Incidents en France après les matches de la Coupe du Monde – 18 novembre 2009

Roubaix

Algérie au Mondial: la nuit de liesse ternie par de multiples incidents

19 novembre 2009

LYON — Au lendemain de la nuit de fête après la première qualification de l’Algérie au Mondial de football depuis 1986, ternie par des incidents dans plusieurs grandes villes de France, l’heure était jeudi au bilan, entre blessés légers, verre brisé et véhicules incendiés.

Quinze personnes, dont cinq mineurs, ont été placées en garde à vue à Marseille à l’issue des incidents qui ont terni mercredi la liesse saluant la qualification de l’Algérie pour le Mondial-2010 de football, a-t-on appris jeudi de sources policière et judiciaire.

Trois d’entre elles ont été déférées en comparution immédiate dans l’après-midi et un mineur a été convoqué par un juge des enfants, tandis que les investigations se poursuivent pour les autres, a précisé le parquet.

Soixante-six véhicules ont été incendiés en Seine-Saint-Denis dans la nuit de mercredi à jeudi après les matches de qualification pour le mondial de foot 2010, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Ces véhicules ont été incendiés soit directement soit par contagion, a indiqué cette source, qui a précisé que le district de Villepinte était le plus touché.

Près de 150 véhicules ont été brûlés, dont 64 dans le Nord, 44 dans l’agglomération lyonnaise, une quinzaine à Marseille, une vingtaine dans la Loire, trois à Montbéliard (Doubs) et quelques-unes à Valence. Les pompiers sont également intervenus pour des incendies de scooters et de poubelles.

A Vaulx-en-Velin (Rhône), où plusieurs centaines de supporteurs s’étaient rassemblés, un supermarché Casino a été pillé, notamment les rayons téléphonie et hi-fi, pour des dégâts évalués à « environ 2.000 euros » par la direction. Un magasin « MontBlanc » a également été pillé à Paris.

Plusieurs vitrines ont été brisées par des projectiles à Lyon, Marseille, Grenoble, Roubaix (Nord) et à Paris, sur les Champs-Elysées, ainsi que les vitres d’un bus sans voyageur à Argenteuil (Val d’Oise), dont le chauffeur a reçu un bout de verre dans l’oeil.

Des projectiles, essentiellement des bouteilles, ont été lancés sur les forces de l’ordre, blessant légèrement un policier à Valence, trois à Lyon et deux dans le Nord, à Douai et Maubeuge, où les pompiers ont également essuyé des caillassages.

Les policiers ont répliqué en faisant usage de gaz lacrymogènes, notamment sur les Champs-Elysées et à Grenoble, puis en chargeant par endroits.

Par ailleurs, des heurts ont opposé à distance des jeunes gens et les forces de l’ordre à Paris, sur le Vieux Port de Marseille, et dans le Nord. « On a joué au chat et à la souris, mais sans affrontements directs », a indiqué la police de Roubaix à l’AFP.

Selon un bilan provisoire, plus de 150 personnes ont été interpellées dans la nuit, notamment pour jets de projectile, violence et outrage à agent, dont 63 à Paris, 30 dans le Nord, 24 à Grenoble, 15 à Marseille, 15 à Lyon, 5 dans la Loire et 2 à Strasbourg.

Dès le coup de sifflet final, qui a marqué mercredi soir la victoire (1-0) de l’Algérie face à l’Egypte à Khartoum, plus de dix mille personnes ont manifesté leur joie dans les grandes villes de France. Par petits groupes, les supporteurs des « Fennecs » ont klaxonné ou dansé, drapeau algérien au vent.

A Paris, la foule a scandé « 1,2,3, viva l’Algérie ! » et fait des signes d’amitié aux passants. De nombreux supporteurs sont montés dans les arbres, sur les capots des voitures ou sur des pylônes électriques, tirant pétards et feux d’artifice dans une ambiance de liesse.

Fermés à la circulation dans un premier temps, les Champs-Elysées ont été transformés l’espace de quelques heures en piste de rodéo, avant que la circulation ne soit progressivement rétablie dans la nuit.

De jeunes gens en moto, souvent sans casque, se sont livrés à des concours de roues arrières pendant que des voitures faisant crisser leurs pneus, parmi les supporteurs à pieds ou les touristes éberlués.

French riots after Algeria-Egypt match

19 novembre 2009

PARIS — Football fans battled with police, torched cars in cities across France and looted a supermarket after Algeria beat Egypt to qualify for the World Cup finals, police said.

Police arrested around 150 people in the trouble that flared late Wednesday after thousands of Algeria fans took to the streets to celebrate the team’s triumph that secured it a spot at the 2010 tournament in South Africa.

France has a large community of Algerian origin and about 12,000 of them turned out on the Champs Elysees in Paris to fete their team’s win.

Police intervened when some revellers began throwing bottles and other projectiles and smashing shop windows, a police spokesman said.

Similar violent scenes took place in Marseille in the south, Lyon in the centre-east as well as in some northern towns, and youths set fire to around 150 vehicles in cities across the country.

Trouble-makers burst into a supermarket in Vaulx-en-Velin in the Lyon suburbs and made off with electronic goods and telephones, police said.

Six police officers were injured in the incidents.

Violents incidents hier soir à Roubaix après la victoire de l’Algérie sur l’Égypte


jeudi 19.11.2009

Un même match et plusieurs manières de fêter la victoire de l’Algérie : la joie ou la violence.

À Lille, les supporteurs algériens étaient en liesse. Après le coup de sifflet final, des centaines, voire des milliers, de supporteurs algériens sont descendus fêter la victoire de leur équipe. Le principal lieu de rassemblement s’est situé au rond-point de la Porte des Postes, où une véritable marée humaine s’est invitée : pétards, jeunes montant sur les bus, danses, chants (One, two, three, viva l’Algérie !), musique… Dans le centre-ville, un flot ininterrompu de voitures a défilé dans les rues en klaxonnant. Même si quelques feux de véhicules ou rixes ont été signalés ici ou là, dans son immense majorité, l’ambiance est restée joyeuse et festive.

Changement de décor à Roubaix. Pourtant, tout avait bien commencé. Assis sur les portières, drapeaux en mains, des centaines de personnes ont sillonné la ville pour manifester leur joie. Mais vers 21 heures, dans le centre (bouclé par la police et la gendarmerie), un premier face-à-face tendu a opposé les forces de l’ordre et quelques jeunes, qui ont lancé des bouteilles de verre. Mais l’essentiel des incidents a eu lieu dans le quartier de l’Épeule, dont les rues ont été plongées dans le noir après la fin du match. Jets de pierres sur les pompiers venus éteindre les feux de poubelles et de voitures, vitrines brisées, véhicules saccagés : un déferlement de violence. La police a procédé à des arrestations.

Incidents à Eurotéléport, graves violences à l’Épeule : la fête gâchée, hier soir, après la victoire de l’Algérie

jeudi 19.11.2009,

Hier, les cafés et restaurants de Roubaix qui retransmettaient le match Algérie-Egypte ont vu affluer une foule de supporters. Au Snack Palace, à la Fosse aux Chênes, certains étaient arrivés deux heures avant le coup d’envoi pour avoir une place.

Les autres, le nez collé aux vitrines, tentaient de regarder la rencontre sur le grand écran. Ambiance bon enfant et joie immense quand le but algérien a été marqué. Chez Ali, dans le quartier de l’Épeule, on était moins expansif mais plus concentré, applaudissant les arrêts décisifs du gardien. Mais la joie a explosé au coup de sifflet final. « Je suis dans un autre monde », ne cessait de répéter Djamel, en larmes dans la rue.

À Eurotéléport, Mustafa embrassait son drapeau Algérien. « J’ai suivi le match chez moi. J’ai mis les commentaires en arabe, pour mes parents. On n’est pas allés à la coupe du monde depuis 1986. J’avais quatre ans à l’époque. C’est vraiment historique. Et en plus, dans cette équipe, il y a des jeunes qui sont issus de l’immigration alors pour nous, c’est une grande fête. Je suis fier d’être né en France et fier de mes origines algériennes.

» Les plus anciens avaient fait passer des messages de sagesse. « Casser, c’est moche. Ce n’est pas ce que nos parents nous ont appris.

» On pouvait croire qu’ils avaient été entendus. Roubaix a été sillonné par des centaines de voitures, drapeaux à l’air, klaxon en continu. Mais la fête a tourné court. Vers 21 h, à Eurotéléport, de premiers incidents ont opposé des jeunes et des forces de l’ordre. Plusieurs jets de bouteilles en direction des forces de l’ordre (qui bloquaient notamment l’accès à la Grand-Place) ont provoqué en réaction des tirs de grenades lacrymogènes et de flashball. Mais l’essentiel des violences a eu lieu à l’Épeule. Plusieurs rues ont été plongées dans le noir, ce qui a permis à des groupes d’individus de mettre le feu à des voitures et à des poubelles. À leur arrivée, les pompiers ont été attaqués à coups de pierres (ils sont intervenus à plusieurs dizaines de reprise pour des incendies trois de leurs fourgons ont été endommagés). Des cailloux et autres projectiles ont été jetés contre les policiers et gendarmes, pris en tenaille, qui ont dû repousser ces attaques. En fin de soirée, la police faisait état de sept interpellations. •

MARC GROSCLAUDE

L’Algérie qualifiée : la liesse et des incidents

18 11 2009

C’est la liesse à Paris et à Marseille comme à Alger. L’Algérie va participer à sa première Coupe du Monde de football depuis 1986. C’est l’attaquant Yahia (41e) qui a donné l’avantage décisif à sa formation qui affrontait l’Egypte en match d’appui à Khartoum (Soudan). Sitôt la rencontre terminée, la joie a explosé.

La soirée a, par la suite, été émaillée par quelques incidents.

EN FRANCE

63 interpellations à Paris. Peu après 23 heures, de petits groupes de supporteurs de l’équipe algérienne, rassemblés sur les Champs-Elysées, ont commencé à jeter des projectiles, surtout des bouteilles, sur les forces de l’ordre, qui ont répliqué en faisant usage de gaz lacrymogènes puis en chargeant par endroits. La vitrine d’un restaurant, «Chez Clément», celle d’un magasin de vêtements «Hugo Boss» et du bijoutier Omega ont été brisées, ainsi que le magasin MontBlanc qui a été pillé.

Fermés à la circulation dans un premier temps, les Champs-Elysées étaient transformées en piste de rodéo. De jeunes gens en moto, souvent sans casque, faisant des concours de roues arrières et des voitures effectuant des demi-tours en faisant crisser leurs pneus, parmi les supporteurs à pieds ou les touristes éberlués. Plusieurs scooters et des poubelles ont été incendiés près de l’Arc de Triomphe, des feux tricolores ont également été renversés sur la chaussée ainsi que des barrières métalliques.

Dans le XVIIIe arrondissement parisien, à  Barbès, immédiatement après la fin du match des attroupements se sont formés avec drapeaux, pétards et cris de joie. La foule criait «1, 2, 3, viva l’Algérie !» et faisait des signes d’amitié aux Français, leur lançant: «Maintenant on va soutenir la France ! » ou «On va tous y aller en Afrique du Sud !». Un peu plus tard, un groupe d’hommes plus âgés, brandissant eux aussi les couleurs de l’Algérie, s’est avancé entre la foule des jeunes gens et les forces de l’ordre, stationnées non loin de là, afin de s’assurer que des projectiles n’allaient pas être jetés sur les policiers et gendarmes.

Au final, la préfecture de police a estimé que 3.000 personnes s’étaient rassemblées à Barbes, 12.000 sur les Champs-Elysées. Soixante-trois personnes ont été placées en garde à vue à la suite de ces incidents .

Sur le périphérique extérieur, entre porte des Lilas et porte de La Villette, des voitures s’étaient arrêtées vers 21 h 30. Des jeunes gens étaient debout sur les capots, drapeaux algériens à la main. Quelques supporteurs à moto avaient oublié toute prudence dans la liesse et roulaient à contre-sens.

Dans le Val-d’Oise, des affrontements se sont produits entre des jeunes et la police à Argenteuil et Bezons. la vitrine d’une banque a été brisée et un chauffeur de bus blessé. A Montigny-les-Cormeilles, c’est un magasin Carrefour qui a été pris pour cible par des casseurs et des voleurs.

A Marseille, le centre ville a explosé de joie mercredi soir dès la fin du match. Plusieurs milliers de personnes, dans un concert de klaxons et de cris,  ont célébré sur le Vieux Port et la Canebière la qualification des «Fennecs». Rapidement, la frénésie s’est emparée de la cité phocéenne. Après de légers heurts ayant opposé à distance des jeunes gens et les forces de l’ordre sur le Vieux Port , le calme est revenu vers 23 h 30, alors que 13 personnes ont été interpellées dans la soirée, selon la préfecture.

Quelque 650 policiers avaient été déployés pour la soirée dans la cité phocéenne pour empêcher des incidents comparables à ceux qui avaient suivi la précédente rencontre samedi au Caire, perdue par l’Algérie (2-0).

A Lyon, plusieurs centaines de supporteurs algériens portant le drapeau sur leurs épaules, se sont rassemblés dans le centre ville. La fête a été cependant ternie par l’incendie d’un vingtaine de véhicules ont brûlé à Lyon et dans sa banlieue est (Vénissieux et Vaulx-en-Velin). Néanmoins, les festivités du Beaujolais nouveau, prévues à minuit à ont été maintenues au centre ville.

Dans la Loire, une vingtaine de voitures ont été brûlées. Selon la police, cinq personnes ont été interpellées et placées en garde à vue lors de ces incidents qui ont touché plusieurs villes de l’agglomération de Saint-Etienne entre 20 heures et 3 heures du matin. Outre la vingtaine de voitures brûlées, les pompiers sont intervenus pour éteindre une dizaine de feux de poubelles.

Dans la Drôme, un policier a été légèrement blessé et des voitures ont été incendiées à Valence. Des incidents ont éclaté avant même la fin du match dans le quartier de Fontbarlette, ou trois voitures ont été incendiées.  Vers 19 heures, les sapeurs-pompiers sont alors intervenus sous la protection de la police, et des coups de feu ont été tirés sur les forces de l’ordre sans les atteindre. Un policier a toutefois été légèrement blessé par un éclat de verre, a-t-on précisé de même source.

France-Irlande: Des incidents sur les Champs-Elysées

Jeudi 19 novembre 2009 à 02:31

Mercredi soir, après la qualification laborieuse de l’équipe de France pour le Mondial 2010, plusieurs milliers de supporters s’étaient donné rendez-vous pour fêter la victoire. A mesure que la nuit avançait, des affrontements ont finalement éclaté entre certains indivdus et les forces de l’ordre. En haut de l’avenue des Champs-Elysées notamment, des barricades de fortune ont tenté de retenir les représentants de la force publique, qui n’ont notamment pas hésité à faire usage de grenades lacrymogènes.

Incidents dans la Drôme : un policier légèrement blessé

19.11.2009

Un policier a été légèrement blessé et des voitures ont été incendiées dans la nuit à Valence (Drôme), en marge de la célébration par des supporters de la qualification de l’Algérie à la Coupe du monde. Des incidents ont éclaté avant même la fin du match dans le quartier de Fontbarlette, ou trois voitures ont été incendiées. Vers 19h00, les sapeurs-pompiers sont alors intervenus sous la protection de la police, et des coups de feu ont été tirés sur les forces de l’ordre sans les atteindre.

Un policier a toutefois été légèrement blessé par un éclat de verre. Ensuite, à la fin du match France-Irlande, de jeunes inconnus ont incendié des poubelles et jeté des boules de billard et des cannettes sur les policiers.

Incidents dans la Loire : 1 vingtaine de voitures brûlées, 5 interpellations

19.11.2009,

Une vingtaine de voitures ont été incendiées dans la Loire dans la nuit lors de débordements survenus après la qualification de l’Algérie pour le Mondial-2010 face à l’Egypte. Selon la police, cinq personnes ont été interpellées et placées en garde à vue lors de ces incidents qui ont touché plusieurs villes de l’agglomération stéphanoise entre 20h00 et 3h00 du matin. Outre la vingtaine de voitures brûlées, les pompiers sont intervenus pour éteindre une dizaine de feux de poubelles.

Incidents dans plusieurs villes françaises après la qualification de l’Algérie pour le Mondial

AP | 19.11.2009 |

La victoire de l’Algérie contre l’Egypte au Soudan a entraîné des violences et des interpellations dans plusieurs villes françaises mercredi soir, alors que des milliers de supporters d’origine algérienne célébraient la qualification du pays pour le Mondial de football.

A Paris, 63 personnes ont été placées en garde de vue pour des jets de projectile et dégradations contre des magasins sur les Champs Elysées et dans le quartier de Barbès où environ 15.000 personnes s’étaient rassemblées (12.000 sur les Champs, fermés à la circulation, et 3.000 à Barbès), a-t-on appris auprès de la préfecture de police de la capitale.

A Lyon, quarante-quatre voitures ont été incendiées mercredi soir dans l’agglomération lyonnaise, et des vitrines de magasins ont été brisées dans le centre-ville de Lyon. Des poubelles et des cabines téléphoniques ont également été dégradées et le rayon hifi et téléphonie mobile d’un supermarché de Vaulx-en-Velin, dans la banlieue lyonnaise, a été pillée.

Jeudi matin, 13 personnes étaient en garde à vue (10 à Lyon et trois à Vénissieux) pour injures, jets de pierres ou dégradations.

A Marseille, une quinzaine de personnes ont été interpellées deux heures après la fin du match. Alors que l’ambiance était plutôt à la liesse sur le Vieux-Port en début de soirée, des incidents ont éclaté peu après 22h30. Plusieurs groupes de jeunes s’en sont pris aux forces de l’ordre et leur ont jeté divers projectiles, notamment des bouteilles, des canettes et des pierres. Les 650 policiers mobilisés mercredi soir ont répliqué à l’aide de lances lacrymogènes et de flashballs.

Enfin, dans la région de Saint-Etienne, une vingtaine de voitures ont été brûlées et cinq personnes ont été interpellées dans la Loire dans la nuit de mercredi à jeudi. Les incidents avaient débuté à partir de 20h à Saint-Etienne, des villes des vallées de l’Ondaine et du Gier, et à Roanne. AP

L’Algérie bat l’Egypte, quelques incidents en France

18 novembre 2009

Les « Fennecs » ont battu les « Pharaons » lors d’un match sous haute tension qui s’est déroulé en terrain neutre, à Khartoum, au Soudan. L’Algérie s’est donc qualifiée pour le Mondial 2010. Après le coup de sifflet final, des débordements ont eu lieu à Paris, Marseille ou encore Lyon.

Supporteurs exaltés, nuage de fumée, sécurité omniprésente : l’ambiance était survoltée au stade al-Merreikh d’Omdurman pour le match Algérie-Egypte. Plus de 30.000 spectateurs s’entassaient dans le stade divisé en deux sections, l’une pour les fans algériens, l’autre pour les supporteurs égyptiens, tous galvanisés par ce match entre les deux rivaux du football nord-africain.

Finalement, c’est l’Algérie qui s’est imposée 1-0. Le but de la victoire a été marqué par le défenseur Antar Yahya à la 39ème minute.

EN FRANCE, DES VOITURES ET DES POUBELLES INCENDIEES

Mêmes manifestations de joie à Paris, Marseille ou encore Lyon. Dès le coup de sifflet final, des milliers de supporteurs ont envahi les rues du quartier de Barbès, les Champs Elysées ou encore le Vieux-Port de Marseille.

Quelques incidents sont à signaler : une vingtaine de véhicules ont brûlé à Lyon et dans sa banlieue. A Marseille, le calme est revenu en fin de soirée, après des heurts qui ont opposé à distance des jeunes gens et les forces de l’ordre sur le Vieux Port, alors que 15 personnes ont été interpellées dans la soirée.

Des incidents ont éclaté également sur les Champs Elysées. Le calme n’a été rétabli que peu avant 3h30. La vitrine d’un restaurant, « Chez Clément », celle d’un magasin de vêtements « Hugo Boss » et du bijoutier Omega ont été brisées, ainsi que le magasin Montblanc qui a été pillé.
Fermés à la circulation dans un premier temps, les Champs-Elysées ont été transformés en piste de rodéo et plusieurs scooters et des poubelles ont été incendiés près de l’Arc de Triomphe.

~ par Alain Bertho sur 19 novembre 2009.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :