Engagement citoyen 2007

Association internationale des sociologues de langue française

logo-nbu-03.jpg

Colloque international

L’ENGAGEMENT CITOYEN

Sofia, Nouvelle Université Bulgare

28-30 septembre 2007

Les évolutions des sociétés ces vingt dernières années sont décrites par beaucoup d’observateurs et d’analystes comme une prolifération démocratique. Il est vrai que les institutions démocratiques telles le suffrage universel, les élections libres, le pluralisme politique, la division des pouvoirs, les libertés civiles et politiques, trouvent des nouveaux espaces et de nouvelles dynamiques. De processus divers de démocratisation touchent actuellement tous les coins du monde : l’Europe centrale et orientale post-communiste, les républiques de l’ex URSS, l’Afrique sub-saharienne, le monde arabe, l’Amérique du Sud, l’Asie centrale et orientale, le Moyen Orient. Ces processus ont leurs dynamiques propres aussi dans les pays qualifiés de démocraties anciennes et stables en Europe occidentale et en Amérique du Nord.

Cette vague de démocratisation est porteuse de nouveaux messages et de nouveau problèmes de la société et de l’éternel rapport entre individu et communauté. Il ne s’agit pas d’une simple continuation de la démocratie occidentale, telle qu’on l’a vu s’établir au 18e et 19e siècle, mais d’une nouvelle étape de la démocratisation, qui met en cause beaucoup de concepts traditionnels et pousse à reformuler un certains nombre d’idées sur le phénomène démocratique.

Beaucoup d’ouvrages critiques et analytiques sur ces nouvelles manifestations du phénomène démocratique parus ces deux dernières décennies appellent à une réflexion plus large et plus générale sur ce renouveau démocratique dans une perspective nécessairement comparée. D’un côté la comparaison entre les processus de démocratisation dans les divers pays et parties du monde est déjà bien en marche dans plusieurs projets scientifiques et universitaires. D’un autre côté, la comparaison est souvent faite sur les concepts déjà en fonction, ce qui empêche parfois de saisir les nouveaux phénomènes, d’expliquer les nouvelles évolutions et de produire des nouveaux concepts pour une explication qui tient compte des diversités dans le monde.

Une observation des processus sociaux et politiques ces vingt dernières années attire l’attention sur un paradoxe : la prolifération des pratiques démocratiques va ensemble avec un désengagement civique, une démobilisation politique des citoyens, une baisse de la participation électorale, une crise de la confiance de la société envers le monde politique. Le problème à discuter reste le désengagement des citoyens, le retrait de la politique et, d’une perspective plus générale, le retrait des individus de la vie sociale.

L’engagement citoyen sera articulé en quelques volets :

· engagement citoyen et engagement politique ;

· action politique et action des citoyens ;

· apathie et désillusion de la politique ;

· la Cité et le civisme.

Le colloque initié par le Département des sciences politique est organisé avec la participation et le soutien de l’AISLF et de l’Ambassade de France a Sofia.

Comité scientifique

Antony Todorov, Nouvelle Université Bulgare

Anna Krasteva, Nouvelle Université Bulgare

Monique Hirschorn, Université Paris V Sorbonne

Jean-Michel De Waele, Université Libre de Bruxelles

Pascal Perrineau, CEVIPOF

Antony Galabov, Institut de sociologie

Comité d’organisation

Antony Todorov, Anna Krasteva, Katya Hristova, Petya Georgieva,

Irena Todorova, Iva Pavlova

La langue de travail est le français, des communications en anglais seront aussi acceptées.

***

Programme

28 septembre

Ouverture

Président Anna Krasteva

Antony TODOROV – présentation du colloque

Serguei IGNATOV, recteur de la NUB

Mme Meglena KUNEVA, commissaire européen

Monique HIRSCHORN, présidente de l’AISLF

Ilf BENCHEIKH, chef de projet AUF

Daniel SOTIAUX, Délégation Wallonie-Bruxelles

28 septembre

Démocratie et engagement

Antony TODOROV, NUB : Y a-t-il démocratie sans participation citoyenne?

George CONTOGEORGIS, Université Pantheion d’Athènes : Quelle citoyenneté pour quel engagement

Anna KRASTEVA, NUB : De l’individu postcommuniste au citoyen européen

Monique HIRSCHORN, Université de Paris 5 : Confiance et engagement

Slobodan Milacic, Université de Bordeaux : Ambigüité de la démocratie participative new look

Michel HASTINGS, Institut d’Etudes Politiques de Lille : Le civisme émotionnel. Un nouvel âge démocratique ?

Temps et lieux de l’engagement

Serge WOLIKOFF, Université de Dijon : Les matrices de l’engagement dans la durée

André Petitat, Université de Lausanne : Education et citoyenneté

Jean VIGREUX, Université de Dijon : L’engagement dans les sociétés rurales

Mileva GUROVSKA, Institut de Sociologie, Université de Skopje : La démocratie dans le domaine du travail

Lidia Denkova, NUB : Morale ou éthique: sur quoi fonder un engagement citoyen?

Simeon ANGELOV, Académie Bulgare des Sciences Ou sont les repères pour un engagement citoyen?

L’engagement en Europe

Jan Spurk, Université René Descartes – Paris 5. : Entre fatalité et liberté. De l’engagement citoyen en Europe

Atanas SEMOV, Institut de Droit Européen, Sofia : La citoyenneté européenne ou la construction d’une nation politique

Bernard ROUDET, Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire, Université de ParisX – Nanterre : Les jeunes Européens et l’engagement démocratique

Bernadette SMEESTERS, IFAG : Citoyenneté européenne et gestion des organisations : principes et formation

Katia HRISTOVA-VALTCHEVA, Nouvelle université bulgare : Société civile et le processus politique de l’UE : repenser le déficit démocratique

Grigoriou Panayiotis, Université d’Egée : Régions européennes et prise de décision

Valerius M. CIUCA, Marc RICHEVAUX, Valerie BAUER DE FRANCE, Université du Littoral, Cote d’opale : Civisme et conscience en Europe

29 septembre

L’engagement au quotidien

Jean-Pierre CORBEAU, Université de Tours : Le mangeur citoyen peut-il être instrumentalisé ?

Georges HENAULT, IFAG : La consom’actrice citoyenne

Marie-Blanche TAHON, Université d’Ottawa : Hommes et femmes : du quotidien au politique

Antony GALABOV, Institut de sociologie : Socialisation et participation. D’un sujet désorienté vers un citoyen engagé

Nair Teles et Domingos LANGA, Université Eduardo Mondlane, Maputo : La jeunesse dans la ville: l’apprentissage citoyen au Mozambique

Crina VERGA, Université « Mihail Kogalniceanu » de Iasi : La participation citoyenne : exemples roumains

La contestation

Alain BERTH O, Université de Paris 8 : Citoyenneté et mondialisation : perspectives et contradictions de l’altermondialisme

Anna RYCKMAN, Université de Silésie : Contestation satirique dans la Pologne démocratique

Radosveta KRESTANOVA, NUB : Ecologie et contestation: la nouvelle vague verte en Bulgarie

Massimo CERULO, Université de Calabrie : Apathie et désillusion de la politique italienne

Marina d’AMATO, Université de Rome : Exclusion et inclusion : exemples italiens

Eduard TIRYAKIAN, Université Duke :Dégâts du terrorisme/antiterrorisme: le recul de la démocratisation aux Etats-Unis

La société civile

Jean-Francois CROMBOIS, Université Américaine, Blagoevgrad : L’associabilité comme engagement citoyen :

Galina KOLEVA, Institute of Sociology, Sofia : la participation bulgare dans les groupes d’intérêts européens

Nadia Badrus, Institut de recherches socio-humaines, Sibiu : Solutions collectives ou solutions individuelles : dilemmes roumains

Gautier PIROTTE, Institut des Sciences Humaines et Sociales, Université de Liège : Société civile en Roumanie

Lidija HRISTOVA, Institut de recherches sociologiques, politiques et juridiques, Skopje : Société civile en Macédoines: réussites et limites

Bernard GAGNON, Université du Québec à Rimouski : Citoyenneté et diversité culturelle:

le débat québécois sur la question de l’intégration des immigrants

Citoyenneté

Daniel FILATRE, Université de Toulouse le Mirail : L’action publique dans la France post-moderne

Tania TOMOVA, Université de Sofia : Organisations citoyennes et politiques publiques en Bulgarie

Magdaléna HADJIISKY, Institut d’Etudes Politiques de Strasbourg : L’engagement participatif en République tchèque (1989-1991) : sociologie d’un échec

Catherine LUTARD-TAVARD : Illusion et apathie : le dynamisme mort-né des citoyens ex-yougoslaves

Alina GANEA, Université « Dunãrea de Jos » de Galaţi, Roumanie : Éveil de la conscience citoyenne dans la presse écrite roumaine

Rumen Stefanov, NUB : Combattre la corruption ?

Gora MBODJ, Université Gaston Berger de Saint Louis : La citoyenneté au Sénégal

~ par Alain Bertho sur 18 décembre 2007.

 
%d blogueurs aiment cette page :