Etude sur les blogs des jeunes de Nanterre

 

Etude réalisée pour la Mairie de Nanterre, dans le cadre des Assises de la jeunesse 2006

Décembre 2006

Anne Duhin, anthropologue, Université de Paris 8

Introduction

Pour cette recherche j’ai visionné environ 80 blogs, j’ai eu une lecture plus précise d’une quarantaine d’entre eux. L’ensemble de ces blogs est l’œuvre de jeunes Nanterriens, filles et garçons. Leur âge varie de 10 à 24 ans. J’ai privilégié l’étude de blogs dans lequel il était clairement indiqué que la personne était de Nanterre (soit dans l’adresse du blog, soit dans le profil du bloggeur ou encore dans les photos elles-mêmes).

J’ai étudié majoritairement des blogs qui étaient encore mis à jour par les bloggeurs, mais aussi des blogs qui avaient été arrêtés depuis quelques mois, parce qu’ils me semblaient intéressants.

J’ai sélectionné les blogs en prenant soin de varier le sexe, l’âge, les types de blogs (centrés sur un thème ou des blogs généraux sur sa vie, ses amis), et enfin les différentes cités existant à Nanterre.

Ma démarche a été d’analyser le contenu des blogs afin de porter une réflexion sur ce type d’expression spontanée, mais également de montrer quel est le rapport des jeunes au monde en repérant et en analysant les thèmes mis en valeur par les bloggeurs.

I. Caractéristiques des blogs

Les caractéristiques présentées ici s’appuient sur les blogs que j’ai consultés et ne sont donc pas exhaustives.

· Le blog est un moyen d’expression dont le contenu est en perpétuel changement, puisque le bloggeur le modifie à chaque fois qu’il actualise son blog, mais aussi parce qu’il peut, à tout moment, revenir sur ce qu’il a mis dans les pages précédentes ou même encore tout effacer s’il le désire.

· Le nombre. Un bloggeur peut avoir un ou plusieurs blogs. Certains bloggeurs tiennent plusieurs blogs en même temps (de 2 à 4), chaque blog ayant alors un thème différent. D’autres arrêtent parfois un blog pour en commencer un nouveau afin de lui donner un autre style et laissent l’ancien libre à la consultation. Un blog peut également être tenu par plusieurs personnes ou par une personne pour un groupe d’amis (c’est le cas, par exemple, de jeunes sportifs qui mettent les photos de leurs compétitions[1] ou d’amis de la faculté[2]).

 

· Durée des blogs. Elle va de 2 ans et demi à quelques jours. La majorité des blogs consultés sont tenus entre 8 mois et un an. Il faut également préciser que beaucoup de personnes font des blogs, les tiennent pendant quelques mois, puis les arrêtent. D’autres, de façon plus rare, font un blog pour dire une chose une seule fois et ne le mettent plus à jour.

· Fréquence d’utilisation des blogs. Elle est très variable d’un blog à un autre et pour un même blog. Peu de blogs sont alimentés tous les jours, en moyenne les bloggeurs l’alimentent une fois par semaine.

· Contenu des blogs. Les blogs contiennent des rubriques dans lesquelles on peut mettre des images, des sons ou des textes.

Les images. Ce sont des photos, des montages photos, des vidéos. Les images peuvent être prises par le bloggeur ou par ses amis. On trouve également des images que l’on peut télécharger sur le net et plus spécifiquement sur le serveur du blog (humour, politique, marques, affiches de cinéma, extraits de feuilletons, etc).

Les sons. On peut entendre des chansons de chanteurs que le bloggeur aime, souvent du rap, mais aussi des chansons dont le bloggeur a écrit les paroles et qu’il chante lui-même ou avec des amis. Le bloggeur a également la possibilité de laisser des messages sonores.

Les textes. On peut lire des poèmes, des paroles de chanson, des réponses à des interviews, des articles de journaux, etc.

Organisation de chaque rubrique. Chaque rubrique comporte un titre donné par le bloggeur et la possibilité d’y adjoindre des commentaires. Les pratiques sont assez variables, puisque sur certains blogs on trouve très peu de commentaires ou titres mis par le bloggeur lui-même, alors que d’autres commentent assez abondamment le contenu de chaque rubrique.

· Côté esthétique du blog. Un blog se doit d’être beau à regarder, d’avoir un design particulier. Lorsque l’on visionne un blog on entre dans un univers, celui créé par le bloggeur.

· Type de langage utilisé. Il y a une inventivité totale sur l’écriture : l’orthographe des mots est à la libre appréciation de l’auteur, on écrit souvent phonétiquement, on utilise aussi des abréviations connues de tous[3] et du verlan.

· Le rôle des commentaires. Dans chaque rubrique, il y a la possibilité pour le visiteur qui vient sur le blog de laisser un commentaire. Le bloggeur peut exercer un contrôle sur ces messages, en refusant des les faire figurer ou en les effaçant.

-Les commentaires sont importants puisque l’un des objectifs du blog c’est qu’il soit lu par le plus grand nombre de personnes, et par conséquent qu’il y ait le plus de commentaires possibles. Le bloggeur va donc solliciter les commentaires des gens qui passent sur son blog en mettant des photos pour faire réagir ses amis ou encore des rubriques pour leur faire plaisir. Il peut également poser des questions aux visiteurs, lancer des sondages (sur la meilleure cité, la qualité de son blog, etc).

Type de commentaires. Les commentaires sont souvent courts et n’engagent pas de grandes discussions. On trouve des exclamations, des commentaires pour rire, des insultes. Beaucoup de visiteurs y laissent leurs impressions générales sur le blog ou le bloggeur, ou sur un thème précis de la rubrique du bloggeur. Certains messages n’ont aucun lien avec la rubrique, mais sont l’occasion de laisser l’adresse de son propre blog pour inciter à aller le visiter. Parfois des discussions un peu plus soutenues s’engagent entre bloggeurs (ex : discussions sur la cité Pablo pour savoir si c’est un lieu que l’on doit présenter comme dangereux, où il y a du trafic de drogue, ou si l’on doit en parler autrement, discussions sur des chansons de rap.)

· A qui sont destinés les blogs ? Ils sont avant tout adressés aux amis et aux gens qui connaissent le bloggeur, de sorte que parfois si l’on ne connaît pas la personne on a du mal à suivre ce qu’elle présente. Mais ils sont aussi destinés à un lecteur potentiel, puisque l’on a bien conscience du caractère public du blog.

· Thèmes rencontrés. La majorité des blogs visionnés sont des blogs où l’on parle de soi, de sa vie, de ses amis, de son lieu de vie, de ce que l’on aime, des moments agréables que l’on passe, de ce qui révolte. D’autres blogs sont consacrés à un thème particulier, qui peut être de la musique (rap du 92, chansons que l’on chante soi même, etc), un sport pratiqué entre amis (Es Nanterre), la faculté, la diffusion de films crées soi même ou encore de photos/montages, un blog pour expliquer sa religion.

Listes des thèmes rencontrés : « moi » – les amis – la famille − les vacances – les bons moments passés entre amis (fêtes, sorties au restaurant, mariages, etc) – l’école (collège, lycée, faculté) – son pays d’origine – Nanterre – la cité – le 9.2 – le sport (foot, boxe) –la religion – une passion (boxe, la natation, la chanson, moto cross, etc.) – le rap – l’amour – les marques (sportives, de vêtement, voitures, motos) – Feuilletons et films préférés – stars (acteurs, chanteurs, sportifs) – sujets politiques et de société (police, émeutes urbaines, Sarkozy, Saddam Hussein, Ben Laden, Bush, le racisme, hommages à des jeunes tués à Nanterre, le vote).

· Blogs de filles ? Blogs de garçons ? Même si j’ai visionné quelques blogs qui avaient un design et des thèmes propres aux filles adolescentes (réflexions sur l’amour, design rose bonbon, etc), sur l’ensemble des blogs rencontrés je ne conclurai pas à une différence flagrante entre la façon de tenir un blog selon que l’on soit fille ou garçon, les filles parlant tout autant que les garçons du foot, que de leur cité ou du rap.

II. Analyse

J’ai centré mon analyse sur quelques thèmes que j’aborderai sous forme de points.

1. Les déclinaisons du « moi ».

L’un des thèmes principal des blogs, c’est le bloggeur lui-même. Dans les blogs, on trouve de nombreuses photos du bloggeur, mais la référence à soi est convoquée également à travers d’autres thèmes, on pourrait dire à travers tous les thèmes évoqués par le bloggeur. Il s’agit de montrer qui l’on est, quelle est sa vie, ce qui fait sa singularité et cela passe aussi par la référence à un multiple de choses, telles que ses amis, ce que l’on aime, là où l’on habite (sa cité, sa tour, sa ville, son département), ses origines, sa religion, ses opinions sur la société, sa famille, une passion. Je m’arrêterai sur quelques thèmes.

La représentation de soi.

-On trouve des photos du bloggeur qui le mettent physiquement en valeur. Le but est de se montrer sous son meilleur jour, montrer qu’on est beau/belle afin d’attirer les commentaires positifs sur sa personne. Sur certaines photos on assiste à des mises en scènes du bloggeur dans lesquelles il prend des poses de mannequin ou de star posant pour un magazine. Certains font également des montages photos.

-On rencontre à nouveau cette focalisation sur « soi » et cette mise en valeur dans des montages où le prénom de bloggeur est associé à une marque connue.

-Le bloggeur joue également avec son image et la façon dont il se représente : certains font des montages avec leur photo comme si c’était une publicité pour un parfum, d’autres se représentent à côté d’une star comme s’ils la connaissaient très bien et font croire, pour rire, que c’est leur grande amie. Dans la représentation de soi on joue sur le vrai et le faux, le côté comique.

-On trouve également des photos du bloggeur dans ses différents lieux ou moments de vie : devant la tour de sa cité, devant son école, exerçant un sport (boxe, acrobatie, football), devant une belle voiture, sur son lieu de vacances. Le but est de montrer sa vie et de la mettre en valeur.

– Le blog est aussi un endroit où l’on se montre en train d’enfreindre un interdit : boire, fumer un joint.

Les amis.

Présenter ses amis c’est également montrer qui l’on est. Les qualités de ses amis se reflètent sur sa propre personne. Présenter la relation que l’on a avec une personne c’est aussi montrer différentes parties de sa personnalité.

La cité, Nanterre, le 9.2.

Pour beaucoup, faire référence à la cité dans laquelle on habite, la ville et le département, c’est aussi dire qui l’on est et marquer sa spécificité. Cela se traduit souvent en image par des montages où l’on voit la photo du bloggeur, le nom de la ville, le nom de sa cité et les chiffres du département.

Le pays d’origine

Dans de nombreux blogs, référence est faite aux origines du bloggeur (algérienne, tunisienne, marocaine, égyptienne, malienne, portugaise, italienne, etc). On trouve parfois cette mention dans la présentation que le bloggeur fait de son blog (exemples de commentaires : « algérienne, italienne et fière de l’être »), et dans les rubriques du blog sous forme de drapeau du/des pays d’origine, de montages photos où l’on voit le bloggeur sur fond des couleurs du drapeau de son pays d’origine, le nom de la ville de ses parents (exemples de commentaires associés : « Algérie mon pays », « Maroc en force »), des photographies des chefs d’Etat, le soutien aux équipes de football, mais aussi au travers de photos de son pays d’origine prises pendant les vacances (« mon bled »). Certains bloggeurs parlent également du manque du pays, après un retour de vacances. On fait aussi figurer des hommages rendus aux parents pour dire ce que cette/ces cultures leur a/ont apporté et qu’ils en sont fiers. Loin de correspondre à un repli communautaire, je pense que c’est un élément supplémentaire qui permet d’affirmer qui l’on est, de se singulariser et de montrer sa spécificité. Au même titre que l’on affirme que l’on est de telle cité, que Nanterre c’est sa ville et le 9.2 son département et qu’on en est fier, on fait référence à son pays d’origine. La phrase d’une bloggeuse : « Algérienne, italienne, fière de l’être, représente en force la cité Pablo à Nanterre en force », ou encore « 92 Nanterre egyptiano » illustrent ce point.

2. Les amis, la famille.

Une large place est faite dans les blogs aux amis, mais aussi à la famille.

Les amis.

C’est le deuxième grand thème des blogs. Les amis sont doublement importants, d’une part parce que ce sont des lecteurs et commentateurs privilégiés du blog, d’autre part, parce qu’ils occupent une grande place dans la vie des adolescents.

-Les amis sont représentés par des photos individuelles, avec leur vrai prénom ou leur surnom, à côté desquelles le bloggeur peut écrire les qualités de son ami(e), les bons moments passés ensemble. C’est aussi le moment de les taquiner (exemple : « grand voleur de Mp3 »), de remercier pour un soutien, une aide, de souhaiter un anniversaire, de leur témoigner de l’affection et de leur dire à quel point ils comptent, ou de faire mention d’un petit différend que l’on a avec eux. Faire figurer la photo de son ami, c’est aussi le présenter aux lecteurs du blog qui ne le connaissent pas et lui permettre une rencontre avec une personne du sexe opposé (souvent dans la présentation qui est faite de l’ami, on précise s’il est célibataire ou pas). On trouve également des rubriques où le bloggeur se prend en photo avec chacun de ses amis et fait mention de la relation singulière qu’il a à lui. Certains bloggeurs distinguent et présentent leurs amis en fonction de leurs différents lieux de vie : la cité dans laquelle ils habitent (dans ce cas, l’ami est pris en photo devant sa tour, avec le paysage de la cité derrière lui, exemple de commentaire : « un ami de Pablo »), le collège ou le lycée.

– On trouve également des photos collectives : la bande d’amis, les amis de l’école, les amis avec lesquels on partage un loisir, les amis de la cité. Dans ce cas, c’est l’appartenance à un groupe qui est mise en valeur. Toutes ces photos respirent la joie, la bonne humeur, les rires et sont des témoins des bons moments passés ensemble : lors de vacances, d’une sortie entre amis au restaurant, au Parc Astérix, à Disneyland, une fête, un mariage, photos prises après un cours de sport dans les vestiaires, etc.

 

– Les photos et les commentaires sur les amis reflètent également un esprit ouvert à la diversité, à la différence de la part des jeunes : lorsque l’on présente un ami on met en valeur son pays d’origine, même s’il est différent du sien. De nombreux bloggeurs souhaitent un bon ramadan à leurs amis, même s’ils ne sont pas musulmans. De plus, dans les blogs il y a une présence assez équilibrée des amies filles et des amis garçons, les photos et les commentaires laissent transparaître de belles amitiés entre les jeunes des deux sexes.

La famille.

La famille est assez présente dans les blogs et dans un rapport non conflictuel. On trouve des portraits des mères, des pères, ensuite viennent les frères et sœurs, les cousins et les cousines, neveux et nièces, les oncles et tantes. On peut également voir des photos de réunions de famille. Les bloggeurs sont fiers de montrer leur famille.

3. Les passions

Les passions exercées par les bloggeurs eux-mêmes.

Boxe, acrobaties, natation, brake dance, etc. On se montre alors pratiquant sa passion, seul ou en groupe. Mais le blog est aussi un moyen de montrer ses talents, ses productions et de demander l’avis des personnes qui passent sur le blog. C’est par exemple le cas des personnes qui mettent leurs chansons sur leur blog[4] et où le visiteur peut noter leurs prestations, faire des commentaires, donner des conseils.

Les passions que l’on a.

Pour une star, le rap, un sport, un feuilleton, un film et que l’on montre dans son blog, parfois en ne consacrant son blog qu’à cette passion.

4. La cité, Nanterre, le 9.2.

La référence à la cité, à la ville et au département dans lequel vit le bloggeur est très présente dans les blogs, certains blogs étant parfois même centrés sur ce thème[5].

-Cette référence se donne dans les adresses des blogs et dans les noms des blogs. Exemples d’adresses : « Les Pablos », « Nant−R−92 », « Nanterreville tkt », « Vieuxpont », « la meuf du 92 » ; « Yacine92000 ». Exemples de noms de blogs : « ma cité Pablo Picasso à Nanterre », « Snake Tah Nanterre ! », « Nanterre Université », « Qu’est-ce qu’on ferait sans Nanterre quand même ! », « Nanterre ville en force », « Nanterre 92, Hauts de Seine, mon 2ème pays », « blog de la cité rose à Nanterre », « chérif le nanterrien », « vip bato ».

-Cette référence à la cité, à Nanterre et à son département se donne également à l’intérieur des blogs par des photos, des vidéos parfois très belles[6] de la cité, de sa tour, des montages où apparaissent le nom de la cité, le nom de Nanterre, le département 92 et/ou Hauts de Seine. Certains blogs contiennent une série de montages de ce genre dans des design de types différents, souvent très esthétiques.

-La première idée véhiculée à travers ces références est une mise en valeur de sa cité et le sentiment que le bloggeur et ses amis représentent leur cité. La cité est alors évoquée par des photos de celle-ci, mais aussi les photos et les commentaires sur les jeunes qui y vivent. Un blog consacré à la cité Pablo Picasso[7] à pour titre « le skyblog officiel de la cité de Pablo Picasso ». A l’intérieur on trouve des photos, des montages du bloggeur, de ses amis, de la cité Pablo Picasso. A chaque fois que le bloggeur met des photos de ses amis il fait une référence à la cité : « les pablos toujours présents », « 2 mecs des pablos », « Cédric, mec des tours Aillaud ». Les amis sont d’ailleurs toujours pris avec en toile de fond la cité.

– Evoquer sa cité c’est aussi rendre compte d’un attachement au lieu où l’on habite. Il arrive souvent que le bloggeur prenne en photo son immeuble pour dire que c’est là qu’il est né et qu’il a grandi.

– On remarque également que les jeunes valorisent leur appartenance à leur cité, leur ville et leur département pour se mettre en concurrence avec des jeunes d’autres cités, d’autres villes et d’autres départements. L’auteur d’un blog peut écrire « Nanterre en force ! », « le 92 en force », ou « Pablo en force » et s’en suit une série de commentaires des autres bloggeurs pour approuver ou pour railler ces affirmations et déclarer que c’est sa cité, sa ville ou son département qui est le mieux. Les bloggeurs proposent aussi des votes pour élire la meilleure cité. C’est la guerre des boutons version XXI ème siècle. On peut aussi établir un parallèle entre ces pratiques et des fêtes traditionnelles qui ont lieu dans certaines villes italiennes (je pense notamment à Gubbio et à Sienne), dans lesquelles une fois par an, chaque quartier revêt une couleur particulière et les défend en relevant différents défis.

-Un troisième point est celui de la représentation de son lieu de vie en l’associant à la drogue, à la violence, aux pitbulls. Cela se traduit par des montages dans lequel on trouve associé au nom de la cité, de la ville et du département, des armes, le nom de la ville en « lettres de feu », une photo de la cité en train de brûler, les mots « banlieue », « danger » et « ghetto ». Certains bloggeurs font également apparaître un classement officiel des zones urbaines sensibles afin de mettre en exergue que c’est leur ville la plus dangereuse. Dans le même ordre d’idée on trouve le montage d’un panneau signalétique où il est écrit « Bonjour vous entrez dans la cité du vieux pont/le 92/Nanterre. Fermez vos portières, enlever vos bijoux et tout ce qui se vole. Merci et Survivez. Au revoir ». Ou encore les photos de ses amis avec des liasses de billets ou des armes (souvent fausses) pour faire croire que ce sont des dealers et des personnes dangereuses ou prenant des poses qui leur donnent l’air de « caïds ».

Cette forme de représentation de la banlieue et de ceux qui y habitent est intéressante car elle démontre un jeu avec l’image que certains politiques et média donnent des banlieues et de la jeunesse des quartiers populaires aujourd’hui. On peut dire que les adolescents reprennent l’image qu’on leur donne, mais en la déviant, en la détournant de son sens premier pour s’en moquer, le tout avec une pointe de provocation. C’est leur manière de prendre des distances avec elle. Exemple : un bloggeur met une photo d’une plante de marijuana avec comme commentaire « ça c’est ce qui pousse dans mon jardin ». Ou encore, un jeune bloggeur d’une douzaine d’années montre des photos de la cité Pablo Picasso et écrit « ça c’est les tours rondes, c’est un réseau de drogue et d’armes. T’inquiète, j’en fait partie, lol (= je rigole) », puis un peu plus loin dans le blog il remet cette même image et écrit le commentaire suivant : « le réseau de …, on sait jamais, si y a un keuf qui vient dans mon blog ». On peut encore citer un bloggeur qui met une vidéo de play mobile en train de rouler et d’allumer un joint avec en commentaire « A Nanterre, les legos c’est pas un jouet de gamin, je vous le dis tout de suite ». Il est également intéressant de noter que là c’est l’utilisation du mot « banlieue » qui prime et pas « cité ».

On peut également voir un parallèle entre cette image de la banlieue et celle les ghettos et des gangs américains. Sur ce thème on peut citer le blog d’un jeune[8] qui fait des films avec ses amis, dans la ville de Nanterre. Un de ses films a pour titre « Rue du ghetto » et est inspiré des gangs américains. Dans son blog, figure la photo de la rue dans laquelle se déroule les scènes principales du film (« la rue du ghetto »), il écrit : « photo de la rue qui a servi à faire la rue du ghetto. C’est un quartier tranquille ».

5. Les sujets politiques et de société

Voici la liste des thèmes abordés dans les blogs : Sarkozy, la police, les émeutes urbaines, Saddam Hussein, Ben Laden, Bush, le racisme, hommages à des jeunes tués à Nanterre, le vote, la pauvreté en Afrique. Ces thèmes sont essentiellement abordés par des images avec des commentaires du bloggeur, plus rarement par des textes. Ils utilisent souvent l’humour, le même mécanisme de détournement des stéréotypes que celui décrit précédemment.

Sarkozy

Les propos sur Sarkozy sont directement liés aux émeutes urbaines de novembre 2005 et à sa politique contre les étrangers. Ce sont majoritairement des insultes telle que : « on nique tous Sarko ! », « espèce de PD, bâtard », « Fils de pute tu prétends laver les cités au karcher et renvoyer les étrangers, espèce de connard, t’es fils d’immigré », « race de facho ». Sous un mode plus humoristique : réagissant à une photo de ses amis qui font les gros baraqués, une bloggeuse écrit « vous faites trop peur… Heureusement qu’il y a Sarko à la rescousse ! ». Comme commentaire d’une photo publiée dans le Monde lors de l’évacuation d’un squat en septembre 2005, dans laquelle on voit un petit garçon de 4 ans avec son vélo entouré de CRS, le bloggeur écrit : « Pas de papiers ! Sans doute un véhicule volé ! ».

Sarkozy est directement désigné comme un ennemi et pris à partie. On n’a pas de grandes déclarations faites par les bloggeurs mais on comprend bien quels sont les propos.

La police

Elle est présente à travers des photos de voitures de police, des écussons de la BAC de Nanterre, avec des commentaires comme : « voici les gens que personne n’aime », « police partout, justice nulle part, trop de flics », « voilà les keufs qui niquent, qui croient qu’ils font la loi, mais non c’est les mecs de la cité qui font la loi », « on est serré par les forces de l’ordre comme tous les jours, y a les keufs qui sont là pour nous casser les couilles », « ils se prennent pour des boss ». Ces propos sont basés sur les rapports que les jeunes vivent au quotidien avec les policiers, les contrôles intempestifs et les bavures policières (hommage à un jeune mort alors qu’il était poursuivi par la police parce qu’il faisait des tags).

Les émeutes de novembre 2005

On trouve assez peu de référence directe aux émeutes. De nombreux blogs ont été effacés. Sur quelques blogs, la référence aux émeutes est assez centrale.

On trouve des hommages à Zyed et Bouna, ainsi que la photo d’une manifestation en leur honneur où l’on voit écrit sur des tee-shirt « morts pour rien » avec comme légende : « y a rien à dire ». On peut voir des photos prises dans les banlieues lors des émeutes, mais qui, une fois de plus, jouent avec les stéréotypes sur les jeunes : là où l’on pourrait s’attendre à voir des affrontements entre les jeunes et les CRS, on voit des jeunes d’une cité de Toulouse proposer aux CRS de jouer une partie de foot. Légende : « des jeunes demandent un affrontement sportif aux forces de l’ordre en proposant un match de foot ».

On voit également des montages vidéo de voitures brûlées où le bloggeur fait un lien direct entre les émeutes et les paroles de Sarkozy puisqu’il met en légende : « plus de la moitié des jeunes de 15 à 24 ans (53%) pensent que Nicolas Sarkozy a eu tort, lors d’un déplacement à Argenteuil de dire qu’il souhaitait débarrasser la banlieue de la racaille et des voyous. Selon un sondage IFOP ». Ces références à la presse, souvent sans aucun commentaire de la part du bloggeur, laissent transparaître une certaine difficulté des jeunes à en parler.

La politique de Bush

A l’intérieur de ce thème sont regroupés des photos et commentaires sur l’actuel président des Etats-Unis, Ben Laden, Saddam Hussein : les attentats du 11 septembre et la politique de Bush suite à cet événement en sont le thème implicite.

Bush : les montages et commentaires qui sont présents dans les blogs sont tous contre Bush, même si aucun bloggeur n’explicite pourquoi. Il est perçu comme un ennemi. Le président des Etats-Unis est représenté dans des montages photos où il est ridiculisé (comparé à un singe, photo truquée le jour des attentats du 11.09 lorsque Bush est dans une école, on le voit en train de lire un livre pour enfant à l’envers). Un bloggeur mettant une photo du drapeau vietnamien pour ses amis, commente « c’est un pays qui a niqué les Etats-Unis ».

Ben Laden, Saddam Hussein : ils sont représentés par des photos et montages : un bloggeur est à côté de Saddam Hussein, tous deux habillés dans une parodie de superman comme s’ils étaient des amis ; un commentaire à côté de la photo de Ben Laden « personne ne le trouvera » et commentaires des autres bloggeurs qui disent qu’il est chez eux, etc. C’est à la fois de la provocation, mais je pense que c’est aussi en lien avec la façon dont certains politiques et media relient ces événements à la situation française, en faisant un lien entre le terrorisme et les habitants des banlieues, entre l’Islam et le terrorisme. Les Etats-Unis sont donc perçus comme des ennemis directs. On retrouve également ce mécanisme de détournement de l’image stéréotypée des jeunes issus de l’immigration et des banlieues. Exemple : des photos prises par un bloggeur avec des amis dans la cité avec comme légende : « groupe islamiste radical », le montrent.

Le racisme

La question du racisme est abordée par des affirmations contre le racisme : photos de mains de différentes couleurs qui s’entremêlent (qui sont parfois les mains de tous les amis) avec en légende « tous unis contre le racisme », des slogans « noirs ou blancs, nous sommes tous des hommes », vidéo « pour faire taire le racisme partout où vous l’entendez, dites non ». Il n’y a pas de référence à des situations de vie quotidienne dans laquelle les jeunes se trouveraient confrontés.

Hommage à des jeunes qui sont morts à Nanterre

On voit souvent dans les blogs des hommages à des jeunes de la cité morts lors de fusillades ou assassinés, parfois c’étaient des amis du bloggeur. On sent les jeunes très touchés, souvent le commentaire est « ça peut nous arriver aussi », « respect », « solidarité ». Il est aussi question de la fusillade qui a eu lieu à la mairie de Nanterre il y a quelques années.

Extrait d’un hommage qui circule sur certains blogs :

« Ma ville pleure tel un enfant, ces faits d’horreur on fait verser des larmes a beaucoup de gens. Ils avaient rien demandé mais à cause d’exister leurs vie ils ont laissé. Au PABLO et au PROVINCE on n’y croit toujours pas, mais Mohamed et Rémi ne sont plus la ! Pour le 1er il a été tué car avec son vélo il a roulé sur le pied de se barjo, des mots plus haut que les autres s’qui fait que tu n’est plus des nôtres !! 1 meurtrier qu’a failli se faire défoncer mais sa vie il la toujours entre ces mains, se jour la tes proches on pleuré au petit matin. Une plaie dur à cicatriser, d’autant plus qu’après plusieurs jour elle c’est aggravé. Rémi était tranquil dans son quartier, quant tout un coup il se fait égorgé, une victime sans histoire qui malheureusement c’est fait tué un soir. Un meurtrier déganté, après l’avoir égorgé, il se mit dans le rôle du vampire en buvant le sang de sa victime et c’est sa le pire !! Trop d’horreur en peu de temps, dit toi bien qu’ils avaient que 15 et 20 ans, l’avenir était devant eux, mais malheureusement il ne l’on pas côtoyé et sa c’est dur à accepter !! N’oublions pas l’affaire Durn, ce mec en plaine maire a sorti son gun et a tiré , 7 personnes sont DCD , et lui plus tard dans un commissariat va se suicidé , la vérité pour laquel il a agis on la sera jamais petit.
Un hommage a ceux qui sont parti trop vite, ma ville pleure et moi je leurs rend honneur.
QUE VOS AMES REPOSE EN PAIX MES FRERE »

Le vote

Sur l’ensemble des blogs visionnés, j’ai rencontré ce thème une fois. Le bloggeur faisait état de ce qu’il allait voter pour la première fois et pour quel parti il pensait voter.

La pauvreté en Afrique

Ici aussi je l’ai trouvé une fois, un bloggeur disait : « parce que le salaire d’un footballeur pourrait nourrir l’Afrique entière ».

La religion

Il arrive souvent que le bloggeur fasse allusion à sa religion quand il en a une (musulmane et catholique) par des images religieuses (la Mecque, photo de la Vierge, le nom d’Allah), des textes expliquant sa religion. J’ai trouvé un site consacré à la religion musulmane[9]. Ici pas d’humour, pas de jeu sur les images, mais l’affirmation d’une foi à laquelle on doit le respect. On peut lire de façon assez fréquente dans les blogs des phrases telles que « musulman et fier de l’être ». Je pense que c’est une façon d’affirmer qui l’on est, mais je dirai c’est aussi une façon de réagir à la mauvaise image que la religion musulmane a aujourd’hui en Occident et au lien qui est parfois fait entre cette religion et le terrorisme. C’est le même mécanisme qui joue dans des affirmations telles que « arabe et fier(e) de l’être ». On affirme d’autant plus qu’on est fier d’être d’origine arabe ou d’être musulman que c’est décrié. Dans ce sens, le blog apparaît comme un lieu où l’on peut affirmer des choses et montrer une image de soi que l’on ne peut pas mettre en évidence avec autant de simplicité et de normalité dans sa vie quotidienne.

Conclusion

Une forme d’expression stéréotypée ?

C’est une question que l’on peut se poser lorsque l’on visionne les blogs.

-Quelques éléments permettent d’affirmer que les blogs de jeunes sont un mode d’expression stéréotypé. Ils le sont de part la forme qui est contrainte et conditionne le contenu que le bloggeur va donner à son blog. La période de l’adolescence est aussi un moment où l’on s’identifie aux comportements des pairs, pour avoir cette impression que l’on fait partie d’un même groupe. Cela se concrétise sous formes de thèmes, d’expressions, d’images que l’on retrouve sur presque tous les blogs. L’initiative même de faire un blog est parfois soumise à ce désir : on a un blog parce que c’est à la mode, parce que tout le monde en a un. Le blog est aussi une forme d’expression stéréotypée parce que l’on ne présente pas qui l’on est vraiment : on est dans la représentation, l’image de soi, l’image que l’on veut donner aux autres. La discussion que j’ai eu avec une bloggeuse confirme et précise cette idée que l’on ne montre pas qui l’on est vraiment. Cette dernière m’indiquait en effet que le blog lui servait à montrer sa vie mais en restant en surface, en ne rentrant pas dans certains détails plus intimes.

– Néanmoins d’autres éléments laissent penser que le blog est aussi un endroit qui permet aux jeunes de dire des choses qu’ils ne diraient pas ailleurs ou pas à tout le monde. C’est le cas des affirmations telles que « fier d’être arabe », « fier d’être musulman » et des blogs consacrés à la religion musulmane. Certains blogs consacrés au rap du 92 sont également l’occasion de diffuser de la musique et des interviews de rappeurs qui ne passent pas sur les radios.

Un regard sur la jeunesse d’aujourd’hui.

Mais étudier les blogs nous permet également de mieux comprendre la jeunesse actuelle.

-Parce que c’est un mode d’expression des jeunes et des jeunes entre eux, on y retrouve des caractéristiques typiques des adolescents : le besoin d’affirmer qui l’on est, de montrer ce qui fait sa spécificité par rapport aux autres, mais aussi de se conformer à des valeurs communes, de franchir des interdits, de provoquer.

-Il permet de repérer la mise en valeur de la cité par les jeunes, mais aussi leurs différents lieux et moments de vie, leurs activités, leurs implications dans les sujets politiques. L’étude des blogs montre une jeunesse loin de l’image stéréotypée des jeunes et notamment des jeunes des quartiers populaires que certains politiques et media[10] veulent donner. On voit la jeunesse d’aujourd’hui ouverte sur le monde et ce qui s’y passe, ayant des choses à dire, tolérante à la diversité des gens et des idées de chacun, créative, inventive. Finalement, lorsque l’on visionne les blogs on en conclue à une jeunesse normale, qui porte les trace et les marques de son temps : que ce soit celle de la société de consommation (références aux marques), ou par les débats politiques et l’inscription qu’ils choisissent d’y prendre.

– Mais il ne faudrait pas conclure que les blogs sont un miroir de la jeunesse d’aujourd’hui. C’est un mode d’expression, une façon de se représenter, et en ce sens il a ses limites dans ce qu’il peut nous apprendre de la jeunesse d’aujourd’hui. En effet, les blogs laissent de côté certains sujets centraux dans la vie des jeunes, par exemple, ils ne sont pas des lieux où l’on va parler de sa vie intime et de ce qui ne va pas dans sa vie ou encore dans lesquels on va traiter en profondeur des thèmes de société.

Enfin, cette approche a ses limites dans ce qu’elle peut nous apprendre de la subjectivité des jeunes, d’une part, parce que tous les jeunes n’écrivent pas de blogs et que l’étude menée ici ne permet pas de savoir si elle concerne davantage une partie de la jeunesse qu’une autre. Est-ce que c’est un moyen d’expression réservé à ceux qui ont un ordinateur chez eux ? On ne sait pas qui écrit les blogs, qui n’en n’écrit pas et pourquoi. En ce sens, cette analyse ne peut se substituer à une enquête approfondie sur les subjectivités des jeunes.

 

Adresse des principaux blogs visionnés

www.chef312.skyblog.com

 

www.miss-lena92.skyblog.com

 

www.lili92iro.skyblog.com

 

www.ferielledu92ii.skyblog.com

 

www.alyssiadu92.skyblog.com

 

www.barek92000.skyblog.com

 

www.nounydu92.skyblog.com

 

www.es-nanterre.skyblog.com

 

www.nanterre-pref-92.skyblog.com

 

www.fast92.skyblog.com

 

www.ismaelove.skyblog.com

 

www.pequeno92.skyblog.com

 

www.puissance92000.skyblog.com

 

www.lena92000.skyblog.com

 

www.hosny-92i.skyblog.com

 

www.islemdu92.skyblog.com

 

www.islam-muslim92.skyblog.com

 

www.b-92city.skyblog.com

 

www.h-seine.skyblog.com

 

www.h-seine-officielle.skyblog.com

 

www.lim92lim.skyblog.com

 

www.artiste-92ikho.skyblog.com

 

www.cvndu92.skyblog.com

 

www.idem92.skyblog.com

 

www.nalblack01.skyblog.com

 

www.irodelaluna92.skyblog.com

 

www.chachou92000.skyblog.com

 

www.cassisdu92.skyblog.com

 

www.fusiodu92i.skyblog.com

 

www.mickeydu92i.skyblog.com

 

www.chocho27.skyblog.com

 

www.citerose92.skyblog.com

 

www.boulbil92000.skyblog.com

 

www.alaindu92.skyblog.com

 

www.nanterrevilletkt.skyblog.com

 

www.pekenodo92.skyblog.com

 

www.debbypop.skyblog.com

 

www.ristourne92.skyblog.com

 

www.apprentiemovie.skyblog.com

 

www.apprentiemoviemore.skyblog.com

 

www.eltunisiano92i-2.skyblog.com

 

www.soso190208.skyblog.com

 

www.kimberlay.skyblog.com

 

www.nanime92.skyblog.com

 

www.cherefaculte.skyblog.com

 

www.tite-tetine92.skyblog.com

 

www.nante-R-92i.skyblog.com

 

www.michton92.skyblog.com

 

www.nassim92i03.skyblog.com

 

www.fawa9202.skyblog.com

 

www.yacine92000.skyblog.com

 

www.narsi-sick92.skyblog.com

 

www.roi92i.skyblog.com

 

www.les-pablos.skyblog.com

 

www.rap-2-nanterre.skyblog.com


[1] http://www.es-nanterre.skyblog.com

[2] http://www.cherefaculte.skyblog.com

[3] Exemples : tkt (t’inquiète), mdr (mort de rire), lol (je rigole), tmtc (toi-même tu sais).

[4] Ex : http://www.h-seine-officiel.skyblog.com

[5] Je tiens à signaler que ce n’est pas quelque chose qui est propre à la ville de Nanterre ni au 92. C’est une pratique des adolescents.

[6] C’est souvent le cas de la cité Pablo Picasso et des tours rondes.

[7] http://www.les-pablos.skyblog.com

[8] http://www.apprentiemovie.skyblog.com

[9] http://www.islam-muslim92.skyblog.com

[10] Cf. L’article intitulé « Les bogoss baizent les rageux ! » dans Le Monde du 11.10.2006.

~ par Alain Bertho sur 22 avril 2007.

 
%d blogueurs aiment cette page :