville, en marge d’une manifestation de milliers de ressortissants chinois ou d’origine chinoise. Trois personnes ont été interpellées.

Près de 8500 personnes, selon la police, ont défilé entre la rue de Belleville et la place du Colonel-Fabien, dans le nord-est de Paris.

Il s’agit de la plus importante manifestation de cette communauté jamais organisée en France, selon ses organisateurs. Les manifestants voulaient dénoncer la violence dont la communauté chinoise fait l’objet. «Sécurité pour tous», pouvait-on lire sur les 5000 tee-shirts et autocollants distribués par les organisateurs, un collectif d’associations franco-chinoises.

Depuis plusieurs mois, la communauté chinoise de Paris se dit victime d’agressions et de vols violents perpétrés, selon elle, par des groupes de jeunes vivant à Belleville ou dans d’autres quartiers de l’est parisien. Le collectif réclame «des actions concertées et coordonnées» des autorités pour renforcer la sécurité.

La manifestation s’est dispersée à partir de 16h30. Mais, un peu plus tard, vers 17h35, des incidents ont éclaté dans le secteur de Belleville entre «une cinquantaine de jeunes internes à la manifestation et une dizaine de jeunes extérieurs au cortège», a dit une source policière. Trois voitures, dont une munie d’un girophare bleu, étaient renversées rue de Belleville vers 19h30.

Après des échauffourées et l’intervention de la police, «trois individus ont été interpellés», a indiqué la police, sans pouvoir dire si la situation était redevenue calme dans ce quartier cosmopolite. .

Emeute urbaine à Belleville

mediapart.fr/club

21 Juin 2010 Par Neh

Qu’est-ce qui se passe à Belleville ?

Un rassemblement organisé par la communauté chinoise de Belleville a commencé, hier, dès 13h, sur le thème de la sécurité pour tous. A 15h, les Chinois étaient très nombreux, des milliers peut-être, surtout des jeunes. Il y avait aussi des familles. Certains arboraient des t-shirts avec le slogan « J’aime Belleville » et, d’autres, un drapeau tricolore. De nombreuses banderoles affichaient des slogans sécuritaires.

Puis la manifestation a dégénéré dans les rues Louis Bonnet et, de l’Orillon aux alentours de 17h30 ; le commissariat aurait été attaqué. Pourquoi ? Des jeunes d’autres communautés de Belleville, seraient venus jouer les trouble-fêtes. Alors la police a arrêté les jeunes qui s’affrontaient, y compris les jeunes d’origine chinoise. C’est pourquoi le commissariat aurait été attaqué.

Le secteur a alors été quadrillé par des cars de police, des voitures de policiers en civil et, au moins une dizaine de cars de gendarmes en tenue de combat. Des gazs ont été projetés et, la foule a commencé à se disperser ; une foule très hétérogène comprenant des jeunes voire très jeunes, des familles, des enfants, des femmes, etc. Vers 18h30, les cars de police se sont frayés un chemin en usant de gazs lacrymogènes.

La manifestation s’est donc déplacée peu à peu vers la rue de Belleville où les jeunes d’origine chinoise réclamaient  la libération de ceux embarqués, un peu plus tôt. Décidés, ils se sont armés de bouteilles de verre. Il y aurait eu deux voitures retournés dont une voiture de police. Des policiers sont arrivés en renfort pour tenter de canaliser les jeunes encore très nombreux. A 20h, tout le bas de Belleville est encerclé et inaccessible aux véhicules.La colère est encore très forte ; beaucoup de violences et, agressions. Un jeune noir a été violemment jeté à terre et, agressé devant la police qui a laissé faire. Ce sont des adultes présents qui ont réussi à éviter le lynchage en s’interposant.

A minuit, le quartier semble s’être apaisé mais la police est toujours très présente ; au moins 7 cars de policiers en patrouille et, tenue de combat. Une dépanneuse retirait une voiture totalement défoncée.

La manifestation aurait été organisée par des associations socio-culturelles du quartier, peu ou pas connues. On peut regretter qu’aucun des organisateurs n’était sur place et, ce dès le début des affrontements. De quoi s’agit-il exactement ? Officiellement, cette manifestation fortement axée sur le tout sécuritaire a été organisée pour dénoncer l’insécurité et, les problèmes inter-communautaires.

D’après des témoignages, il y aurait une rixe à balles réelles cette semaine entre deux communautés de Belleville lors de laquelle un homme noir aurait été touché à l’aine. Alors, des jeunes de cette communauté auraient profité de la manifestation pour s’affronter avec les jeunes de la communauté chinoise. A l’origine de ces affrontements des vols fréquents de sacs à main de la part des « petits » et, les « grands » en profitent pour faire entendre leur pouvoir. Alors : problème communautaire ou guerre de territoire ? Les « petits » ne sont-ils pas manipulés par des « grands » qui se disputent des territoires ? On peut se poser la question. Quelle est la vraie raison de cette montée en puissance de « haine raciale » et, du discours tout sécuritaire ? Un discours bien rôdé et, identifiable.

Mais que se passe-t-il à Belleville en ce moment ? La véritable insécurité des Bellevillois n’est-ce pas plutôt les rafles organisées contre les sans-papiers lors desquelles toutes les communautés, sans distinction, connaissent des humiliations ?

Réflexions à chaud sur les émeutes réactionnaires de Belleville

paris.indymedia.org

dimanche 20 juin 2010

En revenant d’une balade très peu champêtre, nous nous rendons dans le quartier de Belleville à Paris. Quelques heures plus tôt, une manifestation y avait démarré pour dénoncer, selon les mots des organisateurs : « Les violences chroniques dont est victime la communauté chinoise ». En cause : des vols de sacs, agressions, dépouilles. Une manif aux relents bien réactionnaires, comme en témoignent les slogans criés et inscrits sur les banderoles et pancartes : »Sécurité pour tous », « Vive la citoyenneté », « Stop la délinquance », drapeaux français, chinois et européens, hymne national. On ne comprend pas bien de quelle violence il s’agit (ayant plutôt l’habitude de phénomènes de violence intra-communautaire dont nous parlerons plus tard), mais nous comprendrons plus tard ce qui se cachait derrière cette manifestation.

Après la fin officielle de la manif, l’ambiance est très chaude sur place, des gens sont attroupés, des camions de flics arrivent en masse. On entend à droite à gauche des bruits de casse, puis un torrent de violence se déchaîne sur les flics, attaqués à mains nues et au corps à corps par des centaines de personnes, qui leur jettent œufs, pierres et bouteilles de verre. Des voitures sont retournées, des CRS se font charger et sont obligés de reculer.
Face à ce déchaînement de violence anti-flic, nous hésitons à entrer dans la danse, mais nous attendons, par « prudence éthique ».

Tout d’un coup, les gens se mettent à courir. Nous pensons que tout le monde fuit une énième charge de keufs, mais nous nous rendons très vite compte qu’il s’agit d’autre chose. Des manifestants étaient en train de poursuivre des gamins, qu’ils ciblaient « noirs et arabes », en leur lançant des bouteilles de verre. Un des gamins tombe à terre, et tente de se réfugier sous le perron d’une porte. Courant à leurs côtés, nous devons alors calmer la fureur des lyncheurs. Ceux-ci lâchent prise, cette fois-ci. Nous comprenons, en écoutant les conversations : que « les flics ne faisant pas leur travail, et laissant les voleurs en liberté, les manifestants auraient décidé de prendre l’affaire en main et de se venger eux-mêmes ». Nous comprenons aussi que tout serait parti du vol du sac à main d’une manifestante par un gamin du quartier, puis de la tentative des manifestants de livrer le gamin aux flics, qui n’en auraient pas voulu. C’est à partir de là que les manifestants ont déchainé leur violence contre les flics. Une violence sans retenue, comme on a pas l’habitude d’en voir. Une violence pour punir les flics de ne pas assez bien faire leur boulot.

Les flics décident de battre en retraite, en noyant la place sous un épais nuage de lacrymo tiré dans le tas. C’est plus d’une cinquantaine de cametards de flics qui disparaissent en un clin d’œil, au moment même où la violence commençait à atteindre un pic. Clairement, les flics ont décidé d’abandonner la place, pour laisser se dérouler des violences inter-communautaires, alors qu’une heure plus tôt, c’est contre les flics que tout le monde s’acharnait. Se crée alors un ballet entre trois à quatre cent membres de la communauté chinoise et quelques gamins noirs et arabes, parfois passés à tabac au sol par plusieurs dizaines de personnes, accusés à la va-vite d’être des voleurs, sous les yeux assoiffés des journaflics ayant flairé l’odeur du sang et des gros-titres, en bon charognards qu’ils sont. Mais précisons qu’à l’heure où nous écrivons ces lignes, rien n’est encore sorti de précis dans les médias sur ce qu’il s’est réellement passé. Nous avons pu observer des sortes de milices improvisées, réunissant plus d’une centaine d’asiatiques, allant dans la cité voisine pour casser du noir et de l’arabe, dans une chasse à l’homme rappelant les pogroms.

Durant ces émeutes, nous avons ressenti chez les émeutiers chinois une haine farouche contre les « voleurs ». Par exemple, après qu’une voiture banalisée de flics fut renversée, et son gyrophare coupé, des personnes ont commencé à fouiller dans le coffre, immédiatement prises à partie et lynchées car accusées d’être des voleurs, par les mêmes personnes qui avaient retourné la voiture. Autant dire que l’incompréhension nous gagne à ce moment.

Cette chaude après-midi, et les évènements qui l’ont marquée, semblent préfigurer un scénario de guerre civile qui se développe de-ci, de-là en ces temps de « crise ». L’attitude de la police vient confirmer cette impression, elle qui a quitté les lieux au moment où elle sentait que la rage à son encontre était en train de remplacer la haine ethnique entre les gens. Nous pouvons imaginer que pour le préfet une bonne émeute raciste est préférable à une émeute tournée contre les flics, et autres symboles de l’État et du capital (banques et autres McDonald’s sont restés intacts).
Au fond quel besoin d’une présence policière dans une émeute contre des « délinquants » ?
Précisons que toutes les semaines, des chinois se font rafler par dizaines par les flics, et ce dans l’indifférence générale, sans qu’une seule manifestation aussi importante ne soit appelée. De même, jamais nous n’entendons une quelconque protestation contre l’exploitation de chinois par d’autres chinois. Cette violence-là, celle de l’exploitation, n’est jamais dénoncée.
Impuissants et tristes face à ce spectacle infâme, nous tenons tout de même à exprimer quelques positions claires.

Cette journée a prouvé que toutes les émeutes ne sont pas bonnes, malgré ce que peuvent en penser les quelques hooligans et nihilistes qui y croient encore, par leur apologie de la guerre civile.
En outre, nous croyons qu’il est nécessaire de déserter les guerres entre pauvres, entre ethnies et entre toutes les communautés imaginaires, entre tous les rôles sociaux tout aussi imaginaires : « honnêtes travailleurs chinois » contre « voleurs arabes ».
La guerre sociale n’est pas la guerre de tous contre tous, mais la guerre qui de tout temps a opposé la domination à tous ceux qui ne la supportent pas.

Encore et encore, il faudra nous battre contre les cancers nationalistes, ethniques, communautaristes, religieux et politiques.

Des anarchistes.

Emeutes à Belleville : les Chinois de Paris face aux CRS

Rue89

20/06/2010

Par Laurent Mauriac 

Voitures renversées, feu dans la rue… : une manifestation organisée pour dénoncer l’insécurité dans le quartier a dégénéré.

Rue de Belleville, non loin du bar Aux Folies dont la terrasse fait généralement le plein à la fin du week-end et qui, comme la plupart des commerces avoisinant, avait préféré fermer boutique, un feu a été allumé et une voiture renversée

A 19h50, des groupes de jeunes Chinois continuaient d’envoyer des bouteilles en verre contre les CRS alignés avec leurs boucliers qui ont répondu en lançant une grenade lacrimo.

Plus tôt, plusieurs cars de CRS ont été pris pour cible par les manifestants, certains lançant les tables et les chaises de la terrasse du bar La Vielleuse près du métro Belleville. On vit alors un CRS ouvrir furtivement la porte du car pour lancer un jet de gaz lacrimo. D’autres voitures étaient renversées.

Selon des récits concordants de témoins, la manifestation a débuté paisiblement et a dégénéré suite à une agression. Un Chinois, participant à la manifestation, raconte :

« Quelqu’un a volé un sac à une dame chinoise. Les Chinois l’ont attrapé, ont prévenu la police. Mais la police l’a laissé partir. Nous on n’est pas violent, mais c’était trop. »

« Tout a ensuite dégénéré », complète une habitante du quartier qui participait aussi à la manifestation.

La manifestation avait été organisée par un collectif d’associations pour protester contre l’insécurité dont la communauté chinoise souffre particulièrement. « Les commerçants se déplacent souvent le soir avec la recette de la journée en cash, ils sont des cibles », explique un habitant du quartier.

~ par Alain Bertho sur 20 juin 2010.

18 Réponses to “Emeute à Belleville (Paris) – juin 2010”

  1. J’habite le quartier depuis plus de 20 ans et je confirme que, depuis quelques mois, nous vivons un enfer.
    Les femmes chinoises sont effectivement les victimes désignées des vols à l’arraché. Les jeunes qui commettent ces agressions misent sur le fait qu’elles peuvent être en situation irrégulière et qu’elles ne porteront pas plainte.
    Mais elles ne sont pas les seules cibles et les actes de délinquance se multiplient d’une façon inquiétante à l’échelle d’un seul groupe d’immeubles : agressions sur les personnes (depuis janvier, un jeune a perdu un oeil, un autre a été arrosé d’essence et brûlé vif, un troisième a été tabassé et ils lui ont pris son vélo, une voisine a été agressée sur son palier), cambriolages, dégradation des locaux, trafics divers, tapage nocturne permanent, attaque de magasins etc.
    Les gens ont peur des représailles et ne bougent pas.
    A noter : nos courriers au Maire de Paris, au Préfet, à la Maire et au commissaire du 20ème restent sans réponse !
    Et lorsque nous appelons la police, elle se déplace de plus en plus rarement.

  2. Je trouve que les flics français sont des merdes, nous les chinois nous avons fait une manifestations pour montrer que ils peuvent plus vivrent à Belleville avec tous ses agressions! Pourquoi une manifestation contre les arabes? Parce que se sont eux qu’ils nous volent LES CHINOIS pourquoi ils volent pas les autres (africain…). Cela à un termes raciste. Pourquoi les chinois on tout cassée à Belleville parceque une personne a volé une dame chinoise en plein manifestation et en PLUS DEVANT LES FLICS FRANCAIS !!! ses flics à laisser partir ce « arabes » qui a volé le sac!! je trouve que c’est un delit pourquoi protegé ses gens alors qu’ils ont volé quelqu’un!! Alors que les flics attrapent les chinois ou les africains pour sans papier et on les renvoi direct dans sont pays d’origine!! Pourquoi les autres les voleurs, les agressions, les flics français ferme l’oeil devant!!! Pourquoi?! Je trouve ça vraiment « cons ». Pourquoi voir les chinois de bas?
    Maintenant moi qui suis chinoise née en france je n’ai jamais vu cela et la solidarité en france est dégueulasse!!!! Imaginez quelqu’un qui vous volent en plein manif contre ça et devant les flics et qui le protege et en le laissant partir! Vous aussi vous aller gueulez sevant les flics NON?
    Je veux juste dire que nous les chinois et autres origines on veut juste une égalité avec les français et arabes et autres.
    Alors je pense qu’ils faut vraiment réagir parceque la nous avons même plus la sécurité dans ce PAYS!!!

    MERCI.

  3. Je suis sidéré par ces violences / agressions etc.
    La France…mais où va t’elle ?
    Cette manifestation a pour but d’avoir la paix une fois pour toute, pourquoi les prendre à la légère ?!
    Bref tant de questions ! il faut réagir pour ne pas subir !

  4. 1) J’habite dans ce quartier depuis 15 ans. Depuis 6 ans, devant notre immeuble sur une petite placette en bas du restaurant Le President, se trouvent une quantité ènorme de prostituées asiatiques. Entre 3 pouvant aller jusqu’à 30 prostituées. Les maires George Sarre et maintenant Patrick Bloche ont été mis au courant. Cette prostitution amène des hommes malsains qui n’habitent pas le quartier de Belleville. Les prostituées partes souvant avec les monsieurs en Metro, donc elle n’habitent pas toutes dans ce quartier. La population de ce quartier est jeune et il y a beacoup d’enfants et ce spectacle est inadmissible!
    Mais personne s’en occupe.
    2) Xiaowen a dit « les flics français sont des merdes ». Avec quel droit parle t’il ainsi.Pour une fois les « arabes » sont mieux traités que les chinois!? Cela me fait rire. C’est honteux de parler ainsi de la police. Ce Xiaowen est simplement raciste. Et depuis 3 mois on peut voir la police quotidennement au carrefour de Beleville (4 quartiers 10,11,19,20). A cause des 4 quartiers il est très difficile de « gérer » Belleville.
    Monsieur Xiaowen a t’il la sécurité en Chine? Certainement, mais a quel prix!!!!!

  5. Mais pourquoi ya que une partie de l’histoire?!
    Tout a commencé par les vols perpétré par des jeunes extérieur au cortège contre des manifestante et les policier ont REFUSER d’embarquer les voleurs et c’est pour cela que les chinois se sont heurtés aux forces de l’ordres! Vers 22h il ya eu 3 chinois qui se sont fait heurté par une voiture VOLONTAIREMENT conduite par des personnes qui sont proches des voleurs!

  6. a quel prix ? mais au prix du respect de l’autre !! la Chine est un pays ou il fait bon vivre, j’y ai voyagé , partout, et en toute sécurité ! Ca change de la France ! et arretez de croire que c’est une dictature, allez donc voir comment ils vivent la bas ! surement mieux qu’ici !! bye

  7. Je ne suis pas raciste je dis le mot « arabes » car principalement se sont ses genre de personnes qui nous volent! Pourquoi voler et agresser que les chinois? Nous voulons juste la paix ici en France et une sécurité aussi. Cela à tout degénerer car une personne à voler un sac d’une dame et que les policiers l’ont attrapé et ensuite le laisser s’enfuir tout les chinois sont faché c’est pour ça. Nous voulons juste que il y a de la sécurité à belleville pour les chinois et pour les autres.
    En chine aussi on peut pas dire que c’est un pays en sécurité mais pas quand on sort dans la rue et qu’on se fait agréssé ou voler!

  8. Cette manifestation était FASCISTE. Les sous entendu envers les arabes et les noirs pesant (j’habite Belleville, je les ai vu).
    Je suis contant qu’elle ait dégénérée, elle avait reçu le soutien des identitaires français de tous poils (françois de souche, agenda-patriote…), voila le vrai visage des intolérents.
    http://belleville620.blogspot.com/2010/06/creer-une-societe-de-protection-civile.html
    Vous vouliez la police? Et bien, vous l’avez eu.

  9. je suppose que vous reconnaissez tous que les chinois ne cherchent pas d’ennuis, leur seul préoccupation c’est le travail avec énormément de sérieux et d’honnêteté. Ils sont également connus pour être très discret. Quand ils sont victimes des agressions, des vols… Ils ne portent pas plainte si leur perte ne sont pas énorme. (il y a aussi le problème des pièces d’identité) Cependant il est bien évident que de tels incidents ne représentent pas simplement une perte financier c’est aussi un traumatisme. Et ceci concerne tout particulièrement les chinois dans les quartiers populaires telle que Belleville.

    J’aimerais aussi attirer vos attentions sur le fait que la mairie de paris encourage les victimes à porter plainte plus souvent mais souvent ce sont des « sans-papiers » qui sont victimes et pour d’autres c’est juste un dossier de plus parmi les archives de vols ou agression de la police. Il est parfois désolant de voir à quel point la police française , garant de la sécurité des citoyens de la nation est si impuissante(pour ne pas dire passive de temps en temps) devant ces menaces.

    Les vols en répétition, les agressions grandissant en nombre vont sans doute accroitre le sentiment de l’insécurité chez la population asiatique il serait fortement dommageable que l’image de paris ou de la France soit ternie par de tels incidents causés par des personnes insensés! De plus l’insécurité des chinois ne sont pas assez médiatiser. Je suis surpris que la première grande manifestation des chinois n’est pas mentionné par les médias! Le melting-pot français doit encore faire ses preuves.

  10. Habitant du quartier depuis 21 ans, je ne peux que confirmer l’insécurité et la saleté. Aucun autre quartier commerçant et touristique n’est traité comme cela. Le mépris de la municipalité pour les habitants du quartier est évident au regard des faits. Le problème ne peut se régler par la force mais par l’action politique locale. Où sont les élus ? Ils se réfugient une fois de plus derrière l’idée qu’ils ne contrôlent pas la police. Qui peut penser qu’un policier dans chaque cage d’escalier est la solution ?

  11. Bonjour,

    Ce post me fait réagir… pas seulement parce que je suis ARABE et Français mais aussi parce que J’AIME les CHINOIS.
    Dans le cadre de mes affaires (pour ma société, je vous invite a visiter mon profil en faisant des recherches sur GOOGLE ou YAHOO à Monsieur S. Ould Iman) je me trouve sur Kuala Lumpur (Malaisie) et je reviens (il y à 3 jours maintenant) de CHINE…
    Je regrete ce merveilleux pays… pour ces habitants, la noblesse de leur nation et la grandeur de leur âme… j’ai HÂTE d’y retourner et je souhaite m’y établir et y vivre… Inch’Allah (si Dieu le veut) car je suis aussi musulmans et que dans ce pays je n’ai jamais vu autant de mélange et d’appréciation entre les gens… TOUT CE QUE VOUS DISENT LES FRANÇAIS sont FAUX… ils sont aussi bien en FRANCE que las bas en Chine… et ils ne mangent pas du chien, du rat ou je ne sais quoi d;’autres (ce sont des cas isolées… cessons de créer des MYTHES pour les rendre inhumain et différents).
    Les MUSULMANS mangent avec les NON-MUSULMANS. et vice-versa… tout le monde avec tout le monde… pas de problèmes de mélanges (et il y a plus de 60 ethnies); les Ouighours ? Prenez le cas des CORSES qui vous explosent des administrations ou de3s maisons de touristes ou de gens de la MÉTROPOLE… que fait la FRANCE ? La même chose que les Chinois, exactement pareils

    Pourquoi je vous dits cela…?

    Parce que en tant que MUSULMAN de primo je me suis déjà fait insulter par des SOI-DISANT MUSULMANS de Paris… des NOIRS et des ARABES… déguisés avec djellabas parfois… « l’habit ne faisant pas le moine »…
    De la RACAILLE bien plus qu’autre-chose…
    SU=I LES CHINOIS FONT UNE ÉMEUTE alors pourquoi les flics laissent la RACAILLE PROLIFÉRER DANS PARIS ?
    Des personnes qui ne sont ni religieuses, qui ne travaillent pas, qui détroussent les gens et font leurs trafics de DROGUE…
    Je les vois en permanence sur PARIS lorsque j’y reste quelques temps…

    RÉPONSE : La POLICE FRANÇAISE NE SOUHAITE PAS ATTRAPER CES GENS car ils craignent sinon une autre émeute de ces trafiquants…
    ALORS ILS LAISSENT LES COMMUNAUTEES se monter les unes contre les autres … cela remplace le travail qu’ils ne font pas.
    Et puis après tout… la police n’aime pas tout autant les Chinois. C’est un peu comme si l’on mettrait un vigile NOIR dans une supermarché situé en plein quartier Africain (ou bien un vigile arabe).

    BELLE HYPOCRISIE que cette police qui joue le jeu qu’on veut bien lui donner.
    En tout cas je soutien ces CHINOIS de PARIS et BEAUCOUP d’ARABES (qui sont père de famille et responsables) en font de même… ne croyez, ou ne faites pas croire le contraire.

    SI j’étais à Paris j’irais défiler avec TOUTE MA FAMILLE avec les CHINOIS DE PARIS…

  12. Ces commentaires parlent d’eux mêmes : la haine de l’autre mobilisée dans la manifestation de dimanche et les échauffourées qui ont suivis s’exprime ici sans détours. C’est à titre documentaire que l’administrateur du site a autorisé leur publication.

  13. Non Monsieur, Permettez mon désaccord…

    Une analyse empirique se doit d’être juste, et la justice ici n’est pas le fait d’exprimer une HAINE de l’Autre car « nous n’existons qu’au travers du regard de l’autre » n’est-il pas ?
    Aussi ici, même si bien sur les passions semblent l’emporter… ce n’est qu’un SEMBLANT et non une évidence…

    Merci pour votre autorisation de publication. Néanmoins vous savez tout aussi bien que moi la portée d’une NON ASSISTANCE A PERSONNE !

    Lorsque l’État ne remplit plus sa fonction qui est celle de protéger le CITOYEN et de lui garantir sa LIBERTÉ dans un environnement SOCIÉTAL STABILISÉ, alors vers qui doit-on se tourner ?

    Je conçois que l’on ne peut, et l’on ne doit pas – sous peine d’anarchiser une société en mal de cohésion sociale – faire justice soi-même… alors, en tant qu’analyste sociétal que doit-on faire ? Une avancée vers des solutions respectueuses des valeurs républicaines (si valeurs existent) seraient les bienvenus.

    Merci pour ce que vous pourrez nous apporter…

  14. Pour mémoire…

    la presse ne semble pas trouver cela important de voir des chinois manifester (8 500 selon la police… donc. pour la « guerre des chiffres » on peut dire qu’ils sont plus nombreux)… et pourtant.. le journal LA CROIX en parle… si si !!! Cherchez bien … car il faut s’armer de courage pour trouver :

    Voici le lien : http://www.la-croix.com/afp.static/pages/100620184541.m9pp99rm.htm

    et voici quelques citations qui expliquent cette colère :

    – « Nous nous sommes décidés à descendre dans la rue après une agression lors d’un banquet de mariage à Belleville au début du mois », a dit à l’AFP Huong Tan, un porte-parole du collectif, inquiet que la situation ne dégénère « si les autorités ne réagissent pas ». Car pour la première fois, explique-t-il, « quelqu’un de la communauté a répondu à la violence par la violence. Nous ne voulons pas que ça se reproduise ».

    – Un fleuriste du quartier souligne la vulnérabilité de certains membres de la communauté: « Ceux qui ne parlent pas français ou ne possèdent pas de papiers en règle n’iront jamais porter plainte. »

    – Dans la foule, un jeune homme exhibe la photo d’une femme au visage tuméfié. « Dimanche dernier, elle a reçu une boule de pétanque dans la figure parce qu’elle n’a pas voulu donner son argent à son agresseur », raconte Shi Weiming, qui dit travailler à la constitution d’une association de défense des victimes.

  15. Habitante du quartier, j’aimerais également y aller de mon petit commentaire. Je ne peux vous relater les faits sur comment les évènements ont dégénéré ce jour là et même si en effet,ce jour là j’ai effectivement vu les CRS débarquer et les manifestants se replier sur la rue en pente de Belleville. Un peu de lacrymo qui se dégageait des bombes et beaucoup de vent ce jour là ont eu raison de mon éloignement rapide et ma volonté de ne pas assister à ce qui allait suivre et prévisible également.

    Par contre ce que je peux vous dire en tant que résidente du quartier

    c’est que, c’est vraiment la première fois que je vois:
    1) une manifestation de jeunes chinois mis à part le nouvel an chinois.
    2) Une manifestation dégénéré ainsi dans mon quartier, car d’habitude, elles sont pacifistes et statiques et malheureusement peu entendus et du coup pas relayer par les médias.
    3) Une manifestation qui tourne comme celles qu’on peut voir sur la place de la République, Nation ou Bastille, à savoir l’arrivée en force des CRS.

    Par contre, c’est la deuxième fois que je vois les CRS en aussi grand nombre dans mon quartier. La dernière fois, ce fût durant les élections présidentielles, alors que le quartier était calme et que les vrais évènements se déroulaient sur la place de la République et à Bastille.
    Bon! Admettons que ceci était de la prévention..!!

    Mon constat en tant que résidente, c’est que j’ai vu un tas de flics et CRS non justifiés lorsque que Sarkozy est arrivé au pouvoir, manière de marquer le territoire ..mais en revanche, après ce passage des élections avec son lot de CRS, la police qui faisait son travail et des rondes régulières a miraculeusement disparu depuis. On oublie le fait qu’elle ne fasse plus de ronde, mais elle n’intervient même pas quand des actes de malveillance ont lieu et cela de manière répétitif, surtout ces derniers mois, au vue de tous.
    Depuis deux/trois ans, des petites bandes se sont installés et se sont incrustés, et pire que tout sans se cacher et aux yeux de tous: elles agissent comme dans leur bons droits car personne en face de cette ascension et malgré les plaintes des riverains.
    Il en est tout autant de certaines affaires chinoises frauduleuses également qui fleurissent comme la prostitution pour donner un exemple. Elles sont passés de 4 à 50 prostitués et plus tout près du métro , et arborent maintenant les rues en plein jour, sans s’inquiéter nullement et ceci dans un quartier familial.
    Je veux dire par là, que ces petites magouilles qui ont lieu et qui restaient très discrète comme dans tous lieux de la capitale, sont aujourd’hui faite de manière totalement impunes, provocatrices depuis ces derniers temps et qui fait régner un climat d’insécurité avec de personnes non habitantes qui viennent soit pour se fournir en stupéfiant ou en sexe.

    Cela fait quelques mois en effet que je ressent, je vois et subis également ce climat malsain de violence et de dégradation dans certaines rues, mais prévisible car on y a laissé s’installer des zones de non droits. Cela dégénère en conflit de race ou d’ethnie alors que ceci n’est pas la vérité de Belleville. Ceci est le fait de malfrats, sans repères autres que le leurs puisque c’est ce qu’on leur a fait comprendre,quand les flics n’interviennent pas alors que les faits et les plaintes sont avérés.

    Pour en revenir au sujet de départ qu’est cette manifestation très courageuse et que je vois que les CRS sont arrivés,et ont ajouter de la tension,puis ont fuis et laisser cela en guerre inter ethnique, je me pose beaucoup de questions en effet sur le travail de l’Etat, de la municipalité, de Paris, et de la politique mené.

    Belleville est en effet populaire, multiraciale et très respectueux des use et coutumes de chacun, reste un ilôt et une très belle expérience de démocratie et de rencontre.

    Pourquoi laisser pourrir la situation depuis quelques temps dans le quartier, par des petites frappes qui rendent le climat de Belleville hostile?
    Je dirais que dans toutes ces histoires, à qui profite le crime?
    Quand on divise, que se passe t il? On règne mieux en effet.

    J’y vais de mes suppositions et élargi le débat, car habitant le quartier et constatant ce climat très inhabituelle ces derniers mois de manière très appuyés et la l’inaction des autorités, je me dis effectivement à qui profite le crime?

    -> Si je me fie aux romans policiers, je peux me dire que au contraire les flics font leurs travail mais font une enquête de fond depuis des années et infiltrent ces petites bandes pour démanteler le réseau tout entier, quitte à faire supporter ce climat aux riverains. Ils sont tellement zélés qu’ils laissent d’ailleurs fleurir toutes les affaires de non droits ( prostitution et traite des chinoises, travail au noir,..)

    Ou je me dis que c’est la résultante et le travail d’une politique
    -> Une Politique qui a misé son slogan sur le tout sécuritaire et qui voudrait que Belleville et autres quartiers populaires votent pour eux aux prochaines élections? Et pour cela quoi de mieux que de laisser pourrir des lieux à tradition de gauche.

    Ou en étant plus pragmatique, cela profite
    -> A des investisseurs immobiliers qui aimerait que Belleville qui est ma foi très très très bien situé sur la carte parisienne et qui a un potentiel merveilleux avec tous ce qui l’entoure, voit sa valeur immobilière se décliner, pour pouvoir spéculer?

    -> A des mafieux de tous bord qui veulent un territoire pour leurs affaires?

    Ou que cela profite tous simplement en conclusion
    -> A des gens très peu scrupuleux qui veulent indéniablement que Belleville change de visage et soit marqué d’une identité unique et autre que cosmopolite à des fins toujours de profit.

    Je laisse chacun tirer sa conclusion.

    Dans les faits et c’est avéré
    Oui il y a des plaintes
    Oui il y a de plus en plus de délits
    Oui les flics n’interviennent pas
    Merci pour cette manifestation qui fait écho et résonance aux plaintes des riverains ces derniers temps. Par contre,il est faux que seul les chinois sont victimes de ce climat parce qu’ils sont chinois, car si on doit commencer à parler de dégradations et non respect des lieux publics,certains chinois ne sont pas en reste et cela s’est accentué en même temps que ces petites bandes.

    Donc au final merci pour la manif qui fait écho dans la presse, en espérant que les autorités fassent leur travail de veiller à sécurité des personnes. Par contre, je suis mécontente également de cette diffusion dans la presse qui joue le jeux de ce que j’évoquais plus haut, à savoir faire baisser la valeur de l’immobilier de ce quartier si Riche.
    Et Croyez moi je n’interviendrais pas et ne serais pas outrée si elle n’était pas si BELLE ma petite VILLE!!

  16. « sécurité pour tous, solidarité avec les Chinois de Paris » manifestation du 20 juin 2010, titrée « Belleville sécurité pour Tous ».

    Le trajet de cette manifestation était court, un aller-retour sur le boulevard de Belleville : du M°Belleville au M°colonel Fabien, et du M°colonel Fabien au M°Belleville -territoire très limité en forme de U, le quartier bien encadré de forces de police.

    Des parigots « têtes de veau » sont venus observer et soutenir les chinois parce qu’ils les trouvent courageux, parce qu’ils portent des tee-shirt blanc avec le drapeau bleu-blanc-rouge au dos, et sur le devant, il est écrit j’aime (logo d’un coeur rouge) Belleville et que sur leur bras, est collé un autocollant en plastique « sécurité pour tous ».

    Les parisiens « têtes de chiens » aiment la communauté chinoise parce qu’elle travaille, elle s’intègre bien à ces yeux, elle est calme.
    Ils sont révoltés contre les agressions que les franco-chinois subissent de la part des « noirs » et des « arabes », ils pensent que les « arabes » qui se considèrent les premiers habitants brutalisent les « chinois » qu’ils considèrent trop « installés » ; c’est à dire trop enracinés en Belleville.

    Une dame au pied de son immeuble crie aux manifestants « rentrez chez vous » !

    En tête de cortège, il y avait la fille adoptée des Chirac, et un service d’ordre habillé de tee-shirt blanc et casquette rose et brassard avec le logo « sécurité pour Tous ».

    Des membres du collectif des Association France-Chine et Mme Calandra, Maire du XXème arrdt, portaient une banderole écrite en chinois qui dit : « vivre tranquille, solidarité, observons les lois/le droit » ; derrière d’autres banderoles où sont écrits : « le respect c’est l’avenir » ; « vivre ensemble à Belleville », « vivre en France sans peur », « Belleville, quartier tranquille », « marre des agressions » et « respect entre tous », « travailler/échanger dans la joie »….

    La presse dit :
    Le motif de cette manifestation organisée par le Collectif des associations franco-chinoises, visait à « mettre un terme aux violences envers la population d’origine chinoise et au climat d’insécurité grandissant dans certains quartiers de l’Est parisien ». Elle fait suite à l’agression dans la nuit du 1er juin de plusieurs personnes d’origine chinoise à la sortie d’un restaurant de la rue de Belleville. Un invité avait alors sorti un pistolet et tiré sur les malfaiteurs, blessant l’un d’entre eux. Les Chinois d’Outre-mer attendent du gouvernement français un renforcement de la sécurité publique.

    Quelques associations de Chinois d’outre-mer espèrent que le gouvernement français renforcera la lutte contre le crime et la protection des Chinois en France afin de leur garantir de pouvoir travailler et vivre dans la paix et la sécurité. Le 7 juin, les organismes locaux de Chinois ont soumis leur demande de la manifestation à la police de Paris.
Le collectif des associations franco-chinoises craignent que la situation ne dégénère « si les autorités ne réagissent pas ». Car pour la première fois, explique-t-il, « quelqu’un de la communauté a répondu à la violence par la violence. Nous ne voulons pas que ça se reproduise ».

    C’est à dire qu’il se pourrait que les habitants d’origine chinoise de Belleville ripostent eux-même parce qu’ils pensent que la police française est nulle et faible, pour la majorité des habitants d’origine chinoise de Belleville, la police chinoise en Chine est violente et efficace, et on punit les coupables, on ne remet pas en question ce fonctionnement, tandis qu’en France la justice est molle, elle relaxe les voyous, on discute trop de la loi …..

    voici quelques déclarations relevées dans la presse :
    Pour Philippe Costa, président du cercle Amitié France-Chine, les élus ont montré leur incapacité face à l’insécurité dans ce quartier multiculturel. « Beaucoup de gens ne viennent plus à Belleville parce qu’ils ont peur d’être agressés. Ils habitent Belleville, ils y travaillent, donc il y a de l’argent qui circule, ce sont des proies faciles, déplore-t-il. Nous, ce que l’on demande, c’est des caméras de surveillance. On ne veut plus de voyous sur Belleville ».

    Attention ! cette demande de « sécurité pour tous », accélère le projet vidéosurveillance par l’entente mairie-préfet-association franco-chinoise- et – après cette manifestation il peut se faire des alliances avec l' »extrême-droite ».

    La manifestation s’est terminé tôt et subitement, trop tôt pour les jeunes franco- chinois qui n’avaient pas envie que cette ambiance de rue bruyante, chahuteuse s’arrête.
    Quelques jeunes personnes montent la rue de Belleville, frustrées, et redescendent très vite à l’appel d’autres vers la rue Louis Bonnet et mettre un peu de désordre, des hommes de la police casqués bouchent la rue par le bas, avancent, ça s’énerve, les jeunes reculent, les rues avoisinantes sont vite cernées par des cars de CRS et plus tard, des manifestants mettent des poubelles au milieu de la rue, certains lancent des projectiles.

    La presse parle d’un vol de sac impuni, (argument idéal et démonstratif que la police française est nulle, version chinoise) mais en étant sur place, nous avons compris qu’il s’agissait plus d’une colère de jeunes pas seulement franco-chinois, mais du quartier qui avaient envie d’en « découdre » avec cette présence énervante et excessive des forces de l’ordre, cela contredit sainement, ce que leurs aînés exprimaient dans la manifestation auparavant.

    Ces jeunes personnes de ces quartiers (10, 11, 19, 20ème) ne sont pas de mèche avec l’appel à la « sécurité pour tous », leurs amis sont de partout, leur territoire et leur esprit ne se limite pas qu’à Belleville, la limitation restreinte prévue dans le cadre de cette manifestation, a fait qu’un débordement a signé le final, et provoqué un autre sens que celui qui était attendu, c’est à dire « sécurité pour tous » !!!
    Cette explosion finale inattendue signifierait plutôt fluidité, mélange, interculturel, et rejet du « sécuritaire ».

    Ce mot d’ordre « sécurité pour tous » est très formaté par le trio « Collectif des associations franco-chinoises », la Préfecture, et la Mairie de Paris, trio complice du « communautarisme ».

    Les questions de fond ne sont pas posées.
    21/06/2010 14:34 Par mfukkai

  17. je suis français, et je peut vous assurer que j ai honte de mon pays, honte de ma police, honte de ma justice. Ne vous méprenez pas, ces la même chose avec les française et les français de « souche », on est plus ou moins dans la même galère … la solution : il faut être la ou ils ne sont pas, être de gros lâche en gros … mai sa en France on connais, on maitrise !

  18. J’aime Belleville , le seul quartiers qui résiste à des quartiers trop neutres, un peu plus d’encadrements pour les jeunes surtout de la culture s’l vous plais, je voudrais tant m’investire dans ce quartier même si ma demande d’atelier d’artiste refusée rue ramponneau Hélas!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :