Guet-apens aux Mureaux mars 2009

OFRTP-FRANCE-POLICE-20090315

Incidents aux Mureaux: dix policiers blessés

AP | 15.03.2009 | 13:26

Dix policiers ont été légèrement blessés par des tirs de plomb dans la nuit de samedi à dimanche aux Mureaux (Yvelines), sans doute victimes d’un « guet-apens », a-t-on appris de source policière. Sept personnes avaient été interpellées mais une seule a finalement été placé en garde à vue.

Au total, une vingtaine de fonctionnaires ont été touchés par les tirs, mais la moitié n’a pas été blessée grâce aux tenues de protection.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les policiers d’une compagnie d’intervention et des CRS avaient été appelés vers 20h15 dans le quartier des Musiciens après l’incendie d’un véhicule. A leur arrivée, les forces de l’ordre ont essuyé des jets de projectiles divers lancés par plusieurs dizaines d’individus.

Des affrontements ont ensuite eu lieu durant une heure dans le quartier de la Vigne Blanche. Selon la version policière, un inconnu aurait également fait feu sur les fonctionnaires de police avec une arme longue de type fusil ou carabine.

Les forces de l’ordre ont interpellé sept personnes mais seul l’une d’entre-elles, soupçonnée d’avoir jeté des pierres, a été placée en garde à vue. Agé de 14 ans, il est interrogé par les policiers de la Sûreté départementale chargés de l’enquête. « Un dispositif policier adapté a été mis en place aux Mureaux pour éviter le renouvellement dimanche soir de ces débordements », indique-t-on de source policière.

Cette montée de la violence est peut-être liée à la mort il y a une semaine d’un jeune homme originaire des Mureaux qui avait été abattu sur l’autoroute A4 alors qu’il tentait de se soustraire au contrôle de son véhicule faussement plaqué. Son propriétaire, également originaire de la ville, était activement recherché.

« La situation se tend, des policiers pris à partie quotidiennement, sont blessés, cela ne peut pas durer », a réagi Nicolas Comte, secrétaire général du Syndicat général de la police Force Ouvrière (SGP-FO). « Nous sommes très inquiets de cette montée de violence organisée et armée ».

L’organisation syndicale répertorie plusieurs affaires graves survenues ces derniers jours et cite en exemple les 156 impacts de plomb qui ont été retrouvés dans la nuit de samedi à dimanche sur la façade du commissariat de Montgeron (Essonne). Elle met aussi en avant les blessures de trois policiers de la Brigade anticriminalité de Toulon (Var) qui avaient été agressés à coups de barres de fer par une quarantaine de jeunes gens au cours d’une interpellation dans une cité sensible jeudi.

Après les incidents au Mureaux, la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie a assuré « que les investigations seront menées avec tous les moyens nécessaires pour identifier et présenter à la justice les auteurs de ces actes inadmissibles ». Elle « précise que la sécurisation sera renforcée dans les quartiers concernés pour répondre avec la plus grande fermeté à de semblables agissements ». Mme Alliot-Marie a par ailleurs salué le « professionnalisme » et la « maîtrise » qui sont intervenus. AP

mureaux250

Guet-apens aux Mureaux: dix policiers blessés par des plombs

14 mars 2009

VERSAILLES (AFP) — Au terme d’une semaine de tensions aux Mureaux (Yvelines), avec jets de pierre mercredi et jeudi soir, dix policiers ont été légèrement blessés par des tirs de plombs samedi soir, lors d’un guet-apens tendu dans le quartier de la Vigne-Blanche après un incendie de voiture.

« On est monté d’un cran », a souligné le directeur de la sécurité publique des Yvelines, Christian Loiseau, présent, samedi soir, aux Mureaux alors que ses hommes essuyaient des tirs de petits plombs.

Selon le patron des policiers des Yvelines, tout a commencé à 20H06 lorsque ceux-ci ont « été appelés avec les pompiers pour un incendie de voiture dans la rue Henri-Sellier en bordure du quartier des Musiciens », tombant alors dans « un guet-apens ».

Sur place, en effet, les policiers sont aussitôt l’objet d’un caillassage en règle émanant d’une dizaine d’individus.

« Nous avions à faire, à ce moment-là à une forme « classique » de violences, poursuit M. Loiseau : « Un harcèlement des policiers par des jets de projectiles qui entraîne de notre part une riposte avec des tirs de grenades lacrymogène et de dispersion. »

Un cran supplémentaire dans la violence est franchi lorsque les forces de police se retrouvent autour du Totem, une statue près de l’avenue Paul-Raoult, à la Vigne-Blanche. A 21H40 précisément, un individu surgit d’un talus et fait feu sur les policiers, avec un fusil à pompe.

Les hommes de la compagnie d’intervention (CDI) des Yvelines ainsi que des CRS sont touchés par les petits plombs (Calibre 12mm) utilisés le plus souvent pour la chasse au petit gibier.

« Vingt-quatre policiers ont reçu des plombs mais seulement dix d’entre eux ont été légèrement blessés dans leur chair », précise M. Loiseau. Les quatorze autres ont vu les projectiles se ficher dans les protections de leur tenue.

Les dix policiers blessés ont été soignés mais sans nécessité d’une hospitalisation.

« Nous avons également retrouvé quarante cocktail Molotov prêts à l’emploi rue Bizet, dans le quartier des Musiciens avant de procéder, vers 21H45, à l’interpellation d’un mineur âgé d’une quinzaine d’années », a indiqué le responsable de la police.

L’adolescent, qui était toujours en garde à vue dimanche matin, est soupçonné d’avoir jeté des pierres sur les policiers.

Sept autre personnes interpellées ont été relâchées dès samedi soir par la police alors que des renforts rétablissaient peu à peu le calme dans le quartier.

La ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie a tenu à rendre hommage « au professionnalisme et à la maîtrise des policiers » et elle a salué « leur efficacité ».

Depuis une semaine, un regain de tension avait été noté aux Mureaux, plusieurs patrouilles ayant été la cible de jets de projectiles lors des nuits de mercredi à jeudi et de jeudi à vendredi.

Les incidents graves de samedi soir pourraient avoir un lien avec la mort d’un jeune originaire des Mureaux, le 8 mars, tué en Seine-et-Marne par des policiers « en situation de légitime défense », après qu’un véhicule avec quatre occupants leur eut foncé dessus au terme d’une course-poursuite. Le jeune homme tué était originaire des Mureaux et exerçait la profession d’agent de prévention urbaine.

Par ailleurs, dimanche à 02H30 du matin, à Montgeron (Essonne), le commissariat de police a été attaqué par un ou plusieurs individus qui ont tiré au fusil de chasse, laissant 250 impacts de petit plomb sur la porte d’entrée.

Trois syndicats de police – Unsa, Alliance, SGP-FO – ont exprimé leur inquiétude, réclamant plus de fermeté face aux « agresseurs » de policiers.

aleqm5hjeewuoxwaq11qmzm60usxyflndw

« Guet-apens » contre des policiers aux Mureaux

LEMONDE.FR avec AFP | 15.03.09

Vingt-et-un policiers ont été légèrement blessés samedi soir 14 mars par des tirs de « petits plombs » et des jets de pierres, après être tombés dans ce qui apparaît comme un « guet-apens » tendu par plusieurs dizaines de jeunes gens aux Mureaux (Yvelines), ont indiqué les forces de l’ordre. Une quarantaine de cocktails molotov prêts à l’emploi ont été trouvé sur place. Huit personnes ont été arrêtées, mais seul un mineur âgé d’une quinzaine d’années a finalement été placé en garde à vue, selon le directeur départemental de la sécurité publique des Yvelines, Christian Loiseau.

Celui-ci estime que ces incidents pourraient être liés au décès d’un jeune originaire des Mureaux, le 8 mars, tué en Seine-et-Marne par des policiers « en situation de légitime défense », après qu’un véhicule avec quatre occupants leur eut foncé dessus au terme d’une course-poursuite. « Nous sommes intervenus vers 20 h 30 pour une voiture incendiée dans le quartier des Musiciens, lorsque nos hommes ont essuyé des jets de projectiles lancés par de nombreux individus », a-t-il expliqué à l’AFP. Les échauffourées se sont ensuite déplacées vers le quartier de la Vigne-Blanche, et ont impliqué jusqu’à une centaine de personnes, des jeunes pour la plupart, selon la police. Qui précise qu’un individu a tiré des petits plombs sur des policiers, mais n’a pas été interpellé. Le calme est revenu vers 22 h 30. La préfecture a fait état de la fin d’affrontements entre « plusieurs groupes » d’individus et la police, mais sans pouvoir confirmer le nombre de blessés parmi les forces de l’ordre.

La ministre de l’intérieur Michèle Alliot-Marie a rendu hommage « au professionnalisme et à la maîtrise des policiers » et salué « leur efficacité ». Exprimant « sa pleine solidarité et son total soutien aux 21 policiers légèrement blessés dont certains par des plombs », elle a annoncé que « la sécurisation sera renforcée dans les quartiers concernés pour répondre avec la plus grande fermeté à de semblables agissements ».

Incidents aux Mureaux : dix policiers blessés

15 mars 2009

Huit interpellations et dix blessés coté policier, c’est le bilan des incidents qui se sont produits hier soir dans deux quartiers sensibles de cette ville des Yvelines, en région parisienne. Au plus fort des échauffourées, les forces de l’ordre ont été prises à partie par une centaine de personnes, des jeunes pour la plupart.

A l’origine, les policiers étaient intervenus pour une voiture incendiée, avant d’être les cibles de de tirs de « petits plombs » et des jets de pierres. Ils estiment être tombés dans un « guet-apens ». Une quarantaine de cocktails molotov prêts à l’emploi ont été trouvés.

La police a procédé à huit interpellations : un mineur âgé d’une quinzaine d’années a été placé en garde à vue tandis que les autres ont été relâchés, selon le directeur départemental de la sécurité publique des Yvelines, Christian Loiseau.

Des incidents qui pourraient être liés au décès d’un jeune originaire des Mureaux, le 8 mars, tué en Seine-et-Marne par des policiers “en situation de légitime défense” : un véhicule avec quatre occupants leur aurait foncé dessus au terme d’une course-poursuite.

Site visitors world map
visitors location counter

~ par Alain Bertho sur 16 mars 2009.

Une Réponse to “Guet-apens aux Mureaux mars 2009”

  1. sheeeeeeeeeeeh sheeeeeeh sheeeeeeeeeeeeh i ce fon faii fumé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :