Incidents à Tremblay en France – 1 mai 2010

Nouveaux incidents à Tremblay en France

Europe1.fr

01 Mai 2010

A la suite d’une perquisition menée dans le cadre d’une enquête sur un trafic de drogue, des policiers ont été pris à partie samedi après-midi par des jeunes de la cité du Grand-Ensemble de Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), a rapporté un correspondant d’Europe1. Selon la préfecture de police du département, quatre véhicules ont été incendiés, mais il n’y a pas eu de blessés. Aucune interpellation n’a été effectuée. La préfecture assure que le calme est revenu.

Tremblay: un bus de nouveau pris pour cible

AFP

1 05 2010

BOBIGNY — Un bus des Courriers d’Ile-de-France (CIF) a de nouveau été pris pour cible par des jets de projectiles samedi à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), poussant les conducteurs a faire valoir leur droit de retrait et à cesser le travail, a-t-on appris de source syndicale.

« Le bus, qui assure la liaison entre le Vert Galant (Villepinte) et l’aéroport de Roissy, a été attaqué vers 17H05, dans la cité des Merisiers, par une quarantaine de personnes cagoulées qui ont d’abord tenté d’arrêter le bus avant de lancer des projectiles » a expliqué à l’AFP le conducteur du bus pris pour cible, qui a souhaité garder l’anomymat.

« Comme ils ont vu que je ne m’arrêtais pas, ils ont tenté de lancer un pavé dans le pare-brise puis nous ont lancé plusieurs projectiles, peut-être des tirs de flashball aussi. J’ai dit aux passagers présents de se coucher » a-t-il relaté, visiblement encore sous le choc.

« Plusieurs voitures étaient en feu dans la cité, ils ont sans doute voulu faire pareil avec le bus », a conclu le conducteur.

« On a rappelé tous les bus au dépôt, la police est déjà sur place pour faire les premières constatations, les représentants syndicaux sont tous là et on attend notre direction » a pour sa part déclaré Wajih Ben Abdelmalek, représentant syndical.

C’est la troisième fois en un peu plus d’un mois que des bus sont la cible de jets de projectiles à Tremblay-en-France, entraînant à chaque fois un arrêt de travail de la part des conducteurs des CIF.

« Nous étions en discussion pour récupérer certains des anciens itinéraires sur les lignes qui avaient été détournées, ainsi que pour alléger le dispositif en vue d’aller vers un retour à la normale petit à petit. Là c’est impossible et ce sont encore les usagers qui vont en payer les conséquences » a ajouté M. Ben Abdelmalek.

Un « atelier » destiné à de décortiquer les mesures de sécurité mises en place par l’entreprise pourrait se tenir lundi à la préfecture de Bobigny en présence du nouveau préfet du département Christian Lambert, a indiqué le syndicaliste.

Un bus à nouveau pris pour cible et quatre voitures incendiées à Tremblay-en-France

AP

1 05 2010

PARIS — Un bus a de nouveau été pris pour cible samedi à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis) par des jeunes cagoulés qui ont tenté de l’arrêter avant de lancer des projectiles, selon deux syndicalistes de la compagnie des Courriers de l’Ile-de-France (CIF). A la suite de cet incident, « tous les salariés ont exercé leur droit de retrait et demain, ça ne va peut-être pas rouler », a déclaré l’un d’eux, Djamel Ben Kissaou, à France Info.

De source policière, on précise qu’un autobus a été caillassé et que quatre voitures ont été brûlées samedi après-midi. Vers 17h, un groupe de plusieurs personnes a lancé des pierres et différents projectiles sur le bus des CIF, a-t-on expliqué de même source. Le chauffeur et les passagers n’ont pas été blessés. La Sûreté territoriale a été chargée de l’enquête.

« Une quarantaine de jeunes cagoulés, vers les coups de 16h30, ont attendu le passage du bus de la ligne 39 », a déclaré Omar Aït Mouhoub, syndicaliste des CIF, à France Info. « C’était un guet-apens parce qu’apparemment, il y a eu des tirs de flash-ball, ils ont caillassé avec des parpaings » et ont aussi « boulé quatre voitures ».

Djamel Ben Kissaou a souligné que les jeunes « étaient prêts à stopper le bus » à bord duquel se trouvaient « une dizaine de personnes », alors que le véhicule circulait sur un « boulevard qui délimite Tremblay et Villepinte », endroit où les bus sont la cible selon lui de « caillassages réguliers ».

Le conducteur a « réussi à fuir », il « a foncé » et « a demandé aux usagers » de « se coucher par terre », a-t-il ajouté. « Le bus est abîmé de tous les côtés. Il y a eu des impacts un peu comme la fois dernière, qui ressembleraient peut-être à des flash-balls », des carreaux ont été « cassés » de part et d’autre du véhicule.

Les salariés sont « dépités, consternés ». « On ne sait plus à quel saint se vouer », a-t-il dit. « La situation est toujours tendue. On est tous dépassés, même la direction est dépassée ».

« On avait prévu vendredi de supprimer la déviation qui avait lieu sur Aulnay, Sevran et Tremblay » à la rentrée des congés scolaires afin de revenir à « une situation normale, mais malheureusement avec les événements qui se sont déroulés aujourd’hui, on va peut-être revoir notre copie », a-t-il expliqué.

« Dès qu’il y a une arrestation (…), tout de suite, ils s’en prennent aux bus. Nous, on ne veut pas ça, on ne veut pas payer les pots passés », a de son côté déclaré Omar Aït Mouhoub.

Expliquant que le bus n’était « pas escorté par les forces de police, Djamel Ben Kissaou a souligné qu’un « quadrillage de la zone » avait été décidé, avec des policiers « dispersés un peu partout » dans la zone de Tremblay-Villepinte, qui intervenaient en cas d’incident. Samedi, les policiers n’ont « rien » pu faire, a-t-il dit.

Fin mars, des véhicules des CIF avaient été vandalisés, en représailles semble-t-il à une grande opération anti-drogue. D’autres incidents ont eu lieu en avril. AP

~ par Alain Bertho sur 2 mai 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :