Affrontements à Toumodi en Côte d’Ivoire – mars 2010

Affrontements entre Fescistes : Plusieurs blessés à Toumodi

news.abidjan.net

9 03 2010

La Fédération scolaire et estudiantine(Fesci) s’est encore tristement illustrée à Toumodi. Hier, une descente de la nébuleuse estudiantine et scolaire au Collège moderne espérance de Toumodi (Cmet) a fait plusieurs blessés, et des dégâts matériels dans l’établissement.

Selon Yao Affitchin, alias Tension, élève en Tle D, et Secrétaire général adjoint 1 de la Fesci au Cmet, les partisans de Mian Augustin ont commencé au lycée de Toumodi sans succès avant d’arriver dans leur établissement vers 9h45. « Ils se sont attaqués aux élèves des classes de Tle A1 et A2 avec des morceaux de bois, des machettes et des chaines de vélo ». Bilan : 14 blessés. Trois dans un état grave ont été conduits à l’hôpital. « Ils ont enlevé Yannick Allangba, élève en classe de terminale A1 et jusqu’au moment où je vous parle (18h15, ndlr), nous n’avons aucune nouvelle du garçon. Selon Tension, les  »assaillants », dont la plupart ne sont pas de Toumodi, étaient dirigés par un certain MTT venu de Yamoussoukro et autre étudiant de la Cité Port-Bouët 1. « Parmi eux, il y avait des loubards et un ancien milicien que nous connaissons tous ici, puisqu’il vivait au Rombo pendant la crise ». Au dire d’un enseignant de cet établissement privé, lui-même ancien de la Fesci, « tout est venu des éléments fidèles à Mian qui ambitionnaient d’installer un nouveau secrétaire général local en remplacement de Zépé Yves, pro Zagol. Ce, malgré la décision de la tutelle de surseoir au renouvellement des structures tant que ne serait pas réglé le problème posé par le bicéphalisme au somment de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire ». Les partisans de Zépé Yves se sont donc opposés au dégommage de leur chef. L’inévitable affrontement s’est ainsi produit avec le résultat que l’on sait. Sans compter les chaises et tables brisées.

Les éléments fidèles à Mian qui ont rencontré nos confrères après notre départ ont déclaré ne pas se reconnaitre dans les faits. Tout au plus, reconnaissent-ils 5 blessés et déclarent tout ignorer de la disparition du jeune Allangba.

Ousmane Diallo à Yamoussoukro

(Source : Tension, Fesci Toumodi, tendance Zagol Alain Durand

Liste des blessés:

Gnaoré Pavel, Allangba Yannick, (le présumé disparu), Franck, Auguste Goulia, Yapo Eric, Lawson, Lapey, Koffi Guy, Kouakou Jacques, Cissé Sékou, Yao Jean Franck Michel, Breal Aristide, Kouakou Mezack

~ par Alain Bertho sur 10 mars 2010.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :