Emeute à Mostaganem مستغانم mai 2009

carte_mostaganem2

Chaud à Mostaganem pour la deuxième journée consécutive

el-annabi.com

mardi 12 mai 2009.

Le calme n’est toujours pas revenu à la ville de Mostaganem en Algérie et ce pour la deuxième journée consécutive. …les portails des entreprises publiques, des magasins sont fermés depuis hier à midi……..très peu de taxi pris d’assaut par des chaînes interminables.

Malgré les efforts déployés par les agents d’entretien de la commune pour effacer les traces des saccages et les restes de pneus calcinés, des projectiles lancés, les traces sont malgré tout restées visibles devant les sièges de la Sonelgaz et de la Banque de Développement Rural (BADR).

Une vision à laquelle les habitants de Mostaganem ne sont pas habitués, comme la mobilisation d’unités anti-émeutes auxquels des policiers ont prêté main forte aux endroits sensibles et a proximité des entreprises publiques, aux rondes mobiles qui sillonnent les rues de la ville, depuis hier, en prévision de quelques événements.

Des dizaines de proches des émeutiers arrêtés ont fait le pied de grue sont un soleil de plomb devant le tribunal de Mostaganem dans l’attente de la présentation de 26 prévenus devant le procureur de la République pour trouble a l’ordre public et dégradation de biens de l’état.

Ces événements surviennent dans une ville sur le point d’imploser à cause de l’absence des élus locaux, quelque soient leurs genres, leurs appartenances politiques, et en l’absence de ce que l’on appelle la société civile.

El Khabar a rencontré par hasard un élu local du parti de l’alliance présidentiel qui s’est contenté de déclaré « laissez les policiers faire leur travail » et de s’en aller sans que cela n’ait l’air de le concerner de près ou de loin.

El Khabar

Les émeutes reprennent

12 Mai 2009

Des incidents ont été provoqués hier, pour la deuxième journée, au marché «Aïn Sefra» de Mostaganem par des vendeurs illicites lorsque les agents de l’ordre sont intervenus pour les déloger et les empêcher d’occuper anarchiquement les abords du marché, a-t-on constaté. Des incidents avaient éclaté la veille dans ce marché suite à l’intervention des forces de l’ordre qui avaient procédé à l’application d’un arrêté portant sur l’assainissement de la situation de l’activité commerciale dans les marchés de la ville de Mostaganem, notamment celui de «Aïn Sefra» où des vendeurs versent dans le commerce informel. Les vendeurs délogés ont menacé d’observer un sit-in devant le siège de la wilaya, ce qui a nécessité un renfort sécuritaire pour parer à toute éventualité.
Dimanche, les incidents ont été marqués par des jets de pierres en direction des agents de l’ordre public faisant quatre blessés dans leurs rangs et deux autres parmi les protestataires.
26 personnes ont été arrêtées suite à ces incidents et présentées hier devant le procureur de la République près le tribunal de Mostaganem, pour troubles à l’ordre public, actes de vandalisme et destruction de biens d’autrui.

Algérie : Six blessés et 26 personnes interpellées

11/05/2009

La ville algérienne de Mostaganem a vécu dimanche des scènes d’émeute. Les forces de l’ordre ont dû affronter des commerçants en colère. Bilan: six blessés et 26 arrestations. L’entrée en vigueur du nouveau plan de circulation vendredi dernier a provoqué la colère des commerçants, qui ont occupé plusieurs accès et perturbé la circulation. Dès 10h dimanche matin plus de 200 vendeurs concernés se sont rassemblés à proximité du siège de la BNA.

Tout a commencé vendredi passé avec l’entrée en vigueur du nouveau plan de circulation, où plusieurs accès occupés par des commerçants informels ont été de nouveau rouverts à la circulation, principalement sous le pont du 19 Octobre, aux abords du marché de « Aïn Séfra » et au niveau de la rue du Lion. Tous les occupants des lieux, des commerçants informels, ont été sommés de libérer les lieux dès vendredi matin. Hier à partir de 10h du matin, plus de 200 vendeurs concernés se sont rassemblés à proximité du siège de la BNA.

Les contestataires, dont le nombre gonflait au fur et à mesure et « acculés’ par un impressionnant dispositif de sécurité appelé en renfort, ont d’abord saccagé plusieurs locaux commerciaux, le siège de la BADR ainsi que celui de la Sonelgaz, la poste, la banque et le siège de l’APC.

Toutes les vitres des façades ont volé en éclats. Les émeutiers ont été repoussés par la suite vers le boulevard Med Khemisti avant de se disperser vers différents endroits de la ville.

Ce n’est que vers 12h30 que le calme est revenu. Selon le bilan communiqué par la sûreté de wilaya de Mostaganem, 4 policiers et 2 civils ont été légèrement blessés et 26 émeutiers ont été interpellés. A 13h, le centre-ville était presque désert et la plupart des commerçants avaient baissé rideau. Les éclats de verre des vitres et vitrines cassées et des panneaux endommagés étaient visibles sur la principale artère du centre-ville.

« Où allons-nous aller ? », ont lancé des commerçants informels qui ont été expulsés. « Nous avions l’espoir d’être orientés vers d’autres lieux pour pouvoir activer où on pourrait subvenir aux besoins de nos familles. Mais hélas. Chacun de nous est responsable d’une famille. » Aux environs de 16h30, la ville de Mostaganem a retrouvé son calme et les commerçants ont rouvert boutique.

A noter que quelque 300 commerçants illégaux ont été priés de quitter les places publiques, principalement à la rue Kalbouz Mohamed, la rue du Lion, la Rotonde et aussi les abords de la mosquée El-Badr.

مواجهات في باتنة ومستغانم وسطيف
شل الطرقات وتكسير زجاج السيارات وجرح أعوان أمن

مظاهرات وأحداث شغب اندلعت في مناطق عدة من شرق البلاد إلى غربها. وتختلف المطالب بين رحيل الوالي في مستغانم وفي بوفاعة بسطيف بسبب سوء المعيشة  والاحتجاج على تهديم البناءات الفوضوية بباتنة.

تجار الأرصفة ينتفضون وتوقيف 26 شابا بمستغانم
اندلعت، صباح أمس، بمدينة مستغانم أعمال شغب، حيث أقدم العشرات من الشباب على تكسير زجاج السيارات وحرق إطارات العجلات وتحطيم زجاج مقر بنك التنمية المحلية وشركة سونلغاز ورمي البلدية بالحجارة، وتنظيم مسيرة بوسط المدينة، وقد طالب المحتجون برحيل الوالي.
تأتي موجة الاحتجاج، حسب مصادر عليمة، بعد إقدام السلطات المحلية على تنفيذ قرار تطهير التجارة غير الشرعية المحيطة بالمدينة خاصة سوق عين الصفراء الذي يعد النقطة السوداء التي تشوه وجه المدينة، إلا أن قرار تطهير التجار الفوضويين دون إيجاد حلول لإيوائهم دفع بهؤلاء إلى الاصطدام بقوات الأمن التي تعرضت إلى الرشق بالحجارة، مما استعدى الاستعانة بوحدات التدخل السريع التي استعملت القنابل المسيلة للدموع والجرافات لفتح الطرقات. كما سارعت قوات الأمن إلى تطويق وسط المدينة التي أغلقت بها كل المحلات التجارية والمؤسسة العمومية. الغاضبون من جهتهم عبّروا عن رفضهم القاطع لمنعهم من مصدر عيشهم كون محيط عين الصفراء يعد الملاذ الوحيد لضمان أبسط قوت يومهم أمام استفحال البطالة بهذه الولاية، كما تعرض المسؤولون المحليون إلى السب والشتم من لدن الشباب الغاضب، بينما تجري لحد الآن محاولة من طرف بعض الأعيان لتهدئة الشباب الغاضب.
بوادر الانفجار كانت ظاهرة للعيان منذ غلق السوق الأسبوعي لمدة تفوق الشهرين قصد إعادة ترميمه وتحطيم الأكشاك المحيطة بالسوق، رغم أن أصحابها مارسوا التجارة بها منذ 20 سنة، تنضاف إليها تكثيف عملية الحرفة بمعدل 200 شخص في الشهر ينجحون في الوصول إلى الضفة الأخرى.

وقد تم توقيف 26 شابا، سيحالون غدا أمام وكيل الجمهورية لدى محكمة مستغانم، بتهمة التجمهر والإخلال بالنظام العام وتحطيم أملاك الدولة.

Emeutes à Mostaganem

el-annabi.com

lundi 11 mai 2009.

La ville de Mostaganem en Algérie a vécu, hier dimanche, des scènes d’émeute, lorsque plusieurs commerçants se sont violemment opposés aux forces de l’ordre. Bilan : six blessés et 26 arrestations.

Tout a commencé vendredi passé avec l’entrée en vigueur du nouveau plan de circulation, où plusieurs accès occupés par des commerçants informels ont été de nouveau rouverts à la circulation, principalement sous le pont du 19 Octobre, aux abords du marché de « Aïn Séfra » et au niveau de la rue du Lion. Tous les occupants des lieux, des commerçants informels, ont été sommés de libérer les lieux dès vendredi matin. Hier à partir de 10h du matin, plus de 200 vendeurs concernés se sont rassemblés à proximité du siège de la BNA.

Les contestataires, dont le nombre gonflait au fur et à mesure et « acculés’ par un impressionnant dispositif de sécurité appelé en renfort, ont d’abord saccagé plusieurs locaux commerciaux, le siège de la BADR ainsi que celui de la Sonelgaz, la poste, la banque et le siège de l’APC.

Toutes les vitres des façades ont volé en éclats. Les émeutiers ont été repoussés par la suite vers le boulevard Med Khemisti avant de se disperser vers différents endroits de la ville.

Ce n’est que vers 12h30 que le calme est revenu. Selon le bilan communiqué par la sûreté de wilaya de Mostaganem, 4 policiers et 2 civils ont été légèrement blessés et 26 émeutiers ont été interpellés. A 13h, le centre-ville était presque désert et la plupart des commerçants avaient baissé rideau. Les éclats de verre des vitres et vitrines cassées et des panneaux endommagés étaient visibles sur la principale artère du centre-ville.

« Où allons-nous aller ? », ont lancé des commerçants informels qui ont été expulsés. « Nous avions l’espoir d’être orientés vers d’autres lieux pour pouvoir activer où on pourrait subvenir aux besoins de nos familles. Mais hélas. Chacun de nous est responsable d’une famille. » Aux environs de 16h30, la ville de Mostaganem a retrouvé son calme et les commerçants ont rouvert boutique.

A noter que quelque 300 commerçants illégaux ont été priés de quitter les places publiques, principalement à la rue Kalbouz Mohamed, la rue du Lion, la Rotonde et aussi les abords de la mosquée El-Badr.

Mostaganem Des manifestants ont saccagé des édifices publics

11 mai 2009

Dimanche, à midi pile, Mostaganem a été le théâtre d’une émeute provoquée initialement par une cinquantaine de commerçants occasionnels, dont les étals à même le trottoir étaient menacés par la mise en service d’un nouveau plan de circulation. Le mécontentement de ces parias, qui se sont réfugiés dans le commerce informel comme unique gagne-pain, ne s’attendaient certainement pas à servir de premières victimes collatérales à une réorganisation de la circulation dont Mostaganem avait un pressant besoin.

Site visitors world map
visitors location counter

~ par Alain Bertho sur 11 mai 2009.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :