Emeute à لاية برج بوعريريج Bordj Bou Arreridj – 16 octobre 2011

Dégradation du cadre de vie et émeutes à Bordj Bou-Arréridj

Le Matin DZ/Liberté

16 10 2011

Vent de révolte sociale et dénonciation d’un cadre de vie de plus en plus pourri par la démission des autorités locales, l’irresponsabilité des élus et la corruption endémique.

Encore une fois, la population est sortie dans la rue pour exprimer sa colère devant l’incurie des élus, le chômage et la paralysie des structures de décision de l’Etat. Le vent de colère s’est levé à Bordj Bou-Arréridj, où des dizaines d’habitants de la commune d’El-Mansourah ont bloqué, jeudi dernier, la voie ferrée à l’aide de troncs d’arbre et de blocs de pierre. Certains parmi les émeutiers ont même tenté de déboulonner les rails.

Les protestataires revendiquent rien d’autre que l’amélioration de leurs conditions de vie. Les réseaux d’assainissement et l’eau potable, entre autres. « Il fallait alerter les autorités locales sur notre crainte de maladies et notre calvaire quotidien. Cette action était la seule alternative pour montrer notre détermination à faire bouger les choses », disent encore les protestataires. Et comme pour confirmer ces propos, tous les directeurs de l’exécutif se sont rendus, samedi matin, sur les lieux sur ordre du wali de Bordj Bou-Arréridj pour constater de visu la situation afin d’y remédier dans les plus brefs délais. Une  réaction qui, faut-il le souligner, a été saluée par la population locale.

Beni Khaled dénonce la délocalisation

De son côté, la population de Béni Khaled (wilaya de Sétif) a protesté contre la délocalisation du projet de construction d’un lycée vers une autre localité. Une vingtaine de personnes ont été arrêtées tard dans la nuit de mercredi à jeudi par les services de sécurité, à la suite des émeutes qui ont secoué cette paisible localité, au nord-ouest de la wilaya. Leur libération, vers minuit, par le procureur de la République près le tribunal de Béni Ouartilène, a quelque peu apaisé la tension.

Tout avait commencé en fait suite à la décision des autorités locales de délocaliser le projet d’un nouveau lycée vers la localité de Mezada. Selon des informations recueillies auprès des habitants de la commune, la colère des habitants a été attisée par l’arrivée sur les lieux des forces anti-émeutes chargées de disperser les quelque 700 manifestants qui protestaient contre ladite décision. Lire la suite…

F.S./C.B et RN.

Information

La wilaya de Bordj Bou Arreridj, (en arabe : ولاية برج بوعريريج) est une wilaya (province ou département) algérienne qui s’étend du sud de la Kabylie à la région des Hauts-Plateaux.

~ par Alain Bertho sur 17 octobre 2011.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :