Affrontements à Gancheng 赣成 dans le Hainan 海南 mars 2009

hainan-map-petite

赣成暴防

China deploys 1,000 policemen in rioting town

Xinhua

2009-03-27

DONGFANG – More than 1,000 policemen have arrive in Gancheng Township in south China’s Hainan Province where continuous clashes between two villages have left one person dead and nine others injured, local authorities said Thursday.

The bridge connecting the Gancheng village and Baoshang village, each with a population of over 10,000, is now under the control of the police to prevent further clashes, said Jia Dongjun, Hainan‘s police chief, at a press conference here.

He added that the situation had improved since the massive police deployment.

The trouble started Monday night, when angry villagers gathered at the township government to protest against the government’s dealing with a fight between a student from Gancheng village and another from Baoshang villages.

The protest become violent when their demands were not met. The office buildings of the township government and the police station and a local inn were smashed and burnt.

Spontaneous clashes since then had resulted in one death and nine injuries, according to the information office of the Dongfang City government.

Zhang Ji, 32, from Baoshang, died after being stabbed in the head and arms during a fight, police said.

Local residents have been unhappy with the police because several children so far this year have been attacked by unidentified people. Police have made little progress in those cases, said Shi Wen, who was in charge of dealing with the clashes.

« They were protesting the failure of local government and police to maintain public security, » Shi said.

Two officers of the local police station have been sacked.

Besides, underground gambling houses of the two villages were competing with each other. Some people were inciting villagers to fight in the name of protecting their own villages, Shi said.

« We are hunting for suspects who instigated the violence. »

Some 100 local officials were trying to calm residents.

The two neighboring villages have had a troubled relationship for almost eighty years. There have been frequent brawls between residents, said Su Tianfang, who used to be the Gancheng Village head.

Police were investigating whether the latest clashes were related to a land dispute.

More than 100 shops in the Gancheng Township seat, located in Gancheng Village, were closed. Broken bricks and pieces of wood were seen in the street.

Power went off and schools were closed in the township seat, said Qin Guohua, Party chief of Gancheng Township.

Chine/Hainan: le gouvernement tente de restaurer le calme après une manifestation

25 mars 2009

Le gouvernement de la ville de Dongfang, dans la province du Hainan, a envoyé 12 groupes de travail pour calmer les villageois suite à de violentes manifestations provoquées par une bagarre entre des écoles secondaires, a indiqué un officiel supérieur, mardi.

Un bâtiment du gouvernement communal et un commissariat local ont été endommagés lors d’une manifestation de villageois, a déclaré le responsable du Parti communiste chinois (PCC) pour la ville, Wang Heshan. Au moins deux passants ont été blessés dans l’incident.

M. Wang a précisé à l’agence de presse Xinhua qu’au total, plus de 100 officiels avaient été dans tous les villages de la juridiction de la commune de Gancheng, à environ 250 km au sud-est de Haikou, capitale de la province, tôt mardi.

Des centaines d’habitants du village de Gancheng ont manifesté devant le bâtiment du gouvernement communal lundi après-midi, après que les étudiants de deux ou trois écoles secondaires des villages de Gancheng et de Baoshang se soient bagarrés, selon Fu Bo, chef des relations publiques de la ville de Dongfang.

Les relations entre les deux villages étaient mauvaises depuis des décennies. Les rixes entre les habitants des deux villages, qui comptent chacun une population d’environ 10 000 personnes, sont fréquentes.

Les habitants de Gancheng qui protestaient lundi, trouvaient que le gouvernement communal n’était pas intervenu de manière opportune. Les villageois affirmaient que des enfants avaient été frappés par une personne inconnue et que le gouvernement local et la police n’étaient pas intervenus.

La protestation est devenue violente vers 19h lundi, quand les villageois de Gancheng s’en sont pris aux bâtiments du gouvernement et qu’ils ont mis le feu au commissariat local. La foule a été dispersée à 1 heure du matin, mardi.

Source: xinhua

Rivalité de villages en Chine: un mort

AFP

25/03/2009 |

Un homme a été poignardé à mort  et 13 personnes ont été blessées alors que se poursuivaient pour la troisième journée consécutive des heurts entre deux villages rivaux de l’île de Hainan qui se disputent des terres depuis 80 ans, a annoncé Chine Nouvelle.
Des habitants ont également bloqué des routes et incendié un camion, a indiqué l’agence officielle, selon laquelle les troubles ont été déclenchés par une bagarre entre lycéens des deux villages rivaux, Baoshang et Gancheng.

Les parents et amis d’un lycéen de Gancheng, apparemment attaqué par de jeunes habitants de Baoshang, avaient mis le feu aux poudres lundi en allant manifester devant des bâtiments gouvernementaux contre l’absence de protection de la part des autorités.
Lundi soir, le petit groupe avait grossi de plusieurs centaines de personnes en colère qui s’en sont finalement pris aux bâtiments et à des véhicules.

Des villageois chinois attaquent le gouvernement d’un bourg après une bagarre d’étudiants

2009-03-24

GANCHENG, province de Hainan, 24 mars (Xinhua) — Des habitants  de deux villages rivaux de la province insulaire de Hainan ont  attaqué le siège du gouvernement du bourg de Gancheng lundi soir,  celui-ci ne s’étant pas prononcé sur leur dispute concernant une  bagarre d’étudiants.

Selon des témoins, les bureaux du bourg de Gancheng, de la  ville de Dongfang, ont été saccagés par des habitants des villages de Gancheng et de Baoshang lors d’une émeute qui se poursuivait  encore mardi matin.

L’incident a été causé par une bagarre entre des étudiants des  deux villages, ont dit des témoins.

Mécontents de la façon dont le gouvernement local a traité  l’affaire, les parents et proches des étudiants en colère se sont  rassemblés devant le siège du gouvernement du bourg de Gancheng  lundi soir, demandant des explications.

Le gouvernement a refusé de satisfaire à ces exigences,  provoquant une émeute, ont dit des témoins.

Site visitors world map
visitors location counter

~ par Alain Bertho sur 27 mars 2009.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :