URGENCE MEXIQUE

APPEL À SIGNATURES

Madame, Monsieur, chers amis,

Nous vous faisons parvenir, en document attaché, les conclusions et recommandations de la VIème Commission Civile Internationale d’Observation des droits humains au Mexique, à laquelle nous avons participé avec cinquante autres personnes venues d’une dizaine de pays. Au cours de ce travail, nous avons pu nous rendre compte de l’efficacité et de la rigueur du travail de la CCIODH.

Ainsi, une expertise médico-psychologique que nous avons réalisée en prison auprès de deux prisonniers politiques préalablement séquestrés et torturés a été rendue publique dans des conditions qui ont abouti à leur libération, et cet événement ponctuel a été suivi d’un large mouvement pacifique des prisonniers politiques des états du Chiapas et du Tabasco, visant à obtenir la révision des décisions judiciaires iniques.

Par ailleurs nous avons constaté que la VIème intervention de la CCIODH s’est effectuée dans un moment particulièrement critique de la situation des droits humains au Mexique, situation qui appelle une vigilance internationale et des prises de position urgentes.

Vous trouverez ci-joint le texte provisoire des conclusions et recommandations de la Commission, basé sur 280 entretiens enregistrés auprès de 596 personnes, au Chiapas, à Oaxaca, à Atenco et à la ville de Mexico. La commission s’est efforcée de rencontrer l’ensemble des acteurs sociaux et institutionnels et elle s’est également ouverte à l’écoute de nombreuses situations individuelles..

conclusions de la commission en pdf

Le rapport final en cours d’élaboration, présentera l’ensemble des données d’enquêtes qui étayent les conclusions et propositions que vous pouvez lire en document attaché. D’ores et déjà des idées fortes se dégagent qui constituent un ensemble cohérent.

La commission a ainsi abordé la lourde problématique du lien entre le néolibéralisme et la résurgence actuelle d’une culture répressive qui rappelle dramatiquement les pages noires des années 1970. Parmi de nombreux sujets de préoccupation, on soulignera ici l’évolution très inquiétante des organisations paramilitaitaires, la permanence de l’impunité dans des cas de viols, de morts et de disparitions ou encore les cas de déplacement forcés de population pour satisfaire aux intérêt économiques de multinationales européennes, états-uniennes et canadiennes.

Un ensemble de recommandations constituent l’enjeu majeur de ce travail qui s’adresse à la fois aux autorités mexicaines et à communauté internationale. Le rapport recommande ainsi la réactivation des accords de San Andrés (signés par le gouvernement mexicain en 1996), et la réalisation des avancées contenues dans la Déclaration Universelle des Droits des Peuples Indigènes, approuvée par les Nations Unies en 2007, et qui fait notamment obligation aux Etats d’organiser des consultations avec les peuples indigènes pour définir dignement les conditions qui autorisent des projets affectant leurs terres et leurs ressources.

Vous pourrez lire également que la CCIODH considère comme indispensable la mise en place d’un ensemble de mesures de réparation dans les cas d’atteinte massive des droits humains. Pour une justice pleine, ces réparations doivent inséparablement traiter les dimensions psychologiques, morales, juridique, économique, sociale, ainsi que la reconnaissance de la vérité historique, qui doit permettre la constitution d’une mémoire collective capable de prévenir la reproduction dans le futur de situations identiques.

Madame, Monsieur, chers amis,

Nous avons des signes clairs qu’un mouvement d’opinion international pourrait peser positivement sur la situation des droits humains au Mexique. La CCIODH apportera son rapport au Parlement Européen, si possible devant l’ensemble des députés, ainsi qu’aux Nations Unies. Ce seront des initiatives très importantes. Mais elles auront d’autant plus de poids qu’elles seront appuyées par un mouvement citoyen dans nos différents pays.

C’est pourquoi nous vous proposons d’envoyer à notre adresse votre soutien à cette démarche en indiquant vos :


Nom :

Prénom :

Profession / responsabilité :

Ville ou Pays

MAIL

Naturellement vous pouvez faire circuler largement cet appel. Nous pouvons également nous déplacer pour des débats autour de films.

En vous remerciant de votre attention à ce message.

Concepcion Doray, Bernard Doray

~ par Alain Bertho sur 30 mars 2008.

 
%d blogueurs aiment cette page :