Nuit de la Saint-Sylvestre 2008-9

477147str2

Alsace

Val Fourré

[Dailymotion id=k5WMahnwinQOPLTEF5&related=1]

Dunkerque

[Dailymotion id=k5sODPTTASvHeZTEiW&related=1]

Sainte-Geneviève des Bois

Yvelines : 36 voitures incendiées

LeParisien.fr

2 janvier 2009

Dans la nuit de la Saint-Sylvestre, 36 véhicules ont brûlé dans le département. Ce chiffre, en baisse par rapport à l’an dernier, s’explique par une forte présence policière.

Avec 36 voitures incendiées au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre dans les Yvelines contre 49 l’an dernier, les forces de l’ordre estiment que c’est un bon bilan. Le plus gros des feux de voiture s’est concentré à Mantes-la-Jolie et Mantes-la-Ville, avec 22 voitures brûlées. Les autres communes touchées sont Poissy, Chanteloup, Carrières-sous-Poissy, Trappes, Coignières, Fontenay-le-Fleury et Plaisir.

« C’est moins que l’an dernier, tempère un policier. Mais il ne faut pas oublier les propriétaires de ces voitures. Certaines étaient déjà vieilles et ne seront pas correctement indemnisées. »
Ce « bon » résultat est à mettre au compte de deux facteurs principaux : la mauvaise météo et la forte mobilisation des forces de l’ordre dans les zones sensibles. Au total, 544 policiers et gendarmes et pratiquement autant de pompiers étaient déployés sur le terrain. « Durant la nuit, nous avions beaucoup de monde en patrouille, souligne un autre policier. A Sartrouville, par exemple, nous avions prévu de patrouiller en force vers minuit pour décourager les incendiaires. » Une tactique qui a bien fonctionné puisque la seconde ville du département ne déplore qu’un jet de projectile qui n’a pas fait de blessé. Même stratégie chez les gendarmes, qui se sont particulièrement mobilisés sur les sites sensibles. Quatre patrouilles étaient prêtes à intervenir à la cité du Parc, quartier réputé sensible d’Ecquevilly. Trois autres, composées de réservistes, surveillaient la N 12.

Un suspect interpellé

Pour la préfète des Yvelines, Anne Boquet, qui aux douze coups de minuit se trouvait au centre d’information et de commandement de la Direction départementale de la sécurité publique, « le travail de prévention mené depuis trois semaines avec les bailleurs sociaux, les mairies, les grandes surfaces, les discothèques pour prévenir d’éventuels incidents » a porté ses fruits.
Cette nuit s’est soldée par une interpellation. A Trappes, un jeune homme de 17 ans a été arrêté alors qu’il se trouvait dans un groupe qui venait d’incendier des poubelles. Lors de sa garde à vue, il a affirmé ne pas avoir participé à ces faits et s’être contenté de regarder les autres agir. Le suspect doit être déféré ce matin au parquet de Versailles.

Près de 1150 véhicules brûlés en France

1 janvier 2009

PARIS – Le nombre de véhicules incendiés au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre en France a atteint 1147, contre 878 l’an dernier, soit une progression de 30% qui a incité Nicolas Sarkozy à exiger des mesures radicales.

Le ministère de l’Intérieur, qui a annoncé jeudi soir ce bilan consolidé, a précisé que les forces de l’ordre avaient procédé à 288 interpellations, contre 259 dans la nuit du 31 décembre 2007, et 219 personnes ont été placées en garde à vue, contre 166 l’an dernier. Quatre policiers ont été blessés.

Le ministère a minimisé ces chiffres dans un communiqué, parlant d’une nuit qui s’est déroulée « globalement dans le calme et sans incidents notables » grâce aux 35.000 policiers et gendarmes ainsi qu’aux 50.000 pompiers mobilisés.

« On constate donc sur cette nuit précise, une augmentation ponctuelle du phénomène des incendies de voitures, en totale contradiction avec le bilan annuel qui lui est lui en recul de près de 15 %« , peut-on lire dans ce texte. « En effet sur les 11 premiers mois de l’année 2008, 36700 véhicules avaient été incendiés soit 6.000 de moins que sur la même période en 2007.« 

Dans le Bas-Rhin, 91 véhicules ont été incendiés. La majorité des dégradations de véhicules a été constatée en zone urbaine, notamment dans l’agglomération de Strasbourg.

Le Nord, avec 65 véhicules incendiés, le Haut-Rhin (55) et le Rhône (47) sont également très touchés.

Le président français s’est montré jeudi déterminé à lutter contre le phénomène en proposant d’interdire de permis de conduire tout jeune ayant été condamné pour incendie de véhicule tant qu’il n’aura pas pleinement indemnisé ses victimes.

« J’ai demandé aux ministres de l’Intérieur et de la Justice d’être intraitables avec ces irresponsables qui réduisent en cendres un instrument de travail indispensable« , a-t-il dit.

Il faut réfléchir à la possibilité d’interdire à un mineur condamné pour de tels faits de passer un permis de conduire « aussi longtemps que la victime des faits ou le fonds de garantie n’a pas été indemnisé en totalité« , a-t-il dit.

« Il n’y a aucune raison que ce soit les honnêtes gens qui aient à payer les conséquences des comportements de délinquants (…) Tant qu’ils n’auront pas réglé les conséquences de leur forfait, ils ne passeront pas le permis de conduire« , a insisté le chef de l’Etat.

Dès lundi, a-t-il annoncé, des fonctionnaires seront « spécialement affectés à l’accueil et à l’information des victimes d’incendie de véhicules dans le resort du Tribunal de grande instance« .

Laure Bretton, édité par Yves Clarisse

Sept voitures brûlées dans le pays de Montbéliard et le Territoire de Belfort

1 janvier 2009

Deux voitures avant minuit, deux autres juste après : la triste habitude qui consiste à voir brûler des véhicules le soir du Nouvel an s’est confirmée mercredi soir dans le pays de Montbéliard.

Vers 23 h, pompiers et gendarmes sont intervenus rue de Champvallon, à Bethoncourt. Le feu s’est d’abord emparé d’une Mercedes avant de se propager à un 4×4 tout proche. Une fois le sinistre maîtrisé, les véhicules ont été rapidement enlevés. L’origine criminelle de l’incendie est privilégiée.

Vers 0 h 05, les pompiers sont intervenus à Montbéliard, avenue du 21e BCP. Peu avant 0 h 30, ils étaient appelés rue Oehmichen. Cette fois, aucun des deux incendies ne s’est propagé.

Du côté du Territoire de Belfort, trois voitures ont été détruites par des incendies durant la nuit de mercredi à jeudi

Nuit de la Saint-Sylvestre: plus de voitures brûlées mais pas d’incident grave

PARIS (AFP) — Avec 445 véhicules incendiés recensés à 6H00, contre 372 durant la même période l’an dernier, la nuit de la Saint-Sylvestre a enregistré une hausse de 19,62% des voitures brûlées mais aucun incident majeur n’est déploré par le ministère de l’Intérieur, selon un bilan provisoire.

Malgré ce bilan, le plus élevé des comptages officiels à 6H00 du matin communiqués pour les huit dernières années, le ministère souligne que la nuit de réveillon « a été unanimement perçue comme plutôt calme et sans incidents notables », précisant n’avoir recensé « aucun dégât aux biens immobiliers publics ou privés ».

Seul le bilan « exhaustif réalisé en fin d’après-midi (jeudi, ndlr) permettra d’avoir un résultat certain » des véhicules brûlés « comparé avec les 878 (véhicules brûlés) du bilan consolidé de 2008 et de 973 en 2007 », affirme l’Intérieur.

Au cours de la nuit, 288 personnes ont été interpellées (+ 11,20%), dont 219 placées en garde à vue (+ 31,93%).

« Seuls quatre fonctionnaires de police ont été légèrement blessés », relève le ministère qui note « très peu de prises à partie de véhicules de sapeurs-pompiers ou d’affrontements avec les forces de sécurité, notamment dans les quartiers sensibles ». Lorsqu’ils se sont produits, ils ont « été brefs et sporadiques ».

A Toulouse, les policiers ont tiré des gaz lacrymogènes vers 01H00 du matin place du Capitole pour accompagner les pompiers sur une intervention. Peu d’incidents toutefois ont été signalés dans la ville, où une trentaine de véhicules ont pris feu (contre 28 l’an passé), notamment dans les quartiers périphériques.

En Seine-Saint-Denis, où la ministre Michèle Alliot-Marie avait inspecté en début de soirée le dispositif (1.600 policiers et gendarmes), « il n’y a pas eu d’affrontement en violences urbaines », a assuré dans la nuit une source policière, sans communiquer de chiffres.

Dans ce département, la police avait auparavant « convoqué les jeunes connus pour violences urbaines ». « A peu près 60% ont répondu, et nous les avons mis en garde », a expliqué à la ministre Jean-François Herdhuin, directeur départemental de la sécurité publique.

Dans le Val-d’Oise, 43 véhicules ont brûlé, 24 en Seine-et-Marne, 23 dans les Hauts-de-Seine. « Pas d’incident particulier » à Paris, où 7.000 policiers, gendarmes, militaires et pompiers étaient mobilisés, selon la préfecture de police, qui renvoie, comme d’autres, vers le ministère pour un bilan chiffré.

Dans le Nord, 94 incendies de voitures ont été recensés, soit « un peu moins » que l’an dernier, selon les pompiers. Même tendance à Nantes, où la police recensait « sensiblement moins » d’incendies (22 départs de feu directs et 10 propagations).

Dans le Bas-Rhin en revanche, le bilan provisoire (50 voitures) égalait presque les chiffres définitifs du réveillon précédent (51).

Aux alentours de Lyon, une quarantaine de véhicules ont brûlé, ainsi qu’une petite trentaine en Isère.

En Gironde, un appartement a été ravagé à Lormont après que les débris d’un feu d’artifice sont tombés sur un balcon jonché de détritus, sans faire de victimes.

Le ministère avait communiqué pour la première fois en janvier 2008 un bilan actualisé du nombre de véhicules brûlés, après la révélation de chiffres en hausse par une radio. Auparavant, il s’y refusait, la Direction générale de la police nationale (DGPN) estimant qu’il ne serait pas « significatif ». Le bilan consolidé doit être publié en fin d’après-midi.

Toulouse : une douzaine de voitures incendiées

Ladepeche.fr

1 janvier 2009

À minuit et demi , une douzaine de voitures incendiées avaient été recensées par les services de police à Toulouse, dans le quartier de la Reynerie. À titre de comparaison, l’an dernier à la même heure, 28 véhicules avaient été brûlés dans la Ville rose, et au quotidien, ce sont quatre à cinq voitures qui sont la proie des flammes chaque nuit . Par ailleurs à Montauban, deux véhicules ont été incendiés hier vers 20 heures, cité des Chaumes.

Angers : sept véhicules et quatorze poubelles incendiés dans le département

1 janvier 2009

Délit devenu hélas classique, sept véhicules ont été incendiés durant la nuit de la Saint-Sylvestre: cinq à Angers et deux à Cholet. Quatorze poubelles ont également fait les frais de la nuit: 10 à Angers et 4 à Cholet. Selon les pouvoirs publics, cette Saint-Sylvestre a été finalement « assez calme ». Soixante policiers avaient été engagés dans des patrouilles à Angers, Cholet et Saumur. Sans compter les gendarmes mobilisés pour des contrôles d’alcoolémie.

32 incendies de voitures et des gardes à vue en cette nuit de réveillon, à Nantes

1 janvier 2009

41 voitures brûlées à Nantes l’an dernier, au cours de la nuit du Nouvel An, contre 32 la nuit dernière. Froid dissuasif ou forte présence des forces de l’ordre puisque 300 policiers et gendarmes étaient mobilisés ? Toujours est-il que malgré le nombre encore important de départs de feu, l’agitation dans certains des quartiers périphériques de Nantes est restée maitrisable. Un garçon de 13 ans surpris un rouleau de sopalin enflammé en main et cinq jeunes suspectés d’avoir jeté des pétards sur les policiers ont été interpellés. Ils sont actuellement en garde à vue au commissariat de Nantes.

Bas-Rhin: 50 voitures incendiées et 17 personnes interpellées

1 janvier 2009

Un premier bilan fait apparaître une cinquantaine de véhicules incendiés pour l’ensemble du Bas-Rhin. Par ailleurs 17 personnes ont été interpellées pour faits de violences urbaines.

La préfecture du Bas-Rhin dans un communiqué diffusé  vers 3 h 30 précise: « A cette heure-ci (1er janvier 2009 – 3h30 du matin) le nombre de véhicules incendiés est très comparable à celui de la Nuit de la Saint-Sylvestre 2007-2008 soit une cinquantaine de véhicules incendiés pour l’ensemble du département dont deux en zone de gendarmerie.
Ces chiffres partiels et en cours de vérification sont susceptibles d’évoluer et feront l’objet d’une consolidation. Un communiqué vous parviendra ce jour vers 18h00.
Par ailleurs le nombre d’interpellations pour faits de violences urbaines qui s’élèvent à 17 est important . Parmi ces 17 personnes il faut préciser que 4 sont des incendiaires arrêtés en flagrant délit. Enfin, il n’y a pas eu de dégradations significatives de biens publics. »
Un bilan plus complet devrait être diffusé d’ici 18 h ce soir.

Mulhouse: plus de voitures brûlées que l’an dernier

1 janvier 2009

Ce sont vraisemblement entre 30 et 40 véhicules qui ont été incendiés dans la région mulhousienne durant la nuit du réveillon. Des chiffres pour l’instant non officiels puisque les autorités n’ont pas encore communiqué sur le sujet.

Une trentaine de voitures auraient ainsi été brûlées à Mulhouse et l’on signale aussi un cas à Riedisheim, Wittenheim (un mini bus) et Rixheim.

Un bilan global pour le Haut-Rhin est attendu en fin d’après-midi, mais on peut rappeler que le chiffre officiel des incidents du réveillon faisait état l’an dernier de 15 véhicules brûlés dans la région mulhousienne.

Montauban. Les Chaumes : deux voitures incendiées en début de soirée

Ladepeche.fr

1 janvier 2009

Le président de la République n’avait pas encore terminé son discours de fin d’année qu’en tout début de soirée, hier, un véhicule a été détruit dans un incendie à Montauban.

Vers 19h45, un feu, dont on ignorait hier soir l’origine exacte, s’est déclaré dans cette voiture stationnée impasse Marchand dans la cité des Chaumes. Prévenus, les pompiers et les services de police se sont rendus sur place. L’incendie a été rapidement maîtrisé.

Quelques minutes plus tard, un deuxième véhicule a également été la proie des flammes dans la même rue.

Franche Comté : Une dizaine de véhicules incendiée durant la nuit du 31

pleinair.net

1 janvier 2009

Une dizaine de véhicules a été incendiée cette nuit en Franche Comté. Rappelons que deux voitures et un bus ont brûlé à Saône, près de Besançon. En France, ce sont 445 véhicules (selon un bilan provisoire) qui ont été incendiés au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre, contre 372 durant la même période de l’année précédente.

Au moins 445 véhicules incendiés pendant la nuit dans l’hexagone

01/01/2009

La nuit de la Saint Sylvestre 2008-2009 a été émaillée en France de quelques incidents malgré un dispositif de sécurité renforcé. Au moins 445 véhicules ont en effet été incendiés au cours de cette nuit, contre 372 l’an dernier au même moment, selon un bilan provisoire « des faits vérifiés à 6H00 » publié jeudi par le ministère de l’Intérieur. Ce bilan provisoire fait apparaître une augmentation du nombre de véhicules brûlés de 73, soit de 19,62%. Dans le même temps, 288 personnes ont été interpellées contre 259 l’année précédente (+ 11,20%), dont 219 placées en garde à vue contre 166 (+ 31,93%).

Toutefois, cette nuit de la Saint-Sylvestre « a été unanimement perçue comme plutôt calme et sans incidents notables », estime le ministère de l’Intérieur qui souligne que « très peu de prises à partie de véhicules de sapeurs-pompiers ou d’affrontements avec les forces de sécurité, notamment dans les quartiers sensibles » ont été constatés. De plus, lorsque ces derniers se sont produits, ils ont « été brefs et sporadiques », ajoute-t-on de même source. « Seuls quatre fonctionnaires de police ont été légèrement blessés », relève la place Beauvau, ajoutant n’avoir recensé « aucun dégât aux biens immobiliers publics ou privés ».

Le ministère de l’Intérieur note cependant que seul le bilan « exhaustif réalisé en fin d’après-midi (jeudi, ndlr), permettra d’avoir un résultat certain » des véhicules brûlés « comparé avec les 878 (véhicules brûlés) du bilan consolidé de 2008 et de 973 en 2007 ». Un bilan consolidé devrait être publié en fin d’après-midi jeudi.

reuters.com – 01/01/2009 à 09:31 – 280 mots

477147str3p907451d787213g_apx_470__w_ouestfrance_

445 véhicules incendiés durant la nuit de la Saint-Sylvestre

1 janvier 2009

PARIS (Reuters) – Le nombre de véhicules incendiés au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre en France est en augmentation d’une année sur l’autre, selon un bilan provisoire obtenu auprès du ministère de l’Intérieur.

Vers 06h00, les autorités recensaient 445 voitures brûlées contre 372 l’année dernière, soit une progression de l’ordre de 20%.

Les forces de l’ordre ont procédé par ailleurs à 288 interpellations, contre 259 dans la nuit du 31 décembre 2007.

200901010575_w350

« Il y a eu peu de ‘contacts’ avec les forces de police et de gendarmerie et les pompiers mais une augmentation des incendies qu’on ne s’explique pas pour l’instant », a déclaré un responsable du ministère de l’Intérieur.

Dans l’attente d’un bilan consolidé, qui devrait être disponible en fin d’après-midi, ces premières estimations ne fournissent pas la répartition géographique de ces incidents.

Dans le Bas-Rhin, une cinquantaine de véhicules ont été incendiés au cours de la nuit, selon un bilan provisoire fourni par la préfecture. « Ces chiffres partiels et en cours de vérification sont susceptibles d’évoluer et feront l’objet d’une consolidation », indique-t-on de même source.

La majorité des dégradations de véhicules a été constatée en zone urbaine, notamment dans l’agglomération de Strasbourg.

Dix-sept personnes, dont quatre incendiaires arrêtés en flagrant délit, ont été interpellées au cours de la nuit, précise la préfecture.

A Toulouse, douze voitures ont été incendiées avant minuit dans la périphérie de la ville, dans les quartiers Bagatelle et La Reynerie, a-t-on appris de source préfectorale.

A Nantes, une dizaine de véhicules ont été incendiés dans les quartiers sensibles de la ville, a annoncé la police, qui évoque une « nuit de réveillon plutôt calme ».

Henri-Pierre André avec Thomas Calinon à Strasbourg, Nicolas Fichot à Toulouse et Guillaume Frouin à Nantes, édité par Gregory Schwartz

445-vehicules-incendies-durant-la-nuit-de-la-saint-sylvestre

~ par Alain Bertho sur 1 janvier 2009.

 
%d blogueurs aiment cette page :