Emeute à Dera Ismail Khan février 2009

pak_flag1

Riots erupt after suicide blast kills 30 Shia-Muslims

Rfi.fr

2009-02-20

Pakistani troops have taken over the town of Dera Ismail Khan and are imposing a curfew to stop riots following a suicide bombing which killed 30 people. The blast Friday hit the funeral procession of a local Shia-Muslim community leader who was murdered on Thursday.

After the attack, angry crowds fired bullets into the air, pelted cars with stones, ransacked shops, set buses alight and set up roadblocks of burning tyres.

Police say that 30 people were killed and 65 injured by the suicide attack. The victims were mourning the caretaker of a local mosque, Sher Zaman, who was shot dead in a drive-by shooting on Thursday.

There has been no claim of responsibility but police and witnesses have blamed sectarians from the country’s Sunni-Muslim majority.

« The tribal-areas-based Taliban they are against Shia and they are very hard-line Sunnis, » says correspondent Beroz Khan. « This is not the first time that suicide attacks or a bomb blast are taking place in Dera Ismail Khan, particularly. »

pc_090221attentat-emeutes-lahore_8

Attack on Shia funeral sparks Pakistan riots

http://www.independent.co.uk/independent.co.uk/images/logo-london-sunday.png

Saturday, 21 February 2009

A suicide bomber attacked the funeral of a slain Shia Muslim leader in north-western Pakistan yesterday, killing 28 people and triggering riots. Rising sectarian attacks threaten to further destabilise Pakistan just as it faces intense international pressure to crack down on militants.

Richard Holbrooke, the US envoy for Afghanistan and Pakistan, said Washington was worried that a five-day-old ceasefire in the restive Swat valley could “turn into a surrender” to the Taliban insurgents behind beheadings, the bombing of schools for girls and attacks on security forces. Yesterday’s explosion struck a 1,000-strong crowd heading to a graveyard in Dera Ismail Khan for the burial of Sher Zeman, a Shia leader shot in the city the day before.

A police spokesman, Ishtiaq Marwat, said a suicide attacker killed at least 28 people and wounded more than 60 others. Some of the dead and injured were taken to the hospital in handcarts. Gunfire broke out after, and police said Shia fired on officers rushing to the scene. Two Sunni Muslim residents were shot dead in the rioting.

There was no claim of responsibility, but past attacks on Pakistan’s minority Shia have been carried out by extremists from the majority Sunni community who regard the sect as heretical.

Un attentat et des émeutes

Radio-canada.ca

21 février 2009

Le bilan d’un attentat-suicide perpétré lors des funérailles d’un dirigeant chiite dans le nord-ouest du Pakistan est d’au moins 25 morts et 60 blessés, selon les dernières informations fournies par la police.

Un bilan de source médicale faisait toutefois état d’au moins 30 morts, samedi. Des émeutes ayant suivi l’attaque, notamment à Lahore, ont fait au moins trois autres morts.

Une foule de 1000 personnes était rassemblée à Dera Ismail Khan, vendredi, pour les funérailles du chef chiite Sher Zeman, tué par balle la veille. Un homme a déclenché les explosifs qu’il portait au milieu de la foule.

Après l’attentat, des membres de la communauté chiite ont ouvert le feu sur des policiers qui avaient été envoyés sur place. Des émeutiers ont aussi mis le feu à un autobus.

Samedi, à Laki Marwat, une autre ville du Nord-Ouest pakistanais, un homme au volant d’une voiture piégée est mort en actionnant trop rapidement le mécanisme de sa bombe, selon la police. Plusieurs attentats contre la communauté chiite ces dernières années au Pakistan ont été attribués à des extrémistes sunnites.

Cessez-le-feu dans la vallée du Swat?

Le commissaire de Malakand, une région de la vallée du Swat, dans le nord-ouest du Pakistan, a annoncé samedi que le gouvernement avait conclu un cessez-le-feu permanent avec les talibans dans ce secteur.

Toutefois, le chef des talibans dans la vallée du Swat, Maulana Fazlullah, a affirmé qu’il étudiait seulement la possibilité de prolonger l’arrêt des hostilités de 10 jours déjà négocié et qui prendra fin mercredi prochain.

Ces négociations et cette détente des relations faisaient suite à l’offre d’Islamabad de rétablir la charia, la loi islamique, dans la vallée du Swat si les talibans acceptaient la paix. L’insurrection talibane a fait des centaines de morts et provoqué la fuite de centaines de milliers de personnes dans cette région du Nord-Ouest pakistanais.

Les États-Unis et d’autres pays occidentaux craignent qu’une telle entente crée un havre où les talibans et le réseau Al-Qaïda pourront opérer en toute impunité.

Le gouvernement pakistanais a aussi tenté de convaincre les talibans de rouvrir les écoles de filles de la région, dont plusieurs ont été incendiées par des activistes. Pour leur part, les écoles pour garçons devaient rouvrir lundi prochain.

Radio-Canada.ca avec Associated Press, BBC et Reuter

~ par Alain Bertho sur 22 février 2009.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :