Emeute à كاف الاح Kef Lahmar (اية البيض El Bayadh) – 30 mars 2011


Violentes émeutes à El Bayed avec plus d’une vingtaine de blessés

tsa-algerie.com

30 03 2011

Samia Amine

De violents affrontements entre de jeunes manifestants et les forces de sécurité ont eu lieu, dans la matinée de ce mercredi 30 mars, à Kaf Lhmer, une commune située à 40 km du chef‑lieu de la wilaya d’El Bayed. Les protestataires manifestaient depuis hier devant le siège de l’Assemblée populaire communale réclamant de l’emploi, des logements et la dissolution de l’APC. « On a envoyé aujourd’hui un escadron de la gendarmerie de la wilaya de Saïda. Les affrontements ont commencé vers neuf heures du matin et se poursuivent actuellement », indique Hassen Bouras, membre du bureau régional de la Ligue algérienne de la défense des droits de l’homme (Laddh). Lire la suite…

« L’intervention de la gendarmerie était extrêmement violente. Ils ont tabassé les émeutiers mais aussi les citoyens qui se sont retrouvés sur place quand l’émeute a commencé » ; précise‑t‑il. Cette intervention musclée a fait plus d’une vingtaine de blessés dont un grave, selon notre interlocuteur. Ce dernier a également souligné qu’une femme serait décédée à cause des bombes lacrymogènes dont les forces de sécurité ont fait usage. « Mais il s’agit là d’une information qu’on n’a pas encore confirmée », note‑t‑il.

Kef Lahmar: Des bombes lacrymogènes pour mater un rassemblement de jeunes chômeurs

dna-algerie.com

Mercredi, 30 Mars 2011, 18:53 | Mehdi Benslimane

A Kef Lahmar, patelin déshérité situé à 44 km à au nord du chef lieu de la wilaya d’El Bayadh (650 kms à l’ouest d’Alger), on ne badine pas avec l’ordre public. Quand des jeunes manifestent devant le siège de la mairie pour réclamer du travail et des logements, on leurs envoie les gendarmes. Selon plusieurs vidéos amateur visionnées par DNA, les habitants dénoncent les brutalités des gendarmes appelés en renfort pour mater un rassemblement devant la mairie.

Depuis la matinée du mercredi 30 mars, cette commune de quelques 6000 âmes vit au rythme des affrontements entre habitants et gendarmes.

Selon des membres de la ligue algérienne des droits de l’homme (LADDH), joints sur place par DNA, ces heurts à huis-clos ont fait plusieurs blessés. Une femme sexagénaire serait décédée après avoir inhalé des gaz lacrymogènes.

La protestation a commencé mardi 29 mars, dans la matinée. Plusieurs centaines de jeunes se sont rassemblées devant l’APC pour revendiquer des postes de travail et des logements.

« Dans cette commune à vocation pastorale, explique Hassan Bouras, délégué local de la LADDH, il n’y pas d’usines, pas d’entreprises qui puissent offrir du travail. C’est un patelin perdu, balayé par les vents du sable. Les jeunes se sentent désespérés. Alors ils sont partis protester devant l’APC pour réclamer leurs droits. »

Le mouvement de colère pacifique dure jusqu’à la soirée du mardi. Visiblement, les responsables locaux ne tolèrent pas que l’on vienne les rappeler à leurs défiances. « Le conseil de sécurité de la wilaya a donc requis le renfort de la gendarmerie pour mater le mouvement », raconte encore Bouras.

Mercredi matin, les gendarmes ont investi la commune pour ne pas faire de quartier. « Ils ont frappé à coups de matraques, tiré des bombes lacrymogènes pour disperser le rassemblement, affirme le délégué de la LADDH. Une vingtaine de personnes ont été blessées et soignées sur place. Des bombes lacrymogènes ont même atterrit dans les cours des maisons. Six gendarmes, blessés par des jets de pierre, sont actuellement hospitalisés à El Bayadh.»

En début de soirée, les affrontements se poursuivent alors que de nouveaux renforts de gendarmerie, dépêchés de Tiaret, viennent d’arriver à Kef Lehmar. Lire la suite…

 

Émeutes à El Bayadh : Une femme d’une soixantaine d’années asphyxiée par les gaz lacrymogènes

elwatan.com

30.03.11

Une femme âgée d’une soixantaine d’année est morte, mercredi, asphyxiée par le gaz des bombes larcrymogènes lancées par des gendarmes lors des affrontements qui se déroulent depuis 9 H à Kaf El Ahmra, dans la wilaya d’El Bayadh, a confié à elwatan.com, Mohamed Zouaoui, membre du bureau d’El Bayadh et du coseil national de la LADDH. « Cette femme est décédée à 10 H 30 lorsqu’une bombe lacrymogène a été jetée à l’intérieur de sa maison », indique notre interlocuteur.

De violents affrontements ont opposé mercredi des habitants de Kef El Ahmar, une commune située à une quarantaine de kilomètres d’El Bayadh,  aux forces de la gendarmerie déployées depuis 9 H du matin pour disperser un millier de jeunes qui ont manifesté contre la précarité de leur commune, a appris mercredi elwatan.com. Selon Hassan Bourras, membre du comité directeur de la LADDH et président du bureau de cettte organisation de défense des droits de l’homme à El-Bayadh, une ville située à 650 km au sud-ouest d’Alger, au moins 30 blessés ont été recensés sur les lieux.

« Une quinzaine de blessés a été transférée à l’hôpital d’El Bayadh pour des soins. Les affrontements se poursuivent toujours dans les rues de cette commune pauvre et déshéritée », explique encore notre interlocuteur joint mercredi par téléphone.

« Les jeunes de Kef El Ahmar sont sortis manifester dans la rue pour demander des comptes aux responsables de leur APC. Frappés de plein fouet par le chômage et la misère, ils ont réclamé une réellement politique de développement pour leur commune située sur la steppe semi-aride », relève dans ce sillage Hassan Bourras. Lire la suite…

 

 

~ par Alain Bertho sur 30 mars 2011.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :