Affrontement entre harragas et garde-côtes à Annaba août 2009

Algerie-Carte-1-30

Affrontements entre Harragas et garde-côtes à Annaba : 1 mort et 18 blessés

http://www.liberte-algerie.com

8 août 2009

Un mort et 18 blessés, dont un dans un état grave, tel est le bilan de la nuit mouvementée qu’ont eu à vivre, dans la nuit de jeudi à vendredi les garde-côtes d’Annaba avec pas moins de 46 harragas. Ces derniers se trouvaient sur deux embarcations de fortune. La première contenait 24 jeunes et l’autre 22. Selon Zaïdi Abdelaziz, chef de la station maritime principale des garde-côtes de Annaba, qu’on a contacté hier matin, “les harragas ont appliqué une toute nouvelle stratégie. Après une course- poursuite, ceux se trouvant dans la première embarcation, et pour la première fois, ont réagi d’une façon très bizarre. Dès qu’ils ont été interceptés, soit vers 00h45, ils ont refusé de se plier aux injonctions des éléments de la Marine nationale. Ils ont carrément foncé sur l’unité des garde-côtes. C’est ce qui a engendré des blessés en plus du fait que l’embarcation a coulé”. L’officier nous précisera que le bilan était de “10 blessés dont un grièvement atteint et un décès”, tout en précisant que “celui qui est mort a rendu l’âme durant la traversée, alors que les autres ont tous été hospitalisés”. Les 13 autres harragas étaient “auditionnés selon la procédure réglementaire”.
Concernant la seconde embarcation de 22 personnes, M. Zaïdi précisera que “l’interception a été effectuée vers 3h50 du matin par l’unité 355 des garde-côtes de la façade est”. Il soulignera que les harragas ont eu la même attitude suicidaire que les premiers : “Ils ont foncé sur l’unité. La collision a fait 8 blessés parmi les 22 et tous ont été évacués vers l’hôpital de Annaba.”
Le chef de la station maritime principale des garde-côtes de Annaba précisera qu’à l’heure où nous mettons sous presse, ses unités étaient en train de rechercher activement une… troisième embarcation et qu’“un dispositif a été mis en place pour l’intercepter”.
Ainsi, en une seule nuit, le littoral annabi a vu l’hospitalisation de 19 personnes, l’incarcération de 26 autres et malheureusement le décès d’un jeune. M. Zaïdi indiquera également que tous étaient originaires des villes de Annaba et Guelma, sauf un qui serait tunisien.

Algérie-Harragas : Plutôt mourir…

reflexionsetautresidees.blogs.courrierinternational.com

samedi, 08 août 2009

Les députés algériens ont voté, le 21 janvier 2009, une loi qui punit d’une peine allant de 2 à 6 mois d’emprisonnement et d’une amende de 20 000 à 60 000 DA les personnes qui tentent de quitter de manière illégale le territoire national.

Les gardes-côtes algériens se sont donc préparés à faire la chasse aux harragas.

Les journaux de ce matin rapportent l’aventure de plus de quatre-vingts(80) harrags arrêtés en plein mer, au large d’Annaba(Est du pays).

Refusant de se rendre, ils ont précipité leurs embarcations de fortune contre la vedette des gardes-côtes. Le choc les a précipités dans la mer.

On déplore dix-huit (18) blessés et surtout, un mort(un jeune de 27 ans) ainsi que plusieurs disparus. On peut aussi comparer leur tentative à un suicide. Plutôt mourir que d’être arrêté, telle est la devise de ces harragas.

Ci-dessous une note écrite l’année dernière en septembre qui reste toujours d’actualité.

~ par Alain Bertho sur 8 août 2009.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :