Vie chère : nuit d’émeute à M’tsapéré et Pamandzi après la mort d’un manifestant – 19-20 octobre 2011

 

Après le drame, la colère et la guérilla urbaine

Clicanoo.re

21 octobre 2011

Pillages de magasins, incendies de voiture, affrontements avec les forces de l’ordre. Mamoudzou, M’tsapéré et Pamandzi ont connu une nuit de violence après le décès d’Ali El Anziz, un père de famille mort mercredi en marge d’une manifestation. Tour d’horizon des points chauds.

Du Sodicash de Pamandzi, il ne reste pas grand-chose si ce n’est des murs noircis et des produits calcinés. L’enseigne a été la proie des flammes dans la nuit de mercredi à jeudi. Il était aux alentours de 3 heures du matin. La mort d’Ali El Anziz, 39 ans, décédé en marge d’une manifestation mercredi matin, a déclenché de violents heurts tout au long de la journée. Mais aussi durant un bout de la nuit. Le sommeil des habitants de Petite Terre a été rythmé par les détonations qui ont duré jusqu’à trois heures du matin. Les échauffourées se sont surtout concentrées autour du rond-point de RFO. Elles ont commencé après 19 heures, peu après le départ de Thomas Degos, le préfet, qui venait d’intervenir sur Mayotte Première. La voiture du représentant de l’Etat a été caillassée ce qui a nécessité l’intervention des forces de l’ordre. Les gendarmes mobiles se sont ensuite installés durablement sur le rond-point faisant face à la télévision publique. “Ils sont restés et ça a excité les jeunes”, raconte un homme qui a été présent dans la rue jusque tard dans la nuit. Jets de galets. Bombes lacrymo. Bombes assourdissantes. Cette gérante d’une chambre d’hôtes est encore sous le choc : “Je suis sortie pour voir ce qui se passait. J’ai eu peur. J’ai déplacé ma voiture”.

Véhicules de gendarmerie incendiés

Un groupe de jeunes a tenté de pénétrer dans le Shopi avant d’en être dégagés par les forces de l’ordre. En revanche, aux alentours de 3 heures, ils ont réussi à s’introduire dans le Sodicash face au même Shopi. Le feu a ensuite ravagé une grande partie du magasin. “C’est bizarre… Quand c’est arrivé, il n’y avait plus personne dans la rue”, explique ce riverain. Le feu a repris dans la matinée d’hier. Les pompiers sont donc revenus sur les lieux. Au cours de la nuit, plusieurs véhicules de gendarmerie ont été la cible des incendiaires aux abords de la Villa Nizard où vit une trentaine de militaires. Cette guérilla urbaine sur Petite Terre n’a fait aucun blessé. En Grande-Terre, ce sont les villages de M’tsapéré et Passamaïnty, tout proches de Mamoudzou qui ont été frappés par des violences. Caracasse de voiture retournée, poubelles en travers de la route, bancs et tables en métal, pierres… Lire la suite…

Nicolas Goinard et Juliette Camuzard

~ par Alain Bertho sur 21 octobre 2011.

Une Réponse to “Vie chère : nuit d’émeute à M’tsapéré et Pamandzi après la mort d’un manifestant – 19-20 octobre 2011”

  1. C’est honteux de la part du gouvernement d’envoyer un arssenal dans une ile comme mayotte ou les gens se battent uniquement pour dénoncer l’injustice ! déjà à peine que mayotte devient département , on nous chasse dans nos maisons ,on nous prend nos terres ou nous sommes nés et grandit tout cela pour rembourser la dette publique, alors je pose cette question à vous les politiques,jusqu’ou le gouvernement est près à aller pour détruire la vie sur terre tout cela parce qu’on a voulu etre francais!autres choses il est grand tant de former la bac de mayotte de la manière dont elle peux gérer et encadrer ce genre d’ évènement afin d’éviter des pertes humaines de façons absurdes!
    ps:sachez qu’à mayotte les gens n’ont pas le meme salaire qu’en métropole

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :